Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Texte et image

Sexisme et journalisme

DYS

« Nous, hommes journalistes harcelés… Pourvu que ça dure ! »

Le journal mensuel Causeur, créé en 2008, et depuis dirigé par la journaliste Élisabeth Lévy, se veut un journal politiquement inclassable en présentant des points de vue variés. Le 6 mai 2015, un article y est publié en réponse à l’article « Nous, femmes journalistes politiques et victimes de sexisme » au nom de journalistes masculins.
1
A
h, le « harcèlement »… Ce drame contemporain, bien que dénoncé quotidiennement dans tous les médias consciencieux, continue encore et toujours de faire des ravages et n’épargne personne. La preuve : même des femmes diplômées, qui côtoient les puissant-e-s de ce monde et vivent de leur plume en crapahutant sous les ors de la République, subissent parfois l’inqualifiable. Les mots de « machisme » et de « sexisme » paraissent en effet bien faibles, pour nommer les souffrances intolérables qu’infligent tant d’hommes politiques aux femmes journalistes. C’est ce que nous apprend le dernier « manifeste » de chez Libération, signé par 40 d’entre elles « avec le soutien de Ruth Elkrief » et intitulé : « Nous, femmes journalistes politiques et victimes de sexisme… »

Dans la gazette du Marais, nos malheureuses consœurs égrènent les exemples les plus insoutenables du « paternalisme lubrique » qui les afflige. Attention les yeux : « C’est un membre du gouvernement qui fixe intensément le carnet posé sur nos genoux en pleine conférence de presse présidentielle. Jusqu’à ce que l’on réalise que, ce jour-là, nous portions une robe (il était temps, Ndlr). » Oh my God ! Ou encore plus trash : « A la question “s’il ne fallait retenir qu’un moment de votre première année parlementaire, ce serait lequel ?” c’est un député qui répond dans la minute “quand vous m’avez proposé un déjeuner” » Odieux ! Et ce n’est pas tout, il y a aussi les abjectes propositions faites par texto, telles que l’ignoble : « Une info, un apéro. » Bref, rien que du très, très lourd.

Les copines ont raison, le harcèlement touche violemment les journalistes. Mais elles en oublient la moitié, qui ne songeraient pas une seconde à se plaindre des « habitudes machistes, symboles de la ringardise citoyenne et politique » d’hommes « hétérosexuels plutôt sexagénaires ».

[...]

Ah, le harcèlement sexuel au travail… Ce jeu sans fin que nous offrent tant de femmes hétérosexuelles aguicheuses de moins de soixante ans, pour peu que l’on ait le moindre petit pouvoir dans n’importe quel domaine, ne nous lassera jamais. Quelques bigotes attardées pleurnichent sans oser dénoncer personnellement – ou gifler – les vieux lourdauds qui les importunent ? Pour notre part, ce n’est pas demain que nous réunirons un collectif des « victimes » d’allumeuses de journalistes mâles. Au contraire, pourvu que ça dure : comme le dit si bien ma consœur à l’accent et aux talons follement sexy, Paulina Dalmayer, dans Causeur ce mois-ci : « Oh oui, harcelez-moi ! ».
Les textes principaux
  • 06 mai 2015
    . « Nous, hommes journalistes harcelés… Pourvu que ça dure ! »
    Pascal Bories
Les images
  • . Une du journal Causeur du 8 juillet 2015.
Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?