POUR COMMENCER



Comment l’assurance et la protection sociale contribuent‑elles à la gestion des risques dans les sociétés développées ?





Doc. 4

Quelles actions pour limiter les risques ?



Affiche de l’Association de prévention routière.
Affiche de l’Association de prévention routière.

  Alors qu’ils ne représentent que 13,8 % de la population française âgée de 15 ans et plus, les ouvriers comptaient pour 22,1 % des 3 239 personnes décédées sur la route en 2007 et pour 19 % des blessés hospitalisés. À l’inverse, les cadres supérieurs, professions libérales et chefs d’entreprise (8,4 % de la population) ne totalisaient que 2,9 % des morts et blessés. […] Au-delà de l’inégale sécurisation des véhicules, les disparités sociales en matière d’accidents s’expliquent par les conditions de vie des classes populaires ainsi que par les ségrégations sociales de l’espace public. La mortalité routière apparaît tout d’abord comme une conséquence inattendue de l’étalement urbain et de la stratification résidentielle. Près de 80 % des accidents mortels ont lieu à la campagne. Or l’embourgeoisement des centres-villes relègue les classes populaires toujours plus loin des bassins d’emplois. […] L’accident résulte donc de l’inégale exposition aux dangers de la vie, qui rend les plus démunis particulièrement vulnérables.

Matthieu Grossetête, « Des accidents de la route pas si accidentels », Le Monde diplomatique, août 2016.
Voir les réponses

Questions

1. Le risque d’accidents mortels sur la route est‑il le même pour toutes les catégories sociales ?


2. Quelles sont les trois explications données dans ce texte ?


3. L’État prend‑il directement en charge ce risque ?

Doc. 1

Comment subvenir à ses besoins sans salaire ?


Voir les réponses

Questions

1. Quel est le contexte historique et économique de la période représentée dans le document ?


2. À quel(s) risque(s) la situation des personnes représentées sur ces vignettes peut‑elle être rattachée ?

Michael Goodwin, Economix, Les Arènes, 2014, extrait du chapitre « 1820‑1864 : Les temps difficiles »

Extrait du chapitre « 1820‑1864 : Les temps difficiles ».
Michael Goodwin, Economix, Les Arènes, 2014.

Doc. 2

Comment assurer un minimum de ressources aux individus ?





  

Article L. 111-1

          • modifié par LOI n°2015-1702 du 21 décembre 2015 - art. 59

  La sécurité sociale est fondée sur le principe de solidarité nationale.

  Elle assure, pour toute personne travaillant ou résidant en France de façon stable et régulière, la couverture des charges de maladie, de maternité et de paternité ainsi que des charges de famille. Elle garantit les travailleurs contre les risques de toute nature susceptibles de réduire ou de supprimer leurs revenus. Cette garantie s’exerce par l’affiliation des intéressés à un ou plusieurs régimes obligatoires.

  Elle assure la prise en charge des frais de santé, le service des prestations d’assurance sociale, notamment des allocations vieillesse, le service des prestations d’accidents du travail et de maladies professionnelles ainsi que le service des prestations familiales dans le cadre du présent code, sous réserve des stipulations des conventions internationales et des dispositions des règlements européens.

Loi n°2015‑1702 du 21 décembre 2015.
Voir les réponses

Questions

1. Quelle est la nature de ce document ?


2. Quels sont les risques qui y sont mentionnés ?


3. Tous les travailleurs sont‑ils exposés de la même façon aux risques ?


4. Comment peuvent‑ils être couverts face à ces risques ?

Questions du chapitre

1
Dans les sociétés contemporaines, à quels risques les individus doivent‑ils faire face ?
2
Quels sont les déterminants de l’attitude et de l’exposition face aux risques ?
3
Comment la collectivité prend‑elle en charge les risques auxquels sont confrontés les individus ?
4
Comment les logiques d’assurance et d’assistance permettent‑elles la solidarité collective ?
5
Quelles sont les conséquences de la prise en charge collective des risques ?

Doc. 3

Les risques ne sont‑ils qu’économiques ?



Marche pour le climat à Paris, le 13 octobre 2018.
Marche pour le climat à Paris, le 13 octobre 2018.
Voir les réponses

Questions

1. Quel type de risque est mis en avant par les manifestants ?


2. Comment ce risque peut‑il être pris en charge ?


3. Quelles sont les difficultés liées à la prise en charge de ce risque ?

Testez vos connaissances

1. Les cotisations sociales sont prélevées sur les salaires pour financer :


.

2. Les mutuelles font partie du secteur :


.

3. L’aléa moral est une situation où :

.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?