Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Je vérifie mes connaissances sur la construction et le sens des mots
P.259

Je vérifie mes connaissances


Je vérifie mes connaissances sur la construction et le sens des mots




Voir la correction

Exercice 1

Se voir le plus possible et s’aimer seulement,
Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,
Sans qu’un désir nous trompe, ou qu’un remords nous ronge,
Vivre à deux et donner son cœur à tout moment ;

Respecter sa pensée aussi loin qu’on y plonge,
Faire de son amour un jour au lieu d’un songe,
Et dans cette clarté respirer librement
Ainsi respirait Laure et chantait son amant.


A. de Musset, « Se voir le plus possible », Poésies nouvelles, 1850.


1
a) Relevez le champ lexical de l’amour.



2
b) Quel autre champ lexical présent dans ce poème s’oppose à celui de l’amour ? Relevez les termes qui le composent.



Voir la correction
Voir la correction

Exercice 2

Consigne
Précisez si le mot en gras est employé dans son sens premier (dénotation) ou dans un sens second (connotation).

1. Le chien aboie.
2. Un temps de chien.
3. L’angora est une espèce de chat.
4. Avoir un chat dans la gorge.
5. Un incendie de forêt.
6. L’incendie du soleil couchant.
7. Déposer une main courante.
8. Se donner la main.
9. Mettre en pièces.
10. Une pièce de théâtre.



Voir la correction
Voir la correction

Exercice 3

Sélectionnez la bonne réponse.

1
1. Pour s’adresser à la directrice du collège, il faut écrire...









2
Pour terminer cette lettre, il faut écrire...









Voir la correction
Voir la correction

Exercice 4

Sélectionnez la ou les bonnes réponses.

1
1. Pour commencer son argumentation, on peut dire :









2
2. Pour introduire une contradiction, on peut dire :









3
Pour donner son avis avec prudence, on peut dire :









Voir la correction
Voir la correction

Exercice 5


Extrait 1 :
Le vent se lève ! . . . il faut tenter de vivre !
L’air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !
Rompez, vagues ! Rompez d’eaux réjouies
Ce toit tranquille où picoraient des focs !

P. Valéry, « Le cimetière marin », 1920.

Extrait 2 :
Chaque coquillage incrusté
Dans la grotte où nous nous aimâmes
A sa particularité.
P. Verlaine, « Les coquillages », Fêtes galantes, 1869.


Extrait 3 :
Frissonnant sous son deuil, la chaste et maigre Elvire,
Près de l’époux perfide et qui fut son amant,
Semblait lui réclamer un suprême sourire
Où brillât la douceur de son premier serment.
C. Baudelaire, « Don Juan aux enfers », Les Fleurs du mal, 1857.

1
Pour chacun des extraits suivants, nommez le type de strophe, de vers et de rimes.



2
Pour les extraits 1 et 3, indiquez si l’alternance des rimes masculines et féminines est respectée.

Voir la correction
Voir la correction

Exercice 6

Consigne
Quelles sont les figures de style employées dans ces phrases ?

1. Je n’écris de bonheur, me trouvant malheureux. (J. du Bellay)
2. Tantôt son bras répand une pluie serrée de souples javelots. (Virgile)
3. La jeune fille, vive et preste comme un oiseau. (G. de Nerval)
4. Qu’est devenu mon cœur, navire déserté. (É. Nelligan)
5. Cette obscure clarté qui tombe des étoiles. (V. Hugo)
6. Je me meurs, je suis mort, je suis enterré. (Molière)
7. Quelqu’un pleure sa douleur ! Et c’est mon cœur ! (É. Nelligan)

Voir la correction
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.