Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

18 - La phrase simple et la phrase complexe
P.281-282

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Fiche grammaire


18 - La phrase simple et la phrase complexe





Observer

Voir les réponses

Exercice 1

Il avait beaucoup neigé durant la nuit et les chiens s’enfonçaient jusqu’au cou. Les deux hommes s’inquiétèrent : ils ne pouvaient pas passer une nuit de plus au milieu des loups. Devaient-ils passer par la forêt ? 


1
Combien de phrases ce texte comporte-t-il ?



2
Relevez les verbes conjugués (et uniquement les verbes conjugués) : combien en comptez- vous ?



3
Une phrase peut-elle comporter plusieurs verbes conjugués ? Donnez un exemple.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

[Il avait beaucoup neigé] et [les chiens s’enfonçaient jusqu’au cou].


1
Combien de verbes conjugués cette phrase comporte- t-elle ?



2
Combien de verbes conjugués y a-t-il dans chaque proposition (groupe de mots entre crochets) ?

Voir les réponses

Leçon

Qu’est-ce qu’une proposition ?

Une proposition est un groupe de mots organisés autour d’un verbe conjugué.
Une proposition ne contient donc qu’un seul verbe conjugué.

La phrase simple

Une phrase simple est une phrase qui ne contient qu’un seul verbe conjugué, donc une seule proposition. > Le froid leur transperçait les os.

La phrase complexe

Une phrase complexe est une phrase qui contient plusieurs verbes conjugués, donc plusieurs propositions. > [Quand la nuit tomba], [les loups apparurent].
  (proposition 1)    (proposition 2)
Cette phrase comporte deux verbes conjugués, donc deux propositions.
REMARQUE : Dans une phrase, quand le sujet est le même d’une proposition à l’autre, il n’est pas toujours répété (il est sous-entendu). > [Bill s’approcha des chiens de tête], [s’agenouilla près d’eux] et [commença à les détacher]. Le sujet (Bill) n’est pas répété.

Pour aller plus loin : juxtaposition, coordination et subordination

Dans une phrase complexe, les propositions peuvent être reliées entre elles de trois manières :
  • la juxtaposition : les propositions sont reliées par un signe de ponctuation faible.
> [Bill s’inquiétait] : [il neigeait à nouveau].
  • la coordination : les propositions sont reliées par une conjonction de coordination (mais, ou, et, donc, or, ni, car) ou un adverbe de liaison (puis, ensuite, cependant, etc.).
> [Bill s’inquiétait] car [il neigeait à nouveau].
  • la subordination : les propositions sont reliées par une conjonction de subordination (que, quand, parce que, pour que) ou un pronom relatif (qui, que, quoi, dont, , etc.).
> [Bill s’inquiétait] [parce qu’il neigeait à nouveau].

Vérifier

Voir les réponses

Exercice 3

Ai-je bien compris la leçon ?

1
Une proposition peut contenir plusieurs verbes conjugués.







2
Une phrase peut contenir plusieurs verbes conjugués.







3
Une phrase peut contenir plusieurs propositions.







4
Une phrase complexe comporte au moins deux verbes conjugués.



Voir les réponses

S'exercer

Voir les réponses

Exercice 4

Consigne
Indiquez si les phrases suivantes sont simples ou complexes.

1. Aujourd’hui, ma tante nous a amenés à la fête foraine, mon frère et moi.
2. Même s’il faisait très froid, il y avait quand même un monde fou.
3. Pour se réchauffer, on a acheté des crêpes.
4. Ma tante nous a confié qu’elle adorait les fêtes foraines parce que cela lui rappelait son enfance.
5. En parlant, elle faisait de grands gestes et le chocolat de sa crêpe a giclé sur son beau manteau rouge.
6. Bien sûr, on n’a pas pu s’empêcher d’exploser de rire : cela n’a pas du tout plu à ma tante.
7. On est rentrés à la maison sans avoir fait un seul tour de manège.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

Consigne
Mettez les verbes conjugués entre parenthèses, puis délimitez les propositions par des crochets.

1. Nous apportons un manuel pour deux ; comme cela, le cartable est moins lourd.
2. Aujourd’hui, c’était le tour de Théo mais il avait oublié le manuel chez lui.
3. Théo a refusé de se dénoncer parce qu’il ne voulait pas avoir de punition.
4. Mme Dupont a vérifié dans sa liste, elle a regardé Théo droit dans les yeux puis elle lui a pris son carnet.
5. Mme Dupont a mis Théo en garde : c’était la première et la dernière fois.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

Consigne
Délimitez les propositions par des crochets.

1. Il aimait sentir la terre sous ses pieds, arpenter les champs, contempler les troupeaux ; il aimait aussi partager les jours et les nuits de Calypso.
2. Elle était une compagne merveilleuse, car elle était toujours d’humeur à chanter et à sourire.
3. Il avait tout pour être heureux, or il ne l’était pas.
4. Cette terre n’était pas la sienne, cette nymphe n’était pas son épouse.
5. Chaque jour, il songeait à Ithaque et à son père ; ces souvenirs l’attristaient.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 7

Consigne
Délimitez les propositions par des crochets, puis indiquez si elles sont juxtaposées ou coordonnées.

1. La jeune femme était une nymphe et elle se nommait Calypso.
2. Elle considéra Ulysse longuement, puis elle fit un geste.
3. Des servantes apparurent, elles se penchèrent sur Ulysse.
4. Elles le couvrirent, ensuite elles l’emportèrent.
5. Ulysse devint le compagnon de Calypso et vécut auprès d’elle pendant sept ans.

Voir les réponses

Ex. 7 Ulysse et Calypso

Voir les réponses

Exercice 8

Consigne
À chaque fois, transformez les deux phrases simples en une phrase complexe en utilisant l’un des connecteurs suivants : qui, car, alors que, [ : ], [ , ].

1. Ce matin, je me suis levé tôt. Je voulais profiter de la journée.
2. Visiblement, il n’avait pas fermé l’œil de la nuit. Il avait l’air épuisé.
3. Elle s’apprêtait à partir. À ce moment-là, le téléphone sonna.
4. Le crocodile aperçut une grenouille. Elle bronzait tranquillement sur un nénuphar.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 9

Pour aller plus loin.

Consigne
Délimitez les propositions par des crochets puis indiquez si elles sont reliées par juxtaposition, coordination ou subordination

1. Un renard vit un corbeau qui avait un fromage.
2. Le renard s’approcha : il était affamé.
3. Il devait se montrer rusé car le corbeau était perché sur un arbre.
4. Il s’adressa au corbeau, il lui fit des compliments.
5. Le corbeau l’écouta parce qu’il était flatté.

Voir les réponses

Écrire

Voir les réponses

Exercice 10

Rédigez un court récit qui parlera d’un éléphant et d’un moustique.

Consigne
Encadrez par des crochets les verbes conjugués, puis différenciez les phrases simples des phrases complexes.



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.