Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Histoire des arts

Les ruses des tricheurs en peinture

Comment la peinture du début du XVIIe siècle s’amuse-t-elle des ruses des tricheurs ?
Les Tricheurs de Caravage
1

Les Tricheurs de Caravage

1. Caravage, Les Tricheurs, 1594-1595, huile sur toile, 94 x 131 cm (musée d’art Kimbell, Fort Worth, États-Unis).

La version de De La Tour
2

La version de De La Tour

1. Georges de La Tour, Le Tricheur à l’as de carreau, 1636-1638, huile sur toile, 106 x 146 cm (musée du Louvre, Paris).

La Diseuse de bonne aventure de Caravage
3

La Diseuse de bonne aventure de Caravage

1. Caravage, La Diseuse de bonne aventure, 1594, huile sur toile, 99 x 131 cm (musée du Louvre, Paris).

La version de Vouet
4

La version de Vouet

1. Simon Vouet, La Diseuse de bonne aventure, vers 1617, huile sur toile (Palais Barberini, Rome).

La version de Manfredi
5

La version de Manfredi

1. Bartolomeo Manfredi, La Diseuse de bonne aventure, vers 1616-1617, huile sur toile (Institute of Arts, Detroit, États-Unis).

Éclairage
Au début du XVIIe siècle, le peintre italien Caravage introduit de nouveaux sujets dans la peinture : le peuple et ses vices. Il utilise la technique du clair-obscur1 qui donne de la profondeur à ses scènes et traduit aussi la part d’ombre et de lumière qu’il y a en chaque homme. Ses oeuvres inspirent de nombreux artistes, comme Vouet et De la Tour. Ils sont appelés « Caravagistes ».
Ci-dessou