Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Le Bangladesh, un pays vulnérable
P.258-259

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Étude de cas
Enquête


2

Le Bangladesh, un pays vulnérable




Tâche à realiser

Vous travaillez pour une émission de radio. Vous préparez une chronique sur les réfugiés climatiques au Bangladesh, pays pauvre et très densément peuplé. Les deux tiers des terres du pays sont situées à moins de 5 mètres au-dessus du niveau de la mer : le Bangladesh est donc fortement vulnérable face au changement climatique. Présentez cette situation à vos auditeurs !

1
Un pays vulnérable

Un pays vulnérable

La mousson est un vent saisonnier qui entraine de fortes précipitations.

2
Les effets du changement climatique au Bangladesh

Les effets du changement climatique au Bangladesh
1. La fonte des glaciers.
2. La dilatation de l’eau de mer.

La vulnérabilité

Voir les réponses
La vulnérabilité désigne le fait d’être exposé à des risques et la capacité à y faire face. À quels risques liés au changement climatique le Bangladesh est‑il exposé ?



1. Localisez et situez le Bangladesh.



2. Complétez le tableau ci‑contre.

Voir les réponses
Voir les réponses


Situation du Bangladesh Évolution ou risques Des solutions pour y faire face (vidéo)
Pays situé au sud de
Fonte des
Pays plat où se déversent deux fleuves :
Augmentation des précipitations
Mousson
Vaste littoral densément peuplé Augmentation du niveau de la
Voir les réponses

100% Numérique

Sur le site internet Le Dessous des cartes, consultez les cartes du Bangladesh dans l’émission sur les réfugiés climatiques.

3
La migration des populations vulnérables

Des habitants face au changement climatique

Voir les réponses
Pour rendre votre reportage concret pour vos auditeurs, recherchez des témoignages d’habitants qui ont migré en partie à cause du changement climatique.

Doc. 3 et documentaire

1. Sur internet, visionnez la vidéo « La montée des eaux au Bangladesh », sur France 5.



2. Décrivez les conditions de vie et le quartier des familles filmées.



3. Pourquoi ont‑elles déménagé plusieurs fois ?

Voir les réponses

4
Peut-on parler de « réfugiés climatiques » ?

Pour l’article 1er A de la Convention de Genève1, un réfugié est une personne qui, « craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ». L’expression « réfugié climatique » n’a donc pas d’existence juridique. La communauté internationale devra repenser les instruments juridiques afin de mettre en place une solidarité internationale adaptée à cette nouvelle forme de migration.



Thomas Loubière, « Le statut de réfugié climatique n’a pas d’existence juridique », Libération, 18 octobre 2013.

Des « réfugiés climatiques » ?

Voir les réponses
Les personnes amenées à migrer à cause de risques liés au changement global sont souvent qualifiées de « réfugiés climatiques ». Or, le terme « réfugiés » a une définition précise en droit international. Peut‑on vraiment l’utiliser ?

Doc. 4

1. Dans le texte, relevez la définition d’un réfugié.



2. Une personne qui fuit son pays en raison des risques liés au changement climatique correspond-elle à cette définition ? Justifiez votre réponse.

Voir les réponses

Bravo !

En menant cette enquête, j'ai appris à :
  • Utiliser un document : une vidéo
  • Utiliser des informations numériques et exercer mon esprit critique
  • M'exprimer à l'oral
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.