Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Exercices

20 - Les paroles rapportées

Exercice 1 : DOC 10

1. Quel texte semble le plus vivant et authentique ? Pourquoi ?
2. Faites la liste de ce qui change lorsque l’on passe du discours direct (A) au discours indirect (B).

Exercice 2 :
Ai-je bien compris la leçon ?

1. Au discours direct, on peut avoir (plusieurs réponses possibles)
2. Pour rapporter des paroles au discours direct, il est important de bien maitriser la concordance des temps.

Exercice 3 : DOC 13

Indiquez si les paroles sont rapportées de manière directe ou indirecte. Justifiez vos réponses.

Exercice 4 : DOC 4

Transformez ce récit en un texte théâtral, au discours direct, en faisant toutes les adaptations nécessaires à une représentation sur scène.

Exercice 5 : DOC 14

Retrouvez l’intrus qui s’est glissé dans chacune de ces listes de verbes de parole et justifiez votre réponse. Vous pouvez vous aider d’un dictionnaire.

Exercice 6 : DOC 16

Transposez les phrases suivantes au discours indirect.

Exercice 7 : DOC 18

Réécrivez ces phrases au discours indirect.

Exercice 8 : DOC 6

Voici un dialogue entre Gwynplaine, héros au visage défiguré, et Dea, jeune fille très belle mais aveugle. Transposez-le au discours indirect.

Exercice 9 : DOC 8

Réécrivez cet extrait de théâtre de façon à en faire un dialogue de roman. N’oubliez pas d’utiliser des verbes de parole variés !

Exercice 10 : DOC 20

Écrivez un court dialogue entre trois personnages : votre petit frère, votre grand-mère un peu sourde, et vous-même, qui répétez les paroles de votre frère pour qu’elles soient plus compréhensibles, en les déformant parfois un peu.

CACHER LES INFORMATIONS

Text

V. Hugo, L’homme qui rit, 1869.

20 - Les paroles rapportées
INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT
}
DYS

20 - Les paroles rapportées

1
Une fois il dit à Dea :
— Tu sais que je suis très laid.
— Je sais que tu es sublime, répondit-elle.
Il reprit :
— Quand tu entends tout le monde rire, c’est de moi qu’on rit, parce que je suis horrible.
— Je t’aime, lui dit Dea.
Après un silence, elle ajouta :
— J’étais dans la mort ; tu m’as remise dans la vie. Toi là, c’est le ciel à côté de moi. Donne-moi ta main, que je touche Dieu !
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?