Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


UN AUTRE REGARD



Le microcrédit : un crédit pour le développement ?




Objectifs

Dans les pays les plus pauvres, le crédit est souvent difficile d’accès pour les personnes les plus modestes. Or, il est parfois indispensable pour lancer une activité économique, ou pour faire tourner un commerce. Le microcrédit cherche à résoudre cette difficulté en s’appuyant sur l’idée que, pour lutter contre la pauvreté, il suffit de donner à tous les moyens de financer son entreprise.


Doc. 1

Un crédit pour favoriser l’initiative des plus pauvres ?



Le principe de prêter de petites sommes d’argent dans le cadre de relations de proximité n’est pas nouveau [...] mais la vraie naissance du microcrédit en dehors du secteur informel [...] est associée aux microprêts octroyés à des femmes bangladaises à la fin des années 1970 par l’économiste Muhammad Yunus. Ce dernier a ainsi prêté 27 dollars à quarante‑deux femmes pour qu’elles puissent acheter le bambou avec lequel elles fabriquaient des tabourets, vendus auparavant directement au prêteur professionnel qui leur avait prêté l’argent nécessaire. Grâce à la somme prêtée par Yunus sans intérêt, elles en ont gagné beaucoup plus en vendant elles‑mêmes leurs tabourets et sont peu à peu sorties de la pauvreté. Ces pratiques se sont soldées par la création en 1983 au Bangladesh de la désormais célèbre Grameen Bank (« banque du village »).Cette dernière a ensuite essaimé en Asie, en Amérique latine et en Afrique, concernant 7 millions de clients dont les impayés s’élèvent à peine à 1 %. […]

Le microcrédit, en tant qu’outil de lutte contre la pauvreté, a alors suscité un espoir considérable, s’attirant les faveurs de grandes institutions internationales oeuvrant pour le développement économique telle la Banque mondiale. Ainsi, l’année 2005 avait été décrétée « année internationale du microcrédit » par les Nations Unies alors qu’en 2006 Yunus et la Grameen Bank obtenaient le prix Nobel de la paix. [...]

Le principe du microcrédit consiste à résoudre le problème de la pauvreté en élargissant le marché du crédit à des segments jusque-là marginalisés. Ainsi, comme l’écrit [l’économiste] Esther Duflo : « La vision du monde de Muhammad Yunus est profondément optimiste : selon lui, chacun de nous est un entrepreneur en puissance. La lutte contre la pauvreté n’a pas besoin de charité : il suffit de créer les bonnes opportunités que les pauvres sauront saisir pour faire croître leur entreprise et rembourser emprunts et intérêts. Ce message est très séduisant : il semble dévoiler les clés d’une richesse humaine cachée qu’un produit financier bien fait débloquerait. ».

Pauline Gandré, « Le microcrédit : fausse ou vraie solution à la pauvreté ? », Idées économiques et sociales, 2012.
Voir les réponses

Questions

1. Pourquoi les plus pauvres ont‑ils des difficultés à accéder au crédit ?


2. Quel est le principe du microcrédit ?


3. Pourquoi peut‑on dire que le microcrédit repose sur une « vision optimiste » ?


Remboursement de microcrédit au Togo
Remboursement de microcrédit au Togo.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?