Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Analyser un document statistique
P.356-357

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

MÉTHODE BAC
Préparation aux épreuves de contrôle continu

Analyse de document

Analyser un document statistique




Sujet

En analysant ce document, vous expliquerez comment évolue la volonté d’intégration à l’Union européenne chez les citoyens européens depuis les années 1970.

L’analyse du document constitue le cœur de votre travail, mais nécessite pour être menée la mobilisation de vos connaissances.


Les référendums sur l'Europe depuis 1992

Méthode et Application guidée


Étape 1
Identifier et présenter le document

  • Il existe plusieurs types de documents statistiques (graphique en courbe, tableau etc.).
  • Qui a produit le document ? D’où viennent les informations ?

Il s’agit d’un graphique en barres (on dit aussi en bâtons). Ce type de graphique permet de visualiser des données bien délimitées, comme un vote par exemple.

Ce document a été publié dans Libération en 2016. Les données de vote sont publiques dans chacun des États de l’Union européenne.

Étape 2
Repérer les informations du document

  • Quelles sont les informations présentes dans le document ? Quelles sont les unités ?
  • Comment les informations sont‑elles mises en relation ?

Ce graphique présente les votes pour ou contre la construction européenne en fonction des années, de 1992 à nos jours.

Les différents référendums de la construction européenne sont indiqués, comme celui de la ratification du traité de Maastricht ou celui du traité de Lisbonne.

Étape 3
Analyser le document statistique

  • Il s’agit de mettre en relation les données du document et leurs évolutions avec des connaissances du cours.

Jusqu’en 1998, les votes aux référendums ont été globalement favorables à la construction européenne.

À partir des années 2000, les votes de défiance vis‑à‑vis de la construction européenne se multiplient. La défiance, voire le rejet de toute intégration européenne, se renforce dans les années 2010, avec le refus du plan « troïka » par les Grecs, puis par le vote du Brexit en 2016. Ce document illustre donc la montée de l’euroscepticisme depuis les années 1990. Cependant, beaucoup de pays gardent espoir dans le projet européen, comme le montre le vote largement favorable des nouveaux États lors de lʼélargissement de 2004.

❯❯❯ ENTRAÎNEMENT


Consigne
Rédaction d’une partie du développement

I. Une volonté d’intégration importante jusqu’à la fin des années 1990

Au début des années 1990, les votes sont majoritairement en faveur d’un renforcement de l’intégration européenne, en particulier pour les pays artisans de la création européenne comme la France et l’Italie. Ces derniers votent ainsi en faveur du traité de Maastricht de 1992, qui crée la citoyenneté européenne et prépare la création d’une monnaie commune. L’élargissement de 1995 fait également entrer les pays scandinaves dans l’UE (mis à part la Norvège). Le projet européen reste perçu positivement par un grand nombre d’Européens.


II. Une défiance vis‑à‑vis de l’UE qui se renforce dans les années 2000 et avec la crise de 2008

III. Cependant le projet européen séduit encore, notamment dans les nouveaux États membres

À vous de rédiger cette partie !

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.