POINT DE PASSAGE 3
DIFFÉRENCIATION



1er mai 1891 - La fusillade de Fourmies





4
La réaction du député républicain radical Georges Clemenceau

Eh bien, quand vous regardez ce qui s’est passé à Fourmies – je ne veux pas prononcer de gros mots, Monsieur le président du Conseil –, qui pourrait soutenir, ici ou devant l’Europe, devant le monde civilisé, que les faits qui se sont passés à Fourmies avant la fusillade justifient la mort de ces femmes, de ces enfants, dont le sang a pour si longtemps rougi le pavé ! Non, assurément, il y a une disproportion épouvantable entre les actes qui ont précédé la fusillade et la fusillade elle‑même. Je n’ai pas à examiner comment les actes se sont produits ; cela ne fait pas partie de ma discussion. Je ne veux pas le savoir. Mais, encore une fois, il y a disproportion monstrueuse entre l’attaque et la répression ; il y a quelque part, sur le pavé de Fourmies, une tache de sang innocent qu’il faut laver à tout prix !


Clemenceau, discours du 8 mai 1891 à la Chambre des députés.

Depuis 1889, à l’appel de l’Internationale ouvrière, le 1er mai est un jour de manifestation, notamment pour réclamer la limitation de la journée de travail à 8 heures. À Fourmies, une petite cité textile du nord de la France, les ouvrières et ouvriers travaillent dur dans les filatures. Les salaires sont bas et la crise économique accentue la précarité. Le 1er mai 1891 s’y annonce donc comme un jour de mobilisation ouvrière importante, d’autant plus que Paul Lafargue, gendre de Karl Marx, vient d’y délivrer plusieurs conférences pour encourager les luttes locales. Après un mouvement de foule, l’armée tire sans sommation sur les manifestants, faisant dix morts, dont huit âgés de moins de 21 ans.

2
… et en chanson

Anonyme, illustration de la chanson Les Fiancés du Nord, 1891

Anonyme, illustration de la chanson Les Fiancés du Nord, 1891.

BAC
Analyse de documents

Voir les réponses
Doc 3. Après avoir présenté le document, montrez qu’il critique la réaction du régime républicain face aux mouvements ouvriers, tout en défendant des valeurs féministes.

Questions

Voir les réponses

Étudier un événement

1. Montrez que les événements du 1er mai 1891 à Fourmies intéressent la presse et l’opinion publique. (Doc. 1, 2, 3 et 4)
2. Les hommes politiques sont‑ils tous d’accord sur les suites à donner à ces événements ? Justifiez votre réponse. (Doc. 3 et 4)

3. Détaillez et expliquez les causes de la colère de Séverine. (Doc. 3)

4. Expliquez quels sont les résultats des grèves à l’époque. (Doc. 5)


Mener une recherche

5. Effectuez l’une des activités suivantes.

Parcours 1
En ligne, cherchez puis analysez les paroles de la chanson Les Fiancés du Nord.

Parcours 2
Cherchez quelle forme a pris la dernière manifestation du 1er mai dans votre ville.

Quelles contradictions de la IIIe République la fusillade de Fourmies révèle‑t‑elle  ?


carte Fourmies Paris

1
Les événements du 1er mai 1891 à la une…

Couverture du Supplément illustré du Petit Parisien le 17 mai 1891.

Sur la grand-place de Fourmies, l’armée ouvre le feu sur les grévistes. Au centre, Maria Blondeau s’effondre : elle tient dans sa main une branche d’aubépine, le 1er mai étant également, traditionnellement, une fête du printemps.
Couverture du Supplément illustré du Petit Parisien le 17 mai 1891.

3
La colère de Séverine

Caroline Rémy, dite Séverine, est une journaliste féministe et socialiste, qui écrit notamment pour le journal féministe La Fronde.

On lit dans Le Temps1 « qu’au premier rang, et parmi les morts, il y avait, on peut bien le dire maintenant, des femmes de mœurs fort légères ». Un point, et c’est tout. La conclusion – charmante – s’impose d’elle‑même ; le malheur est bien moins horrible, la catastrophe bien moins navrante, le sous‑préfet Isaac bien moins à huer, puisque les victimes n’étaient pas des rosières2 !

Ah si un journal monarchiste, un journal religieux, avait accouché de cette phrase inouïe, quels cris Le Temps n’eût‑il pas poussés ! Quelles protestations indignées contre l’obscurantisme de certaines opinions, l’intolérance de l’Église, la manque d’humanité de la réaction. On aurait évoqué 89 et les immortels principes, l’égalité devant la loi, les droits de l’homme et toutes les belles choses qui font qu’aujourd’hui des républicains déclarent qu’il est fâcheux que le Lebel3 ait débuté sur des femmes, et des femmes françaises, mais que c’est après tout moins fâcheux qu’on pourrait le croire au premier abord, puisque ces femmes ne se conduisaient pas bien !

Pauvres d’elles ! J’ai eu la curiosité de la relire, la funèbre liste, et revoir quel était l’âge de ces infortunées pécheresses. À quinze ans, si on a fauté, on n’a pas eu le temps de fauter beaucoup !


Caroline Rémy, Pages rouges, 1893.

1. Le Temps est un quotidien proche des élites républicaines.
2. Jeunes filles vertueuses.
3. Fusil puissant et rapidement rechargeable.


Grèves et grévistes en France (1880-1914)

5
Grèves et grévistes en France (1880‑1914)

Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?