Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Métropoles mondiales et villes en crise
P.222-223

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


Métropoles mondiales et villes en crise




Compétence

Je comprends et j'interprète des documents non littéraires et des images

Doc. 1
Des villes au cœur de la mondialisation

Des villes au cœur de la mondialisation

L’image associe des gratte-ciel appartenant à différentes métropoles mondiales. Le site ressemble à celui de Manhattan (New York, États-Unis) ou de Pudong (Shanghai, Chine). On note l’importance des villes portuaires parmi les grandes métropoles mondiales.


<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp>

<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp>

Doc. 2
Les atouts d'une ville mondiale : New York

Avec la mondialisation, les fonctions stratégiques et les flux de personnes, de marchandises et d’argent se concentrent dans les métropoles. New York est l’exemple type de la ville mondiale.

Soutenue par un processus de concentration d’activités prestigieuses, par son attractivité migratoire [...], la ville accumule la richesse. Elle est à la fois le siège du pouvoir politique international, point focal de la finance mais aussi des flux aériens, du commerce international (trafic portuaire), concentrant les lieux de décision (sièges sociaux des firmes multinationales). [...] Matérialisée par les tours de Manhattan, cette suprématie est rendue visible par les flux internet traduisant l’intensité des échanges commerciaux, monétaires et des télécommunications. [...] Riche et prospère, la métropole new-yorkaise est pourtant l’une des plus fragmentées.


Renaud Le Goix, Atlas de New York, Editions Autrement, 2013

Doc. 3
Baltimore (États-Unis), une ville en crise

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Baltimore (États-Unis), une ville en crise

1. « Les infrastructures de la ville tombent en ruine. » 2. « D’abord, les emplois ont disparu. » 3. « Ensuite la classe moyenne s’est enfuie vers les banlieues résidentielles. » 4. « Les écoles publiques sont en échec. » 5. « Les emplois sont délocalisés. » 6. « Et la police s’en prend aux plus défavorisés pour les faire taire. » 7. « Et vous ! Ce sont vos manifs qui ont détruit la ville ! »

Située sur la côte Est des États-Unis, Baltimore accueille de nombreuses industries de haute technologie, ainsi qu’une prestigieuse université américaine. La ville est cependant marquée par de très fortes inégalités sociospatiales : un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté. Elle est considérée comme l’une des villes américaines les plus violentes. En avril 2014, des émeutes importantes éclatent à Baltimore, à la suite de la mort d’un jeune Noir lors d’une opération de police.

Doc. 4
Les inégalités à Johannesburg

L’Afrique du Sud est un pays émergent. Johannesburg est la capitale économique du pays : la ville concentre les activités et produit 40 % des richesses du pays. Son aéroport international la connecte aux autres métropoles d’Afrique et du monde.

La métropole sud-africaine souhaite en finir avec son image du capitale du crime et se rêve en « New York africaine » [...]. Le maire souhaite corriger un plan urbain issu de la ségrégation, qui a repoussé les populations noires dans des quartiers périphériques (townships), privés de transports et d’infrastructures. « On ne peut pas prétendre jouer dans la catégorie des grandes villes de la planète quand on a encore des gens vivant dans la misère », reconnait-il. Car l’ancienne cité minière reste une ville de contrastes [...]. La ségrégation économique sépare aujourd’hui le centre d’affaires de Sandton du bidonville d’Alexandra. La moitié des 4,4 millions d’habitants vit dans les slums (bidonvilles).


M. Delamarche, « Johannesburg, des slums aux gratte-ciel », L’Atlas des villes, Le Monde-La Vie hors-série, 2013.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.