Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Les mémoires du génocide des Tutsi au Rwanda
P.310-311

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

DOSSIER 1

Les mémoires du génocide des Tutsi au Rwanda




Entre avril et juillet 1994, le monde est témoin du génocide de 800 000 à 1 million de Rwandais tutsi par des Rwandais hutu. Ce génocide est le fruit d’une opposition construite par les colons européens à l’époque où le Rwanda était une colonie allemande puis belge, entre des Tutsi supposément supérieurs et des Hutu considérés comme inférieurs. Le génocide est déclenché le 6 avril 1994 par l’assassinat du président rwandais hutu Juvénal Habyarimana. La violence engloutit le pays. L’ONU et la France interviennent, mais trop tard. Après 1994, un long travail de reconstruction de la société rwandaise commence.

Les mémoires du génocide des Tutsi au Rwanda

❯ Comment le Rwanda et le monde vivent-ils avec la mémoire du génocide ?


1
Confronter les victimes aux bourreaux : les tribunaux gacaca

Riccardo Gangale, début dʼun procès gacaca à Zivu, 2003, photographie.

Les tribunaux gacaca (« gazon »), créés en 2001, ont permis d’accélérer le procès des accusés de génocide. Les survivants et les bourreaux ont pu prendre la parole pour témoigner, accuser, se défendre, condamner et tenter de réparer.

2
Une réconciliation nationale encore inachevée

Province du Nord, district de Musanze : En avril 2012, j’ai témoigné devant le tribunal gacaca sur ce que j’avais vu au cours du génocide. À cause de ce témoignage, j’ai régulièrement été attaquée pendant la nuit. Mes agresseurs ont pris ma vache, lui ont arraché les cornes et l’ont ligotée avec mon chien. [...] Ils ont également cassé les pattes de mes chèvres, arraché les cornes d’une génisse, et ils déféquaient devant ma porte.

Province du Sud, district de Kamonyi : Près du pont de la Nyabarongo, rive vers Muhanga, les habitants du secteur Rugendabari ont construit un monument mémorial du génocide. Ils ont inscrit les noms des personnes tuées ou jetées dans la rivière Nyabarongo pendant le génocide perpétré contre les Tutsi. En avril 2014, les activités de commémoration ont eu lieu à cet endroit, deux mois après l’inauguration. Mais aujourd’hui, en 2015, il y a des personnes obnubilées par l’idéologie du génocide qui effacent les noms des victimes du génocide gravés sur ce monument dans le but de faire disparaître complètement les preuves de l’existence du génocide.

Témoignages extraits d’« État de l’idéologie du génocide au Rwanda : 1995‑2015 », rapport de la Commission nationale de lutte contre le génocide, 2016.

3
Les Rwandais marchent ensemble pour les 25 ans du génocide

Yasuyoshi Shiba, 2019, photographie. Les Rwandais marchent ensemble pour les 25 ans du génocide

« Marche du souvenir » menée par le président rwandais Paul Kagamé à l’occasion de la 25e commémoration du génocide dans la capitale Kigali.

4
Le devoir de mémoire

[...] La commémoration annuelle du génocide des Tutsi porte le nom de « la cérémonie du souvenir ». Moi, je me souviens tous les jours. [...] Je me souviens de mon incompréhension face aux erreurs, à l’indifférence, à la lâcheté, à l’inaction et au manque de volonté politique de la communauté internationale devant cette effrayante chasse à l’homme pour d’absurdes raisons. [...] Le génocide des Tutsi ne concerne pas uniquement le Rwanda. Il concerne l’humanité tout entière. C’est un fardeau que nous portons tous. [...] Se souvenir des morts donne la force de mieux vivre, de mieux « vivre ensemble ».

Louise Mushikiwabo, secrétaire générale de l’Organisation internationale de la francophonie, discours à Paris, 12 avril 2019, à l’occasion des 25 ans du génocide.

5
Récompenser les « justes »

Emmanuel Sehene Ruvugiro, 2017, photographie. Semaine du deuil en mémoire des victimes du génocide tutsi

Roza Mukarurinda, paysanne hutu, est mise à l’honneur lors de la semaine du deuil national en mémoire des victimes du génocide. Elle fait partie des « justes », ces Hutu qui ont agi pour sauver la vie de Tutsi. Roza a recueilli pendant le génocide un bébé tutsi dont les parents venaient d’être massacrés.

Devoir de mémoire

Questions

Analyser des documents

1
Doc. 1 (⇧) et Doc. 2 (⇧) Présentez les juridictions qui ont permis de poursuivre les accusés de génocide et identifiez leurs limites.


2
Doc. 3 (⇧) et Doc. 5 (⇧) Analysez la manière dont le gouvernement rwandais cherche à réconcilier la nation rwandaise.


3
Doc. 4 (⇧) Expliquez pourquoi le génocide tutsi « concerne lʼhumanité tout entière ».


Mener une recherche

4
En comparant avec le génocide des Tutsi, réalisez un travail de recherche sur l’épuration ethnique commise à Srebrenica en ex-Yougoslavie.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.