Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le continent africain dans la mondialisation
P.308-309

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Leçon


Le continent africain dans la mondialisation




A. Une croissance économique forte

  • L’Afrique a une croissance économique élevée : son produit intérieur brut (PIB) augmente en moyenne de 5,4 % par an depuis 2000. 
  • Après les années 1990 marquées par de multiples guerres et un génocide (Rwanda), une relative stabilité a permis le décollage économique du continent. La croissance est portée par la demande mondiale de matières premières, le développement des infrastructures et la consommation (doc. 4 p. 311). 
  • La place de l’Afrique dans la mondialisation reste réduite (étude de cas 2) : le continent ne reçoit que 4 % des investissements directs à l’étranger (IDE) mondiaux (doc. 1 p. 310). 80 % des emplois sont informels.

  • Forte croissance économique
  • Faible intégration dans la mondialisation économique

B. Un développement humain faible

  • Les niveaux d’éducation, de santé et de revenu progressent : sur 54 pays, 17 ont un IDH moyen ou élevé. Mais l’Afrique reste un continent peu développé : 35 pays font partie des pays les moins avancés (étude de cas 1). Les inégalités sont fortes entre les villes et les campagnes, entre les femmes et les hommes. 
  • L’Afrique compte 1,1 milliard d’habitants en 2015. La population est en forte croissance. Elle devrait atteindre 2 milliards en 2050. C’est un défi en termes de sécurité alimentaire, d’éducation et d’accès au marché du travail (doc. 2 p. 310). 
  • Peu urbanisée, l’Afrique est le continent où la croissance urbaine est la plus forte. Cette croissance est alimentée par un fort exode rural.

  • Développement faible mais en progrès, fortes inégalités
  • Le défi de la croissance démographique
  • Forte croissance urbaine

C. Le défi de la démocratie et de la stabilité politique

  • La majorité des États africains ont un régime autoritaire ou des institutions démocratiques fragiles. La corruption est importante. 
  • L’insécurité freine le développement de certains territoires, en raison de conflits (Centrafrique, Somalie, Libye) ou du terrorisme (Mali, Égypte, Nigeria). 
  • Certains États du continent sont des États en faillite : ils n’arrivent plus à assurer le contrôle de leur territoire (doc. 3 p. 311). D’intenses trafics illégaux s’y développent.

  • Des régimes autoritaires, des États fragiles
  • Le terrorisme
  • La stabilité, condition du développement

Une femme dans la ville de Lomé

Une femme dans la ville de Lomé

Un hôpital à Borama

Un hôpital à Borama




C’est la part de la population africaine dans la population mondiale.



C’est la croissance moyenne du PIB en Afrique en 2015.



C’est le nombre de pays les moins avancés (PMA) sur l’ensemble du continent africain en 2016.

Je retiens les chiffres importants

Vocabulaire

  • L’économie informelle : ensemble des activités économiques non déclarées. 
  • L’IDH : mesure du développement d’un pays qui tient compte du niveau de richesse, de santé et d’éducation de la population.
  • Un investissement direct à l’étranger (IDE) : argent investi par une entreprise pour créer ou racheter une entreprise située dans un autre pays. 
  • Les pays les moins avancés (PMA) : pays reconnus par l’ONU comme les plus pauvres et les moins développés, nécessitant un soutien spécifique. 
  • Le produit intérieur brut (PIB) : ensemble des richesses créées en un an sur le territoire national.
Voir les réponses

Je teste mes connaissances

1
Combien de pays le continent africain compte-t-il ?



2
Quel est le poids du continent africain dans les échanges mondiaux ?



3
Citez deux formes d’insertion de l’Afrique dans la mondialisation.



4
Combien de pays africains sont des PMA ?



5
L’Afrique est-elle un continent fortement urbanisé ? Justifiez votre réponse.



6
Nommez trois métropoles africaines.



7
Citez deux défis pour le développement en Afrique.



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.