Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Cours
P.106-107

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer



Deux siècles d'énergie électrique




1. La production d’énergie électrique

A
L’induction électromagnétique

    Le principe de production d’énergie électrique commun à toutes les centrales (à l’exception des centrales photovoltaïques) est celui de la conversion d’une énergie de mouvement en une énergie électrique au moyen d’un alternateur. L’alternateur est un convertisseur d’énergie qui repose sur le phénomène d’induction électromagnétique découvert par Michael Faraday en 1831.


B
L’alternateur

    L’alternateur est composé d’une partie fixe (le stator) constituée de bobines de fil de cuivre et d’une partie mobile (le rotor) composée d’aimants ou d’électroaimants. Entraîné, le plus souvent par une turbine, l’alternateur produit de l’énergie électrique par induction. Bien que très proche de 11, le rendement de conversion d’un alternateur est inférieur à cette valeur à cause des pertes énergétiques dues aux frottements. Dans certains cas, la bobine est mise en rotation à la place de l’aimant qui reste fixe. Ainsi, rotor et stator sont inversés.

    Le rendement rr d’un alternateur est le rapport entre la puissance utile PuP_{\text{u}} délivrée par celui-ci et la puissance PfP_\text{f} qui lui est fournie : r=PuPfr = \dfrac {P_\text{u}} {P_\text{f}}

2. Les cellules photovoltaïques

A
Les semi-conducteurs

    L'avènement de la physique quantique au début de XXe siècle a permis d'expliquer les phénomènes d'absorption et d'émission de la lumière par la matière (spectres de raies d'émission des atomes). L'exploitation des semi-conducteurs se fonde sur cette théorie quantique.

    Un matériau semi-conducteur est un matériau isolant qui nécessite un apport d’énergie extérieur pour devenir conducteur. Cette propriété est au cœur du principe de fonctionnement des capteurs photovoltaïques pour lesquels l’apport d’énergie est assuré par la lumière du Soleil.

    Le spectre d’absorption d’un matériau semi-conducteur lui est propre, c’est-à-dire qu’il n’absorbe que certaines longueurs d’onde.

B
Cellule photovoltaïque

    Une cellule photovoltaïque est un capteur photovoltaïque obtenu en réalisant la jonction de deux semi-conducteurs. L’un contient un excédent d'électrons mobiles (semi-conducteur dopé n), et l'autre un déficit d'électrons entraînant l'apparition de trous considérés comme positifs (semi-conducteur dopé p). La plupart des cellules photovoltaïques sont réalisées à partir du silicium et leur rendement est d’environ 20202525 %.

    Pour augmenter le rendement, on peut multiplier les jonctions avec différents types de semi-conducteurs. Ainsi, le spectre d’absorption du capteur est beaucoup plus large.

    Pour connaître les propriétés d’une cellule photovoltaïque, on peut tracer sa caractéristique et ainsi déterminer sa puissance maximale.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.