Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Parcours citoyen

Faites entrer l'accusé Créon !

OBJECTIF

Je participe à un débat

Introduction

Introduction
Créon a fait mettre à mort Antigone. Il doit maintenant être jugé : imaginez que le procès a lieu à notre époque et jouez le procès de Créon.

1

La cour d'assises

  • Seul ou en groupe, vous procédez à des recherches sur le système judiciaire français. Concentrez-vous sur la cour d’assises.
  • Familiarisez-vous avec quelques attributs et termes essentiels de la justice. Découvrez le déroulement de la procédure dans un procès.
Crayon
Démarrer l’étape 1
Page suivante

2

Réquisitoire et plaidoirie

  • Chacun de vous doit choisir soit de défendre Créon (ce qui ne signifie pas qu’il est innocent) soit de l’accuser d’homicide. Vous écrirez donc soit la plaidoirie de son avocat soit le réquisitoire du procureur.
  • Vous pouvez travailler seul ou en groupe.
Crayon
Démarrer l’étape 2
Page suivante

3

Le procès

Prononcez votre réquisitoire ou plaidoirie devant des camarades de la classe, qui constituent un jury composé de jurés, comme dans une cour d’assises. Ces jurés (six à huit) délibéreront et proclameront leur verdict qui suivra votre position... si vous avez été convaincant !
Crayon
Démarrer l’étape 3
Page suivante
CACHER LES INFORMATIONS

Text

Anne-Sophie Gallot, « Mort d’un tyran, échec aux droits de l’homme ? », www.memorial-caen.fr, 2012.

Faites entrer l'accusé Créon !
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT
}
DYS

Faites entrer l'accusé Créon !

1
Mort d’un tyran
C’est un homme traqué, qui n’a plus d’issue.
Lui qui a eu les honneurs quelques mois auparavant, entend au dehors des tirs de plus en plus proches. Sont-ce ses fidèles, de moins en moins nombreux ? L’ennemi ? Le tumulte, les clameurs, l’hystérie du dehors entrent dans ce souterrain.
Un instant plus tard, l’instigateur de la « liquidation des chiens errants », reçoit une balle pour tout procès.
Sa dépouille est exhibée, son linceul, profané.

Je ne suis pas là pour faire le procès du ou des assassins du colonel Kadhafi, ex Guide de la révolution libyenne, et tyran pendant plus de 40 ans.
Je ne suis pas là non plus pour défendre un homme dont la communauté internationale s’est accordée à dénoncer les exactions durant plusieurs décennies et qui sont indéniables.
Loin de moi l’idée de faire de cette tribune un cours de relations internationales, encore moins une leçon d’histoire.

Non. Je suis devant vous aujourd’hui pour défendre le droit inaliénable de tout homme d’être jugé pour les faits qu’il a commis, même les plus indicibles, par une juridiction indépendante et impartiale.
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?