Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Forces et faiblesses de l’Union européenne
P.344-345

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

COURS 2


Forces et faiblesses de l’Union européenne





❯ À quels défis lʼUnion européenne doit‑elle faire face depuis les années 2000 ?

A
Les remises en causes des années 2000


1
Un projet européen remis en question

L’UE face aux nationalismes. Les critiques, présentes dès les années 1990, se renforcent dans les années 2000. La mondialisation provoque un regain de nationalisme qui remet en question l’esprit européen. Le séparatisme de certaines régions, comme la Catalogne ou lʼÉcosse, affaiblit les États membres. Plusieurs partis eurosceptiques, notamment aux Pays‑Bas, au Danemark ou en France, réaffirment leur souveraineté nationale contre Bruxelles.

Des institutions européennes critiquées. La Commission est critiquée pour son manque de légitimité, mais aussi pour sa corruption et les trop hauts salaires de ses membres ; le Parlement européen pour sa faiblesse face aux lobbies ; la Banque centrale européenne pour ses mauvaises performances économiques.

Les politiques de l’UE mises en causes. Sont dénoncés pêle‑mêle : le coût trop élevé de la PAC malgré les réformes, l’absence de grands projets industriels, les faibles bénéfices pour le consommateur de la politique anticoncurrentielle, la cherté de l’euro après son introduction, la faible gestion des flux migratoires depuis Schengen, ou encore l’insécurité face au terrorisme. Ces critiques varient beaucoup en fonction des pays, de lʼâge et des classes sociales : globalement, lʼUE est plus appréciée par les jeunes et les diplômés.

2
Le rejet de la Constitution européenne (2005)

Donner corps à l’Europe. Au début du XXIe siècle, l’identité européenne reste floue. Pour renforcer l’UE, les fédéralistes tentent de pousser vers davantage d’intégration. En 2002, une convention, présidée par l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing, se réunit pour élaborer une Constitution européenne. Il s’agit de démocratiser l’UE par un parlement et un gouvernement européens renforcés, et de clarifier la répartition des compétences entre les institutions européennes et les États membres.

Un projet très contesté. Mais le projet de Constitution fédère au contraire contre lui diverses oppositions et donne l’occasion de remettre l’UE en question. Jugé trop fédéral, trop libéral ou pas assez social, il est rejeté en 2005 en France et aux Pays‑Bas. Certains États plaident pour une autre Europe, plus nationale ou plus sociale. Les partis politiques se divisent de plus en plus sur la question de lʼUE.

3
Le traité de Lisbonne (2007), une réponse partielle

Un traité amendé. Le projet est fortement amendé par les gouvernements. L’idée de Constitution est abandonnée, mais plusieurs dispositions sont reprises par le traité de Lisbonne (signé en 2007, ratifié en 2009), qui sʼinscrit dans la lignée des traités précédents.

Des innovations conservées. Ce traité modifie les institutions en élargissant les compétences du Parlement, qui peut influer sur le choix du président de la Commission, ou encore en dotant l’UE d’un président du Conseil européen. Il étend ainsi les compétences de l’UE. Il comporte en outre une charte des droits fondamentaux pour les citoyens européens.

Repères

Tracteur dans un champ.

La politique agricole commune (PAC)

La PAC naît dès 1962, promue par la France. Elle participe à la croissance des rendements et de la production agricoles, sécurise les approvisionnements et garantit des revenus aux agriculteurs de la CEE. Mais elle est très critiquée, tant pour son coût que pour sa préférence communautaire qui défavorise les pays tiers.

Vocabulaire


Amendement


Bruxelles


Euroscepticisme


Lobbies


Nationalisme


  • Amendement : modification visant à corriger ou à compléter un texte de loi.

  • Bruxelles : figure de style pour désigner l’Union européenne, souvent de manière péjorative.

  • Euroscepticisme : sentiment politique de défiance vis‑à‑vis de l’UE.

  • Lobbies : groupes de pression composés d’industriels ou d’associations, cherchant à influer en amont sur les pouvoirs politiques.

