Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le coin des experts
P.220

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer




Le coin des experts




18
Le débat sur l’origine d’Homo floresiensis (⇧)

Analyser des arguments scientifiques afin de préciser la parenté d’espèces avec le genre Homo
Retrouvez cet exercice en version initié en cliquant ici
.

En 2003, des fossiles humains bien conservés et accompagnés de nombreux outils ont été découverts dans la grotte de Liang Bua, sur l’île indonésienne de Florès. Ces fossiles, caractérisés par une petite taille d’environ 1 m, sont datés de 16 000 ans. Ils sont attribués à une nouvelle espèce : Homo floresiensis, l’homme de Florès.
Un vif débat a eu lieu pour savoir s’il ne s’agissait pas simplement de restes d’Homo sapiens atteints d’une pathologie. Mais en 2016 les fossiles ont finalement été datés entre -50 000 et -100 000 ans. Ils seraient donc plus anciens que l’arrivée d’H. sapiens en Asie. Le débat sur leurs liens de parenté au sein de la lignée humaine a donc été relancé et H. erectus, présent en Indonésie depuis longtemps, pourrait être considéré comme le parent le plus proche d’H. floresiensis.

arbre phylogénétique

1
Arbre phylogénétique possible de la lignée humaine.
En 2017, des chercheurs ont publié les résultats d’une nouvelle étude phylogénétique basée sur l’analyse de très nombreuses données anatomiques (133 points de mesures) chez de nombreux fossiles de la lignée humaine.

Carte Indonésie

2
Localisation de différents sites de découvertes de fossiles humains.
Grotte de Liang Bua, H. floresiensis datés entre 50 000 et 100 000 ans. Sites de Sangiran et de Ngandong, fossiles d’H. erectus datés entre 1,6 et 0,15 Ma.
À noter : tous les fossiles d’H. habilis ont été découverts en Afrique et sont datés entre 2,3 et 1,7 Ma.

En 2009, une étude sur la structure du pied d’H. floresiensis a mis en relief la longueur particulièrement grande de celui-ci par rapport au tibia et au fémur, et l’absence de voûte plantaire, caractères observés chez H. habilis, mais pas chez les humains récents.

3
Étude de l’anatomie du pied d’H. floresiensis.


Caractères crâniens Homo

4
Comparaison des caractères crâniens de trois espèces du genre Homo.

Question

À partir de l’exploitation des documents, expliquer en quoi l’établissement des liens de parenté d’H. floresiensis peut faire débat au sein de la communauté scientifique.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.