Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le programme Erasmus, maillon de la construction européenne
P.346-347

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

DOSSIER 2



Le programme Erasmus, maillon de la construction européenne





Lancée par la pédagogue italienne Sofia Corradi dans les années 1970, l’idée d’un programme d’échanges d’étudiants et de coopération entre les universités européennes est officiellement adoptée en juin 1987. Nommé d’après l’humaniste Érasme, il a bénéficié à plus de neuf millions d’Européens depuis sa création et est ainsi devenu l’un des symboles de l’UE.

Frise chronologique sur le programme Erasmus

❯ En quoi le programme Erasmus participe‑t‑il à la création d’une identité européenne ?


1
Des États membres inégalement impliqués dans les échanges européens 
Cliquez ici pour télécharger cette carte.

Fond de carte

Étudiants Erasmus reçus par pays
Plus de 10 000
De 4 000 à 10 000
De 1 000 à 4 000
Moins de 1 000

Destinations privilégiées par les étudiants français

2
Erasmus en chiffres

Infographie sur Erasmus

« Erasmus en 2 minutes ! »


3
Unions européennes

Affiche de lʼexposition « Unions européennes »

4
Une « génération Erasmus » ?

Homme politique italien, Sandro Gozi est très impliqué dans la politique de l'UE.

Aujourd’hui, ce sont des millions de jeunes qui profitent du programme Erasmus. Des filles et des garçons qui trouvent parfaitement normal de fréquenter l’université de Bologne, de Bruges ou de Barcelone, qui écrivent sur WhatsApp en français ou en anglais et qui ont des amis prêts à les accueillir dans différents pays européens. [...] Depuis 1987, plus d’un million d’enfants sont nés des rencontres Erasmus. [...] Lorsque je vivais à Paris en 1994, j’avais assisté à la leçon inaugurale [d’Umberto Eco] au Collège de France à Paris. Il prédisait alors que l’Europe serait naturellement façonnée par les couples qui se rencontraient dans le cadre du programme Erasmus. Leurs enfants, disait‑il, seraient des Européens de naissance, ils auraient l’Europe naturellement dans leur ADN. Il avait raison.

Sandro Gozi, Génération Erasmus. Ils sont déjà au pouvoir, 2016.

5
L’Auberge espagnole

Au final, mon film a fait la pub d’Erasmus. [...] Les inscriptions au programme ont même doublé après la sortie de L'Auberge espagnole !

Pourriez‑vous faire le même film aujourd'hui, représenter le projet européen de manière identique ?

Certainement pas. Les choses ont radicalement changé en 15 ans. En 2000, l’Europe était encore tournée vers l’avenir et le projet européen en construction. [...] Au tout début des années 2000, l’Union européenne était encore dominée par la logique de l’après‑guerre, celle qui avait poussé à sa création : tendre vers un objectif de paix, réconcilier les nations, solidifier les relations entre l’Europe et l’Allemagne.

Aujourd’hui, l’heure n’est plus au projet mais à la désillusion. Il y a eu la crise économique, d’abord, et puis la crise migratoire et la résurgence de conflits, en Ukraine notamment. La Grèce ou l’Espagne sont pour moi les symboles de ce désenchantement [...]. À mon sens, le programme Erasmus est à ce jour la seule réussite de l’Union européenne.

Entretien avec Cédric Klapisch, réalisateur du film LʼAuberge espagnole, Le Figaro, 10 janvier 2017.

Parcours 1

Analyser des documents

1
Doc. 1 (⇧) et Doc. 4 (⇧) Définissez le contenu du programme Erasmus. Pourquoi a‑t‑on choisi Érasme pour nommer ce programme ?


2
Doc. 1 (⇧) , Doc. 2 (⇧) , Doc. 3 (⇧) et Doc. 4 (⇧) Identifiez les bénéficiaires du programme.


3
Doc. 1 (⇧) , Doc. 4 (⇧) et Doc. 5 (⇧) Localisez les territoires européens les plus impliqués dans le programme.


4
Doc. 3 (⇧) , Doc. 4 (⇧) et Doc. 5 (⇧) Expliquez pourquoi on parle de « génération Erasmus ».


5
Doc. 5 (⇧) Analysez la vision que Cédric Klapisch a de lʼEurope.


Question de synthèse

6
Montrez quelle est la part du programme Erasmus dans la construction européenne.
Voir les réponses

Parcours 2

Mener une recherche

Cherchez sur Internet un échange susceptible de vous intéresser.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.