FICHE D'ACTIVITÉS 1


Quelles sont les grandes questions de l’économie, de la sociologie et de la science politique ?





A
Sociologie et science politique : société et pouvoir ?


Questions

Voir les réponses
1
Doc. 1. Quels sont les objets d’étude de la sociologie exposés par Bernard Lahire ? Selon vous, ces objets d’étude peuvent‑ils être étudiés par d’autres sciences ?

2
Doc. 1. D’après ce texte, quelles sont les méthodes utilisées par la sociologie ?

3
Doc. 2. Quel est le point de vue de la science politique qui permet de la distinguer des autres sciences sociales ?

4
Doc. 2. Doit-elle pour autant négliger les apports d’autres sciences sociales ?


Doc. 2
Qu’est-ce que la politique ?

Le « point de vue » spécifique de la science politique pourrait alors être, parmi les autres sciences sociales, de mobiliser les acquis de l’anthropologie1, de l’histoire et de la sociologie pour interroger les rapports de pouvoir engageant la société dans son ensemble.

Antonin Cohen, Bernard Lacroix, Philippe Riutort, « Qu’est‑ce que la science politique ? », in Nouveau manuel de science politique, La Découverte, 2009.


1. L’anthropologie ou ethnologie est l’étude des peuples, en particulier de leurs rites, de leur culture, de leurs techniques, etc.


Doc. 1
La sociologie, dévoilement de la réalité sociale ?

Depuis sa création, la sociologie n’a cessé d’apporter des connaissances décisives sur nombre de questions [...] Avec ses méthodes propres (observations, entretiens, questionnaires), elle décrit et analyse nombre d’univers sociaux, du monde des ouvriers à celui de la grande bourgeoisie […]. Et à chaque fois, elle fait apparaître les logiques présidant à des pratiques qui semblent au départ le simple fait du hasard ou du destin (le choix du conjoint ou des amis, l’orientation scolaire ou professionnelle, les goûts culturels, alimentaires ou sportifs, etc.). Elle historicise des états de faits tenus pour naturels (tels que les différences entre hommes et femmes, les conflits de génération ou l’esprit de compétition). [Pour elle,] les individus [...] ne sont devenus ce qu’ils sont que reliés à toute une série d’autres individus, de groupes et d’institutions.

Bernard Lahire, Pour la sociologie, La Découverte, 2016.


B
Le regard des économistes : la rareté et les choix



Doc. 4
L’économie, la science des choix ?

Les hommes ont un grand nombre de besoins à satisfaire, mais la plupart des ressources pour le faire existent en quantité limitée. L’économie est la science des choix rendus nécessaires par la rareté des ressources. [...]

Mais au problème de l’allocation1 s’ajoute celui de la répartition des ressources. En situation d’abondance, ce qui est consommé par Paul ne fait jamais défaut à Pierre. Mais si la taille du gâteau est limitée, la part de l’un ne peut augmenter qu’au détriment de celle de l’autre. Il existe donc un débat sur la répartition des ressources entre les individus et sur la façon de développer le gâteau.

Jacques Généreux, Économie politique. 1. Concepts de base et comptabilité nationale, Hachette Supérieur, 2008.


1. L’allocation est la manière de répartir les ressources.


Doc. 3
La rareté au cœur des questions économiques ?

Si l’air, l’eau au bord d’un ruisseau ou la vue d’un paysage peuvent être consommés par l’un sans empêcher les autres d’en profiter, la plupart des biens sont rares. Leur consommation par l’un exclut celle par un autre. Une question essentielle pour l’organisation de nos sociétés est celle de la gestion de la rareté, celle des biens et services que nous voulons tous consommer ou posséder : de l’appartement que nous louons ou achetons, du pain que nous allons chercher chez le boulanger, des terres rares utilisées pour les alliages métalliques, les colorants ou les technologies vertes. Si la société peut diminuer la rareté – par des gains d’efficacité dans leur production, par l’innovation ou par le commerce –, elle doit aussi la gérer en temps réel, au jour le jour ; ce qu’elle peut faire plus ou moins bien.

Jean Tirole, Économie du bien public, PUF, 2016.

Questions

Voir les réponses
1
Doc. 3 et 4. Quels sont les points communs entre les définitions données par ces deux économistes ?

2
Doc. 3 et 4. Pourquoi sommes-nous confrontés à la rareté ?

3
Doc. 3 et 4. Comment la production peut-elle réduire cette rareté ? Selon vous, est-ce la seule manière de faire ?

Je m'auto-évalue

Complétez la citation puis le reste du texte à l’aide des termes suivants : comportements en société, le pouvoir, la rareté.

« La spécificité d’une science humaine ou sociale particulière tient moins aux sujets concrets de son travail qu’à sa façon particulière de considérer la réalité humaine. Chaque discipline se donne un objet abstrait en isolant dans la réalité un phénomène fondamental qu’elle privilégie comme point de départ de toutes les questions qu’elle va ensuite analyser.
Ce phénomène essentiel, , par exemple, pour la science politique, est, pour l’analyse économique, des ressources. »
(Jacques Généreux, op. cit.).
L'objet abstrait du sociologue sont les , qui sont son terrain d'étude.

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?