Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


L'ESSENTIEL


Comment les économistes, les sociologues et les politistes raisonnent-ils et travaillent-ils ?




Supplément numérique


1
Les SES regroupent plusieurs disciplines

  • Les Sciences économiques et sociales sont composées de la science économique, de la sociologie,et de la science politique.
    Les économistes, les sociologues et les politistes ont des objets d’étude relativement différents, même s’ils peuvent aussi se recouper. Ces trois disciplines scientifiques partagent des méthodes communes et permettent de comprendre pourquoi et comment les individus font société.( → voir dossier 2)
  • Le travail des économistes, des sociologues et des politistes nécessite des données fiables. Pour cela, ils peuvent faire confiance à des instituts de statistiques, comme l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), ou ils peuvent faire leurs propres enquêtes de terrain, par exemple en menant des entretiens ou en faisant des observations.
  • Dans le cas où les chercheurs et chercheuses travaillent sur des données statistiques, ils peuvent chercher l’existence de corrélations, négatives ou positives, entre des variables. La corrélation peut en effet signifi er une relation de causalité : il est alors possible d’expliquer un phénomène par un autre phénomène de façon rigoureuse, même si la corrélation ne prouve pas automatiquement une relation de causalité. ( → voir « Attention aux notions »)
  • La réalité étudiée par l’économie, la sociologie et la science politique est extrêmement complexe et les chercheurs et chercheuses doivent recourir à des modèles pour mener à bien leur travail. Ces modèles permettent de tester des hypothèses et de les confronter à la réalité.
  • Ces disciplines sont souvent complémentaires et permettent d’étudier de façon approfondie certains objets tels que l’emploi, l’entreprise ou la monnaie par exemple.

3
La sociologie, science des actions et faits sociaux

  • La sociologie repose sur deux questions principales : « Comment fait-on société ? » et « Comment expliquer les comportements sociaux ? ».
  • La première de ces questions est celle du lien social. La société est plus qu’une simple somme d’individus, elle est aussi un ensemble de règles, d’organisations qui nous relient les uns aux autres.
  • La seconde question est celle du comportement en société ou en groupe. Certains comportements sont valorisés et attendus alors que d’autres sont proscrits. On observe alors que la société et la place qu’on a dans la société influent sur nos comportements.
  • Par exemple :
    • les caractéristiques des individus (âge, genre, catégorie sociale) jouent sur leur fréquentation du cinéma (→ voir dossier 2) ;
    • la plage est un lieu où les individus interagissent, règlent leur comportement sur ce qui est acceptable dans la société. (→ voir dossier 3).

Attention aux notions


Ne pas
confondre

Corrélation et causalité

  • Une corrélation désigne le fait que deux phénomènes sont liés statistiquement. Ils évoluent en même temps, soit dans le même sens (corrélation positive), soit en sens contraire (corrélation négative).
  • Cette corrélation fait souvent penser qu’il y a une relation de causalité entre ces deux phénomènes, c’est-à-dire que l’un expliquerait l’autre. Mais ce n’est pas toujours le cas. La corrélation peut s’expliquer par l’existence d’un phénomène qui explique les deux autres, voire par le hasard !

Ne pas
confondre

Modèle théorique et modèle

  • Dans le langage courant, le modèle désigne un exemple à suivre.
  • En sciences sociales, les modèles théoriques sont des outils qui aident les chercheurs et chercheuses à travailler. Par exemple, quand l’économiste élabore un modèle dans lequel il émet l’hypothèse selon laquelle l’individu fait des calculs coûts/avantages, c’est simplement pour retenir un type de comportement particulier, non pour dire que tous les individus devraient être calculateurs.

