Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Une nouvelle vision de l’homme et du monde
P.146-147

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


Une nouvelle vision de l’homme et du monde




Compétence

J'utilise un document : je cite, j'extrais et j'exploite des informations (image, texte, carte)

Doc. 1
L’humaniste Guillaume Budé à l’œuvre pour son roi, François Iᵉ

<stamp theme='his-green2'>Doc. 1</stamp> L’humaniste Guillaume Budé à l’œuvre pour son roi, François Iᵉ

Au XVIe siècle, certains princes, comme François Ier, deviennent les mécènes d’artistes et de savants. La partie supérieure de l’image représente l’humaniste Guillaume Budé, protégé du roi François Ier, à sa table de travail. Il écrit un livre pour le jeune roi. La partie inférieure montre la scène où le roi reçoit le livre écrit par Budé, De l’institution du prince. Les livres, plus pratiques que les parchemins et manuscrits du Moyen Âge, se diffusent grâce à l’imprimerie.

Doc. 2
L’éducation humaniste

Dans Le Parfait Courtisan, Castiglione dresse le portrait idéal d’un humaniste. Il lui faut se consacrer à l’étude des langues anciennes pour redécouvrir les modèles de l’Antiquité, sans négliger l’apprentissage des langues étrangères, l’éducation du corps et la maitrise de la musique et de la peinture.

Je voudrais qu’il fût bien instruit des lettres ou de ces études que nous appelons les « humanités ». Qu’il soit familier avec le latin et le grec à cause de l’abondance et de la variété des choses qui furent si divinement écrites dans ces langues. Qu’il connaisse bien les poètes ainsi que les orateurs et les historiens et qu’il apprenne lui aussi à écrire en vers et en prose, en particulier dans notre propre langue [l’italien]. Je le louerai aussi de savoir plusieurs langues étrangères, particulièrement l’espagnol et le français [...]. Il devrait également savoir nager, sauter, courir et lancer des pierres pour la préparation au combat. Je ne serai pas satisfait de lui s’il n’est aussi musicien, et il ne suffit qu’il sache lire sa partie sur un livre, il doit encore jouer de divers instruments. Je veux encore mentionner une autre choses que je ne voudrais pas lui voir négliger : c’est la science du dessin et de l’art de peindre.


Baldassare Castiglione, Le Parfait Courtisan, 1528.

Doc. 3
La Renaissance, un renouveau des thèmes et des formes artistiques

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> La Renaissance, un renouveau des thèmes et des formes artistiques

Le peintre italien Raphaël est engagé en 1509 à la cour du pape Jules II à Rome. La scène est inspirée d’un thème antique : on y retrouve les philosophes grecs Platon, sous les traits de Léonard de Vinci (1), et Aristote (2) ; Socrate (3) et Héraclite, sous les traits de Michel-Ange (4) ; le mathématicien grec Pythagore (5) et le savant musulman Averroès (6) ; le peintre lui-même (7).

Doc. 3
La Renaissance, un renouveau des thèmes et des formes artistiques

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp> La Renaissance, un renouveau des thèmes et des formes artistiques

La peinture de la Renaissance est bouleversée par la découverte de la perspective : en s’aidant des lignes de fuite, le peintre réussit à donner une impression de profondeur au tableau.

Doc. 4
Les progrès des sciences

<stamp theme='his-green2'>Doc. 4</stamp> Les progrès des sciences

Les sciences connaissent un véritable bouleversement aux XVIe et XVIIe siècles, avec de nombreuses découvertes astronomiques, physiques et mécaniques.

Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.