Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

La bande de jeunes
P.88

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Synthèse


La bande de jeunes




A. La bande, un groupe propre à la jeunesse

     Le phénomène de « bande » est avant tout lié à la jeunesse, à l’adolescence. Le désir de faire partie d’une bande peut correspondre au souhait de se fondre dans le groupe pour ne pas se démarquer (No et moi), de vivre une vie plus intense (Corniche Kennedy) ou bien de réunir ses forces pour lutter contre une menace (Les Enfants de Timpelbach).

     Pour intégrer une bande, il arrive que l’adolescent doive passer une épreuve qui servira de rite d’intégration, comme dans Corniche Kennedy.

Adolescence et jeunesse

Différentes motivations

Exclusion et rite d’intégration

B. La bande de jeunes dans les arts

     La bande de jeunes est un sujet fréquent dans les arts car il permet d’explorer la complexité des relations humaines, des émotions et des sentiments (amitié, amour, jalousie, admiration, etc.), à travers des personnages riches, qui se cherchent, évoluent.

     L’énergie et la spontanéité des personnages se traduisent notamment à travers leur langage, et les écrivains n’hésitent pas à reproduire leur langage familier, parfois argotique.

     L’accent est souvent mis sur certains personnages : ceux qui dirigent la bande (Eddy dans Corniche Kennedy) ou ceux qui en sont exclus (Simon, dans « Le Papa de Simon »).

Un sujet riche

Des personnages pleins de vie

Un chef de bande
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.