  • Nationalisme : idéologie politique reposant sur l’affirmation de la supériorité de la nation.


B
Une Union européenne fragilisée


1
Les avancées de l’intégration européenne aujourd’hui

LʼUE reste la première puissance commerciale mondiale. Elle développe de nombreux accords commerciaux avec plusieurs États, comme le CETA par exemple.

Des succès indéniables. L’UE réussit à développer de réelles politiques communes dans certains domaines, comme l’éducation et la recherche, ce que montre le succès du programme Erasmus Plus. Elle contribue au développement économique de certaines régions, voire dʼÉtats, comme lʼIrlande ou le Portugal.

La paix et la démocratie. En 2012, l’UE reçoit le prix Nobel de la paix. Par sa diplomatie culturelle, elle encourage les processus de démocratisation à l’extérieur comme à l’intérieur. Les institutions européennes se démocratisent, en développant de nouveaux outils citoyens comme l’ICE, et donnent l’exemple en se féminisant.

2
Des faiblesses européennes persistantes

Face à la crise. L’UE est particulièrement affectée par la crise économique et sociale de 2008 à 2016, aggravée par l’endettement de la zone euro. Alors que des pays s’enfoncent dans une grave crise économique (Grèce), la politique d’austérité de l’UE, soutenue notamment par l’Allemagne d’Angela Merkel, suscite de nombreuses critiques.

De nouvelles menaces. L’UE peine également à assurer une défense commune face aux nouvelles pressions géopolitiques et intérieures qui menacent son intégrité. Elle se divise notamment face à la pression de la Russie à l’Est (Géorgie, Ukraine). Plusieurs vagues terroristes (al-Qaïda, puis Daesh) visant certains États européens accroissent les divisions internes.

La crise migratoire. La crise des réfugiés de 2015‑2016 divise également les États et les opinions. L’UE ne parvient pas à élaborer une politique commune, et les États répondent chacun à leur façon, souvent en renforçant les contrôles aux frontières (▶ doc 1).

En 2020, l’UE est confrontée à la grave crise sanitaire du coronavirus.

3
Le choc du Brexit

Une décision historique. En 2016, les Britanniques décident par référendum dʼengager le processus de retrait de lʼUE : cʼest le Brexit. Après de longues et complexes négociations avec Bruxelles, le Royaume‑Uni sort de lʼUE le 1er février 2020. Face à cette situation inédite, lʼUE ne se divise pas et tente de trouver un nouvel équilibre. Plusieurs partis politiques et de nombreux citoyens redoutent cependant que le Brexit fragilise lʼUE.

Vocabulaire


Austérité


Brexit


CETA


ICE


  • Austérité : politique de rigueur imposant des mesures d’économie dans un contexte de crise de l’équilibre budgétaire.

  • Brexit : sortie (exit) du Royaume‑Uni (Britain ici) de l’UE.

  • CETA : Comprehensive Economic and Trade Agreement, accord économique et commercial signé en 2014 entre l’UE et le Canada.

  • ICE : Initiative citoyenne européenne. Depuis 2012, au moins un million de citoyens issus de sept États peuvent être à l’initiative d’une loi européenne. La Commission peut alors examiner leur proposition.

Biographie

Angela Merkel

Angela Merkel (1954)

Femme d’État allemande, elle est investie chancelière fédérale en 2005. Elle est reconduite dans ses fonctions en 2009, puis en 2013 et 2018. Si elle bénéficie de résultats économiques jugés satisfaisants, elle est cependant fragilisée à la suite de sa politique dʼouverture des frontières lors de la crise migratoire en Europe.



1
L’UE face à la crise des réfugiés
Photographie de Stefania Mizara, réfugiée syrienne bloquée sur la frontière de la Macédoine.

Prolongement numérique

Le site Toute lʼEurope propose de très nombreuses ressources pour découvrir lʼhistoire de lʼUE ou comprendre son fonctionnement. Sondages, vidéos, podcasts, infographies, etc. : explorez une UE plus riche et plus dynamique quʼon ne le pense souvent !
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.