Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Cosmogonies : des mythes fondateurs
P.150

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Synthèse


Cosmogonies : des mythes fondateurs




A. Des récits des origines

  • Les hommes se sont toujours posé des questions sur l’origine du monde et de l’humanité. Les extraits étudiés dans ce chapitre proposent leur version du mythe cosmogonique et posent les bases d’une morale en différenciant le bien et le mal.
  • Ils proviennent de quatre grands textes fondateurs (bien antérieurs aux premières théories scientifiques, qui datent des XIXe et XXe siècles) : l’Épopée de Gilgamesh (2000 avant J.‑C. environ) ; la Genèse, présente dans la Bible et la Torah (1000 ‑ 500 avant J.‑C. environ) ; les Métamorphoses écrites par le poète latin Ovide (vers l’an 0) ; le Coran, texte sacré des musulmans (écrit au VIIe siècle après J.‑C.).
  • De nombreuses autres civilisations proposent leur propre cosmogonie, comme dans la Völuspá en Europe du Nord.

Récits de l’origine du monde

À chaque civilisation sa cosmogonie

B. De la tolérance

  • Il est fascinant de constater à quel point des textes d’origines et d’époques si diverses sont proches par certains aspects. Le mythe du déluge en est sans doute l’exemple le plus frappant.
  •  Au collège, les textes religieux sont étudiés comme des textes littéraires ; mais les croyants les considèrent comme sacrés. Ces deux visions ne s’opposent pas : vérité historique, scientifique et vérité religieuse peuvent coexister. Connaitre ces textes permet aussi de comprendre toutes les allusions qu’y font les écrivains par la suite.

De nombreux points communs d’une religion à l’autre

La création du monde, entre sciences, histoire et religion
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.