Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Activité enquête

Quel est l’impact du prélèvement d’une ressource naturelle sur un écosystème ?

Compétence : Participer à un projet citoyen.

Votre mission

Pour réaliser une campagne de sensibilisation sur l’impact des activités humaines sur l’environnement, vous avez contacté une ONG (organisation non gouvernementale) qui vous a expliqué le cas de la mer d’Aral. Sous la forme de votre choix, présentez l’origine de ce bouleversement écologique et les solutions envisagées.
Sommaire
  • La mer d'Aral hier et aujourd'hui
  • L'origine du bouleversement écologique
  • Un espoir de renaissance ?

L'origine du bouleversement écologique

En 1960, les Soviétiques ont décidé de cultiver les vastes steppes désertiques du Kazakhstan et de l’Ouzbékistan pour les transformer en champs de coton. Ils ont détourné les deux principaux cours d’eau qui alimentaient alors la mer d’Aral pour irriguer leurs cultures. En 1970, la surface de la mer d’Aral avait été divisée par dix.

Il faut 10 000 L d’eau pour fabriquer un jean et 10 000 L pour un t-shirt car la culture et l’industrie du coton sont très gourmandes en eau.

D’autre part, la culture du coton représente seulement 2 à 3 % des terres cultivées, mais elle consomme 24 % des pesticides mondiaux, dont certains classés par l’OMS comme « hautement ou extrêmement dangereux ».
Doc. 4
La récolte du coton en Ouzbékistan et au Kazakhstan.

Un espoir de renaissance ?

À la fin des années 1990, le Kazakhstan, avec l’aide de la Banque mondiale, décida de construire une digue afin de tenter de sauver l’ancienne partie nord de la mer d’Aral.

En 2009, le niveau de la « petite mer » était remonté de six mètres. Grâce à l’apport du cours d’eau, le Syr-Daria, la salinité de la petite mer a fortement diminué, permettant à nouveau son exploitation (navigation, pêche). On compte à présent quinze espèces de poissons dans la mer d’Aral. Cette digue permet de retrouver des conditions favorables à une activité économique durable.
Doc. 6
Les conséquences de la construction d’une digue.
Un espoir de renaissance ?
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT
}
DYS
Illustation document Les conséquences de la construction d’une digue.

Les conséquences de la construction d’une digue.

1
À la fin des années 1990, le Kazakhstan, avec l’aide de la Banque mondiale, décida de construire une digue afin de tenter de sauver l’ancienne partie nord de la mer d’Aral.

En 2009, le niveau de la « petite mer » était remonté de six mètres. Grâce à l’apport du cours d’eau, le Syr-Daria, la salinité de la petite mer a fortement diminué, permettant à nouveau son exploitation (navigation, pêche). On compte à présent quinze espèces de poissons dans la mer d’Aral. Cette digue permet de retrouver des conditions favorables à une activité économique durable.
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?