Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Des contacts et des échanges autour de la Méditerranée
P.58-59

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


Des contacts et des échanges autour de la Méditerranée




Compétence

J'utilise un document : je cite, j'extrais et j'exploite des informations (image, texte, carte)

Doc. 1
Une scène de marché aux esclaves dans un souk (XIIIᵉ siècle)

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> Une scène de marché aux esclaves dans un souk (XIIIᵉ siècle)
L’empire abbasside est très étendu et habité par des peuples divers. Les populations se rencontrent dans les villes. On y vient notamment pour faire du commerce : les souks (mot arabe signifiant « marché ») rassemblent les marchands et on y échange les produits du monde entier (épices, objets précieux, esclaves, etc.). Ici, des esclaves noirs attendent d’être vendus (1). La balance permet de peser la monnaie (2).

Doc. 2
Les progrès des sciences (Xᵉ-XIIIᵉ siècles)

Ibn Munqidh, prince syrien, explique les méthodes des médecins francs venus d’Occident et en profite parfois pour les critiquer. Cela lui permet de montrer la supériorité de la médecine arabe.

On me présenta un chevalier qui avait un abcès à la jambe. J’appliquai au blessé un petit cataplasme1 ; son abcès s’ouvrit et s’améliora. Mais voici qu’arriva un médecin franc qui déclara : « Cet homme est incapable de le guérir » puis il demanda au chevalier : « Que préfères-tu ? Vivre avec une seule jambe ou mourir avec les deux ? Vivre avec une seule jambe », répondit le chevalier. Alors le médecin franc ordonna : « Amenez un homme robuste et une hache bien aiguisée. » [...] Sous mes yeux l’homme donna un coup violent mais la jambe ne se détacha pas. Il assena alors au malheureux un second coup de hache : la mœlle de la jambe gicla et le blessé mourut à l’instant même..


D’après Ibn Munqidh, Des enseignements de la vie, XIIᵉ siècle.

1.Préparation à base de plantes.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp> Les progrès des sciences (Xᵉ-XIIIᵉ siècles)

Astronome persan, Al-Sufi (903-986) découvre le grand Nuage de Magellan et la galaxie d’andromède. Son livre recense environ mille étoiles.

Doc. 3
Les échanges commerciaux

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> Les échanges commerciaux

Dès la fin du VIIIᵉ siècle, les échanges commerciaux en Méditerranée se développent. Les marchands musulmans ont un rôle clé dans ces échanges. Empruntant les routes maritimes et terrestres, ils commercent dans leur immense empire, jusqu’en extrême-orient. Au Xe siècle, le centre du commerce mondial se déplace vers la Méditerranée, qui devient un espace au cœur des échanges entre l’occident chrétien et musulman. 

Doc. 4
Des contacts diplomatiques autour de la Méditerranée

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Des contacts diplomatiques autour de la Méditerranée

De nombreux contacts diplomatiques s’établissent entre les civilisations autour de la Méditerranée. Les ambassadeurs des différents souverains sont chargés d’apporter des nouvelles et sont toujours accompagnés de cadeaux. Charlemagne, roi franc, a ainsi beaucoup communiqué avec le calife abbasside Haroun Al-Rachid.

Doc. 4
Des contacts diplomatiques autour de la Méditerranée

Quand les envoyés [de] Charles [...] se présentèrent devant Haroun et lui firent connaitre les désirs de leur maitre, le prince des Perses ne se contenta pas d’acquiescer à la demande du roi, mais il lui accorda la propriété des lieux, berceau sacré de notre salut, et voulut qu’ils fussent soumis à sa puissance. Lorsque ensuite ces députés revinrent, Haroun les fit accompagner d’ambassadeurs qui apportèrent à Charles, outre des habits, des parfums, et d’autres riches produits de l’Orient, les plus magnifiques présents ; c’est ainsi que peu d’années auparavant, à la prière du roi, Haroun lui avait envoyé le seul éléphant qu’il eût alors. 


Éginhard, Vie de Charlemagne, vers 830.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.