Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Accompagnement personnalisé
P.187

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

AP


Accompagnement personnalisé




Compétence

Distinguer une croyance ou une idée d'un savoir scientifique.

Je sais faire si :

  • Je sais que la science a besoin de preuves expérimentales et théoriques.
  • Je garde un esprit critique vis-à-vis de ce que je peux lire ou entendre, c’est-à-dire que je ne crois pas que tout ce qui est écrit ou formulé est forcément vrai.
  • Je vérifie les informations sur différents supports fiables : dictionnaires, encyclopédies, sites internet offi ciels (gouvernement, cnrs, éducation, etc.).
  • Je recherche également les preuves expérimentales et théoriques sur des supports fiables.

Doc. 1
Croyances et vocabulaire erroné.

Dans la vie quotidienne, les abus de langage concernant certains domaines scienti ques sont nombreux. Cela peut participer au développement de croyances, en particulier dans le cas de l’énergie. On imagine trop souvent celle-ci comme quelque chose que l’on produit et que l’on consomme alors qu’il n’est possible ni de la fabriquer, ni de la faire disparaitre. Des mesures précises montrent que chaque fois que l’énergie d’un système augmente ou diminue, un autre système connait l’évolution inverse. La forme d’énergie impliquée peut être différente.

Dans cet exemple en particulier, et dans la méthode de travail des scienti ques en général, la vérification expérimentale est le premier critère utilisé pour accréditer une théorie. Le savoir scientifique doit être soutenu par des faits observables et, chaque fois que possible, mesurables.

Plume et plomb

Baptiste lâche une bille de plomb de masse 100 g à 1,5 m de hauteur. À l’aide d’une chronophotographie, il mesure sa vitesse lorsqu’elle se trouve à 50 cm du sol et obtient environ 4,47 m/s.

Pour comprendre ce qu’il se passe, Baptiste réfléchit : « Au départ, la bille n’a pas de vitesse et donc pas d’énergie. Puis, lorsqu’elle se met en mouvement, elle acquiert de la vitesse et donc de l’énergie cinétique. À 50 cm, on peut la calculer :

La bille continue de descendre, son énergie augmente, jusqu’à ce qu’elle touche le sol et retombe à une énergie nulle. »

Adrien lui demande : « Mais où est partie l’énergie ? Et d’où vient-elle ? »

Baptiste répond : « Elle vient de la vitesse et disparait quand la bille s’arrête. »

Aide à la résolution

1. Rappelle la raison pour laquelle un objet se met en mouvement, et déduis-en la cause de la chute de la bille.

2. Demande-toi si l’énergie initiale de la bille est vraiment nulle et quelle(s) autre(s) forme(s) d’énergie tu peux envisager.

3. Il faut bien distinguer les différentes affirmations de Baptiste. Certaines sont vraies et d'autres sont fausses.

4. Quel principe de la Physique concernant l’énergie peux-tu rappeler à Baptiste pour améliorer son explication ?

5. Quand la bille s’est arrêtée, où est partie son énergie ?
Voir les réponses

Un exercice pour s'entrainer

1
Baptiste a-t-il raison ?



2
Peux-tu aider Adrien à trouver des arguments contradictoires ?



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.