Max Weber

Focus

Max Weber (1864-1920), principalement sociologue, mais aussi économiste et politiste.
  • Max Weber est l’un des fondateurs de la sociologie allemande. Il a aussi fourni une importante contribution à l’économie et à la science politique.
  • Il a mis en lumière le lien entre le développement du capitalisme et les comportements individuels prescrits par le protestantisme.
  • En tant que politiste, il a montré que l’existence d’un pouvoir politique se justifie, en partie, par la volonté de pacifier les rapports sociaux. C’est pourquoi, selon lui, « il faut concevoir l’État contemporain comme une communauté humaine qui, dans les limites d’un territoire déterminé, […] revendique avec succès […] le monopole de la violence physique légitime » (dans Le savant et le politique, 1991). Autrement dit, l’État parvient à interdire toute violence entre individus et groupes, même s’il doit parfois recourir à la violence pour cela.

2
La science économique, science des ressources rares

  • La question centrale en science économique est : « Qu’est-ce qu’une allocation efficace des ressources rares ? ». Autrement dit, les économistes se demandent comment des ressources rares, limitées (comme l’argent, le temps, les ressources naturelles, etc.) sont utilisées et réparties. La science économique est ainsi une discipline assez vaste qui s’interroge sur les revenus, leur utilisation, les marchés, l’emploi, la mondialisation, la production, la richesse, etc.
  • Parmi les questions centrales, on retrouve celle de la production de richesse, mais aussi de sa mesure. Un autre phénomène important est celui de la répartition des biens et services et de leur échange sur le marché.
  • Par exemple :
    • le cinéma est étudié sous l’angle de la production. Des ressources sont mobilisées pour produire un film et des recettes sont générées. La décision d’aller ou non voir un film au cinéma peut aussi être abordée par le modèle du calcul coûts/avantages (→ voir dossier 2) ;
    • la plage est une ressource qu’un pays ou une entreprise peut chercher à mobiliser pour créer des richesses. (→ voir dossier 3). (→ voir dossier 2)

4
La science politique, science du pouvoir politique

  • Le questionnement central des politistes, spécialistes de la science politique, est le suivant : « Comment se conquiert et s’exerce le pouvoir politique ? »
  • La question de la conquête du pouvoir politique, en démocratie, est celle du vote, des campagnes électorales et de leurs enjeux.
  • Les politistes s’intéressent aux rôles respectifs de tous ceux et celles qui exercent le pouvoir politique (par exemple, les relations entre le pouvoir de l’État et celui des collectivités locales). Les politistes étudient aussi les mobilisations que peuvent mener des groupes de personnes ou des organisations (syndicats, associations, lobbies) pour influer sur les décisions politiques.
  • Par exemple :
    • le cinéma est un objet d’études pour les politistes. Les films peuvent véhiculer un message politique, et le pouvoir politique peut chercher à contrôler la production et la diffusion des films (→ voir dossier 2) ;
    • il y a des conflits et décisions politiques liés aux usages de la plage. Ces usages peuvent même devenir des enjeux lors d’une élection. (→ voir dossier 3).

Les notions à connaître

Données

Informations utilisées pour élaborer ou tester des hypothèses. Ces données peuvent être quantitatives (chiffrées) ou qualitatives.

Enquête

Méthode de recherche où des hypothèses sont élaborées et confrontées à des faits. Ces faits peuvent être recherchés dans des bases de données statistiques, recueillis sur le terrain (par des entretiens, des sondages ou des observations) ou encore pris dans des sources diverses (autres travaux de recherche, documentation, textes juridiques, etc.).

Modèle

Représentation simplifiée d’un phénomène qui n’en retient que les éléments les plus significatifs. Un modèle peut permettre d’identifier des liens de causalité.

Science économique

Science qui s’interroge sur la façon de gérer des ressources rares pour créer des richesses qui répondent à des besoins individuels ou collectifs considérés comme illimités.

Science politique

Science qui s’interroge sur les mécanismes d’exercice, de conquête et de légitimation du pouvoir dans une société.

Sociologie

Science qui cherche à expliquer et comprendre les phénomènes sociaux. Ces phénomènes proviennent de l’action de la société sur les individus et des interactions entre ces individus.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?