Français 4e - Cahier d’exercices

Feuilleter la version papier





Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

8 - Le conditionnel
P.88-89

Exercices


8 - Le conditionnel





Exercice 1

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Le présent du conditionnel utilise les mêmes terminaisons que celles de l’imparfait.







2
Le présent du conditionnel se construit sur le même radical que celui du futur de l’indicatif.







3
Le passé du conditionnel est un temps composé.







4
Le passé du conditionnel n’évoque que des actions passées.




Exercice 2

Consigne
a) Dans les paires ci-dessous, identifiez les verbes conjugués au conditionnel. b) Indiquez à quel temps est conjugué l’autre verbe de chaque paire.

1. Je chanterai / je chanterais.
2. Nous chanterions / nous chanterons.
3. Nous finissions / nous finirions.
4. Vous aimerez / vous aimeriez.
5. Ils dansèrent / ils danseraient.
6. Ils auraient / ils avaient.


Exercice 3

Consigne
Conjuguez les verbes entre parenthèses au présent du conditionnel puis au passé du conditionnel.

1. Je (plier).
2. Tu (s’établir).
3. Il (accueillir).
4. Nous (croire).
5. Vous (devoir).
6. Elles (aller).


Exercice 4

Consigne
Conjuguez les verbes entre parenthèses à la forme appropriée du conditionnel.

1. Si je ne te le disais pas maintenant, je ne (être) pas tranquille.
2. Je regrette que tu ne sois pas venu. J’ (vouloir) que tu viennes. Tu (pouvoir) bien t’amuser. Nous (danser) ensemble si tu étais venu.

Exercice 5

Consigne
Conjuguez les verbes entre parenthèses à la forme appropriée du conditionnel.

1. Si tu étais plus sage, tu (être) récompensé.
2. Excusez-moi madame, je (vouloir) vous parler.
3. S’il avait été possible de la voir, il (aimer) y aller.
4. Ce weekend, nous (pouvoir) aller sur la plage : j’ (adorer) y aller avant que les vacances ne se terminent.
5. Nous ne sommes pas allés à la plage. Pourtant, j’ (adorer) y aller avant que les vacances ne se terminent.
6. Je (venir) te voir plus tôt si j’avais pu.
7. Si j’avais eu le choix, j’ (continuer) mes études et je (devenir) célèbre, j’en suis sûre.

Exercice 6

Consigne
Dans les textes ci-dessous, identifiez les formes de conditionnel. Précisez leur valeur et justifiez votre réponse.

1. Oh ! non, je n’ose pas dire ce qui arriva, personne ne me croirait, et l’on me prendrait pour un fou.
2. Les robes de soie des femmes, froissées dans ce tour-billon dansant, rendaient des sons d’une nature particu-lière ; on aurait dit le bruit d’ailes d’un vol de pigeons.
3. Et je sentis que, si jamais il m’arrivait d’aimer quelqu’un, ce serait elle.
4. J’étais inondé d’une joie ineffable et j’aurais toujours voulu demeurer ainsi.

T. Gautier, « La cafetière », 1831.



Exercice 7

Consigne
Identifiez les verbes au conditionnel et précisez leur valeur.

Ah ! si je n’avais pas été prêtre, j’aurais pu la voir tous les jours ; j’aurais été son amant, son époux, me disais-je dans mon aveuglement ; au lieu d’être enveloppé dans mon triste suaire, j’aurais des habits de soie et de velours, des chaînes d’or, une épée et des plumes comme les beaux jeunes cavaliers. Mes cheveux, au lieu d’être déshonorés par une large tonsure, se joueraient autour de mon cou en boucles ondoyantes. J’aurais une belle moustache cirée, je serais un vaillant. Mais une heure passée devant un autel, quelques paroles à peine articulées, me retranchaient à tout jamais du nombre des vivants, et j’avais scellé moi-même la pierre de mon tombeau, j’avais poussé de ma main le verrou de ma prison !

T. Gautier, La Morte amoureuse , 1836.



Exercice 8

Consigne
Votre petit frère ou petit cousin rêve de son avenir, de ce qu’il pourrait faire s’il était plus grand. Que raconte-t-il ? Votre texte sera rédigé au présent du conditionnel.

Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.