Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Leçon

L'Europe à la découverte du monde

DYS

a. De nouvelles routes des Indes

    Depuis le Moyen Âge, les marchands européens cherchent de nouvelles routes pour atteindre les Indes et en rapporter des produits précieux (épices, soie, or) sans passer par l'intermédiaire des marchands musulmans, qui font augmenter le prix de ces produits. Des explorateurs se lancent à la fin du xve siècle dans de très grandes expéditions sur mer. Ils partent aussi à l'aventure par curiosité scientifique et par désir de convertir les païens au christianisme (doc. 4).
    Ils bénéficient de nombreuses innovations techniques : la boussole, l'astrolabe (doc. 2) et le portulan permettent aux navires de mieux se repérer en mer. Grâce à un nouveau type de navire, la caravelle (doc.?5), et au gouvernail d'étambot, les bateaux sont plus rapides et se manient plus facilement.

b. Les premières explorations

    Les Portugais cherchent les premiers à contourner l'Afrique par le sud pour atteindre les Indes. Grâce au soutien du roi du Portugal, ils s'avancent le long des côtes africaines : Bartholomeo Diaz atteint en 1487 la pointe sud de l'Afrique et en 1498, Vasco de Gama parvient en Inde en passant par ce cap.

c. La découverte d’un nouveau continent

    Soutenu par la reine d'Espagne, Christophe Colomb forme le projet d'atteindre les Indes en allant vers l'Ouest. Il arrive aux Antilles en 1492, pensant aborder l'Asie (doc. 1). Il s'agit en fait d'un continent inconnu des Européens, l'Amérique.
    De 1519 à 1522, Magellan réalise le premier tour du monde et découvre un passage entre l'Atlantique et le Pacifique (dossier 1). 
    D'autres pays se lancent dans de grandes explorations : l'Angleterre (Canada,?1497) et la France (Terre-Neuve,?1535).

d. Le journal de bord de Christophe Colomb

 Depuis les Antilles, Christophe Colomb envoie une lettre au roi d’Espagne.


 Seigneur, je vous écris cette lettre par laquelle vous saurez comment en trente-trois jours je suis arrivé aux Indes avec l'armada que les illustrissimes Roi et Reine, nos seigneurs, m'avaient donnée, comment j'y ai trouvé quantité d'îles peuplées de gens sans nombre et comment d'elles toutes j'ai pris possession pour Leurs Altesses.
 Cette île est fertile à un degré suprême. Elle a sur la rive de nombreux ports et des fleuves si beaux et si grands que c'est merveille. On y rencontre d'immenses montagnes, toutes magnifiques, de mille formes, et pleines d'arbres de mille essences. A l'intérieur des terres, il y a maintes mines de métaux et d'innombrables habitants.

e. Les raisons des grandes découvertes


 L’infant dom Henrique eut toujours sur mer des navires armés contre les infidèles. Il désirait savoir quelles terres il y avait au-delà des îles de Canaries. Et ceci fut la première raison de son entreprise.
 Et la deuxième fut l’idée que, si en ces terres, se trouvait quelques chrétiens ou quelques ports où l’on pourrait aborder sans danger, on pourrait rapporter au royaume beaucoup de marchandises.
 La quatrième raison fut celle-ci : il désirait savoir si, en ces régions-là, il y avait quelques princes chrétiens assez charitables pour qu’ils l’aidassent contre ces ennemis de la foi.
 La cinquième raison fut son grand désir d’augmenter la sainte foi de Notre Seigneur Jésus-Christ, et de convertir toutes les âmes désireuses d’être sauvées.

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?