Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Les rapports de force au théâtre
P.null--1

Synthèse


Les rapports de force au théâtre




A. L’individu et la famille dans la comédie

     La comédie au XVIIe siècle montre en général des personnages issus d’une même famille : parents, enfants et valets (ces derniers font partie du « clan ») se côtoient. L’auteur s’est inspiré de la commedia dell’arte où des acteurs italiens interprètent des personnages types : père autoritaire et borné, jeunes gens amoureux, servantes et valets rusés.

     Au sein du groupe, une personne puissante mais manquant de jugement entraîne des tensions. Argan attache trop d’importance à sa propre personne et à sa santé, au point que cela menace l’harmonie familiale.

Clan, contexte familial

Commedia dell’arte et personnages types

Tensions et harmonie

B. L’individu et la société sur scène

     La comédie met en garde contre le désir de supériorité des uns sur les autres. Argan, qui croit tout contrôler, est une victime menée par le bout du nez par des imposteurs : les charlatans de la médecine et Béline, sa seconde et redoutable épouse. Mais c’est aussi un être tyrannique qui veut contraindre sa fille à un mariage sans se soucier de son bonheur.

     Molière représente la complexité des relations, mais la vie, le bon sens et le rire l’emportent toujours. Les prises de position donnent lieu à de vifs échanges comiques. Les défauts des personnages sont tournés en dérision et les attitudes hypocrites sont dévoilées par des coups de théâtre.

Argan : victime et tyran

Rire et dérision

Éloge du bon sens
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.