Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Sujet brevet 11
P.184-185

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Brevet


Sujet brevet 11




Nuit de guerre

Ferdinand, un narrateur bien singulier, raconte le dernier assaut allemand lors de la bataille de Verdun.

LA NUIT D’AVRIL 1915

À L. de C.-C1.

Le ciel est étoilé par les obus des Boches2
La forêt merveilleuse où je vis donne un bal
La mitrailleuse joue un air à triples-croches3
Mais avez-vous le mot
          Eh ! oui le mot fatal
Aux créneaux Aux créneaux Laissez là les pioches

Comme un astre éperdu qui cherche ses saisons
Cœur obus éclaté tu sifflais ta romance
Et tes mille soleils ont vidé les caissons4
Que les dieux de mes yeux remplissent en silence
Nous vous aimons ô vie et nous vous agaçons

Les obus miaulaient un amour à mourir
Un amour qui se meurt est plus doux que les autres
Ton souffle nage au fleuve où le sang va tarir5
Les obus miaulaient
          Entends chanter les nôtres
Pourpre amour salué par ceux qui vont périr

Le printemps tout mouillé la veilleuse l’attaque
Il pleut mon âme il pleut mais il pleut des yeux morts
Ulysse que de jours pour rentrer dans Ithaque
Couche-toi sur la paille et songe un beau remords6
Qui pur effet de l’art soit aphrodisiaque7
Mais
  orgues8
    aux fétus9 de la paille où tu dors
L’hymne de l’avenir est paradisiaque


GUILLAUME APOLLINAIRE, Calligrammes, 1918.

1. Louise de Chatillon-Coligny, « Lou ».
2. Nom péjoratif donné aux Allemands.
3. Type de note de musique.
4. Grandes caisses servant au transport de munitions et de vivres.
5. S’écouler jusqu’à épuisement.
6. Chose qu’on regrette.
7. Qui suscite le désir amoureux.
8. Instrument de musique ou engin militaire doté de canons.
9. Brin de paille.

Le jour de l’épreuve, vous pourrez parfois vous aider du corpus d’histoire-géographie pour comprendre le contexte de l’extrait. Retrouvez un tableau d’Otto Dix sur la violence de la guerre en sujet de brevet (chapitre 1 du manuel d’histoire géographie).

Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz

Verdun. Tableau de guerre interprété, projections colorées noires, bleues et rouges, terrains dévastés, nuées de gaz

1ᵉ partie : compréhension, analyse et interprétation (1 h)

Voir les réponses

Questions (20 points)


1
À quel genre littéraire ce texte appartient-il ? Relevez au moins trois indices qui justifient votre réponse. (1,5 point)



2
À quel évènement historique ce poème fait-il référence ? (0,5 point)









3
Relevez le champ lexical de la guerre : est-il très présent ? Qu’en pensez-vous ? (2 points)



4
a) « Le ciel est étoilé par les obus des Boches » (v. 1) Quelle figure de style est employée dans ce vers ? b) Relevez un autre vers qui utilise la même image. c) En quoi cette association est-elle surprenante et quel effet produit-elle ? (2 points)



5
a) De quel « bal » (v. 2) est-il question dans ce poème ? b) Relevez plusieurs termes appartenant au champ lexical de la musique. c) La tonalité est-elle plutôt triste ou joyeuse ? (2,5 points)



6
a) Dans la 3ᵉ strophe, de quel sentiment est-il surtout question ? b) Que pensez-vous de l’apparition de ce thème au milieu de la guerre ? (2 points)



7
Selon vous, pourquoi le poète fait-il allusion à Ulysse et à son long voyage de retour vers Ithaque ? (1,5 point)



8
a) Comment l’adjectif « paradisiaque » (v. 26) est-il formé et que signifie-t-il ? b) Comment comprenez-vous que le poème puisse se terminer sur ce mot ? Appuyez votre réponse sur l’ensemble du texte. (2,5 points)



9
Pourquoi peut-on dire que ce poème est lyrique ? Justifiez votre réponse à l’aide d’exemples variés et en vous appuyant sur les réponses précédentes. (3,5 points)



10
À propos de l’image. Pensez-vous que le tableau de F. Vallotton illustre au mieux le poème d’Apollinaire ? Justifiez votre réponse en vous appuyant sur des exemples précis du texte et sur le vocabulaire d’analyse d’image. (2 points)



Voir les réponses

2ᵉ partie : rédaction et maitrise de la langue (2 h)

Voir les réponses

Dictée et réécriture (10 points)

1
Dictée : LOUIS-FERDINAND CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932.

Combien de temps faudrait-il qu’il dure leur délire, pour qu’ils s’arrêtent épuisés, enfin, ces monstres ? Combien de temps un accès comme celui-ci peut-il bien durer ? Des mois ? Des années ? Combien ? Peut-être jusqu’à la mort de tout le monde, de tous les fous ? Jusqu’au dernier ? Et puisque les évènements prenaient ce tour désespéré je me décidais à risquer le tout pour le tout, à tenter la dernière démarche, la suprême, essayer, moi, tout seul, d’arrêter la guerre ! Au moins dans ce coin-là où j’étais. Le colonel déambulait à deux pas. J’allais lui parler. Jamais je ne l’avais fait. C’était le moment d’oser. Là où nous en étions il n’y avait presque plus rien à perdre.


L.-F. Céline, Voyage au bout de la nuit, 1932.




2
Réécrivez le passage suivant (v. 1 à 6) en transposant à l’imparfait de l’indicatif les verbes conjugués au présent de l’indicatif.

Le ciel est étoilé par les obus des Boches
La forêt merveilleuse où je vis donne un bal
La mitrailleuse joue un air à triples-croches
Mais avez-vous le mot
      Eh ! oui le mot fatal
Aux créneaux Aux créneaux Laissez là les pioches


GUILLAUME APOLLINAIRE, Calligrammes, 1918.




Voir les réponses
Voir les réponses

Travail d’écriture (20 points)

Vous traiterez au choix l’un des deux sujets suivants. Votre texte aura une longueur minimale de deux pages.

Sujet de réflexion
D’après vous, l’expression artistique (littérature, théâtre, cinéma, musique, peinture, etc.) apporte-telle quelque chose à l’évocation des évènements du passé ? À l’aide d’exemples historiques et/ou personnels de votre choix, vous présenterez votre réflexion dans un développement argumenté et organisé. Votre texte fera, au moins, deux pages. Sujet de brevet 2014, France métropolitaine, série générale.



Sujet d'invention
Vous raconterez en prose, sous forme de journal intime, la nuit d’un soldat dans une tranchée de guerre, lors d’une attaque surprise de l’ennemi. Votre texte fera au moins deux pages. Vous écrirez à la 1ᵉ personne du singulier un récit au passé. Vous prendrez soin de faire ressortir les émotions du narrateur. Vous respecterez la cohérence historique.



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.