POINT DE PASSAGE 1
DIFFÉRENCIATION



Août-septembre 1914 - Les batailles de Tannenberg et de la Marne





3
Défaite des Russes à Tannenberg

Soldat russe se noyant, carte postale allemande
Soldat russe se noyant, carte postale allemande, date inconnue.

1
Les « taxis de la Marne »

Illustration de la une de L’Illustré national, 1915.
Illustration de la une de L’Illustré national, 1915.

Questions

Voir les réponses

Prélever des informations

1. Expliquez pourquoi l’on parle des « taxis de la Marne ». (Doc. 1 et 2)
2. Décrivez l’équipement de l’armée française en 1914. (Doc. 1)

3. Analysez les raisons de la défaite russe à Tannenberg selon les Allemands. (Doc. 3)


Mettre en relation des faits

4. Effectuez l’une des activités suivantes.

Parcours 1
Expliquez pourquoi la guerre de mouvement est si meurtrière.


Parcours 2
Effectuez une recherche sur la bataille des Flandres et comparez‑la à la bataille de la Marne.

Pourquoi les batailles de la Marne et de Tannenberg sont‑elles représentatives de la première phase de la guerre ?


2
Témoignage d’un chauffeur de taxi

Nous nous arrêtâmes, nous les taxis, dans le village de X… où, le lendemain, vinrent nous rejoindre 600 autres véhicules du même genre et, en outre, toutes les autos militaires du gouvernement de Paris, sous la direction du capitaine Roy, de l’état‑major du général Gallieni. Il y avait donc environ 1 000 autos. Nous comprîmes que nous n’étions pas très loin du front de combat, car nous entendions assez distinctement, non seulement la canonnade, mais par instants l’éclatement des obus. Nous transportâmes plus de cinq mille hommes avec nos autos : mille autres nous rejoignirent par chemin de fer, et c’est ainsi que ce point, qui avait été occupé par les Allemands, put être repris par nous. Le 8, à dix heures du matin, nous recevions l’avis de regagner Paris. Nous rentrâmes, ignorant absolument si la bataille de la Marne était gagnée.


Témoignage d’Alexandre Lefas, Sur le vif, octobre 1915.


Le 30 août 1914, contre toute attente, les soldats russes sont stoppés par les Allemands à Tannenberg. À l’ouest, ces derniers envahissent la Belgique dès le début du mois d’août. Ils foncent ensuite vers la France en direction de Paris. Seule la contre‑offensive du général Joffre, chef de l’armée française, stoppe l’avancée allemande sur la Marne, (5‑12 septembre 1914). À la fin de l’année 1914, le front se stabilise et la guerre de position commence.

carte Les batailles de Tannenberg et de la Marne
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?