Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Texte et image

Sganarelle fait des miracles

DYS

Sganarelle fait des miracles

Sganarelle et Léandre (déguisés en médecin et apothicaire ) se rendent chez Lucinde pour l’examiner. Celle-ci se met tout à coup à parler.
1
G
ÉRONTE. – Voilà ma fille qui parle ! Ô grande vertu1 du remède ! Ô admirable médecin ! Que je vous suis obligé2, Monsieur, de cette guérison merveilleuse ! et que puis-je faire pour vous après un tel service ?
  SGANARELLE, se promenant sur le théâtre et s’essuyant le front. – Voilà une maladie qui m’a bien donné de la peine !
  LUCINDE. – Oui, mon père, j’ai recouvré la parole : mais je l’ai recouvrée pour vous dire que je n’aurai jamais d’autre époux que Léandre, et que c’est inutilement que vous voulez me donner Horace.   GÉRONTE. – Mais…
  LUCINDE. – Rien n’est capable d’ébranler la résolution3 que j’ai prise.
  GÉRONTE. – Quoi… ?
  LUCINDE. – Vous m’opposerez en vain4 de belles raisons.
  GÉRONTE. – Si…
  LUCINDE. – Tous vos discours ne serviront de rien.
  GÉRONTE. – Je…
  LUCINDE. – C’est une chose où je suis déterminée.
  GÉRONTE. – Mais…
  LUCINDE. – Il n’est puissance paternelle qui me puisse obliger à me marier malgré moi.
  GÉRONTE. – J’ai…
  LUCINDE. – Vous avez beau faire tous vos efforts.
  GÉRONTE. – Il…
  LUCINDE. – Mon cœur ne saurait se soumettre à cette tyrannie.
  GÉRONTE. – La…
  LUCINDE. – Et je me jetterai plutôt dans un couvent que d’épouser un homme que je n’aime point.
  GÉRONTE. – Mais…
  LUCINDE, parlant d’un ton de