Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Langue
P.63

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Littérature langue

Langue



Voir les réponses

Exercice 1 : Grammaire

J’emploie les pronoms personnels.

Consigne
Complétez les phrases suivantes avec les pronoms personnels qui conviennent. Identifiez dans la phrase les mots auxquels ils se rapportent et les indices qui vous ont aidé(e).

a) Comme la reine avait donné ses ferrets,  ne pouvait plus  porter au bal.

b)  combattrons donc ! cria Porthos. Quand viendrez-  défier ?

c) Tes chevaux attendent dehors. Grâce à  peux fuir.

d) Quand auront lieu les festivités ?   attendons avec impatience.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2 : Grammaire

J’identifie antériorité et postériorité.

a) Quand d’Artagnan surgit, Athos était arrivé depuis cinq minutes seulement.
b) Le mousquetaire pensait que sa blessure le ferait souffrir.
c) Athos avait prévu d’impressionner d’Artagnan. C’était simple, il n’aurait qu’à dégainer son épée.
d) Porthos l’avait su depuis le premier jour et cela se vérifierait sans doute à l’avenir : le jeune homme était rusé.

1
Relevez le ou les autre(s) verbe(s) de chaque phrase.



2
Pour chacun d’eux, indiquez s’il exprime une action qui s’est passée avant ou après l’action principale. Classez les verbes dans un tableau.

Avant l'action principale Après l'action principale


3
Nommez le temps utilisé dans chaque colonne.

Avant l’action principale Après l’action principale
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3 : Grammaire

Je comprends l’emploi du plus-que-parfait et du conditionnel présent.

Consigne
Conjuguez au plus-que-parfait ou au conditionnel présent le verbe entre parenthèses. Placez chaque action sur une frise chronologique.

Les combattants se précipitèrent les uns contre les autres. Athos  (prendre) le favori du cardinal. D’Artagnan, lui,  (se lancer) contre Jussac lui-même. Le jeune Gascon s’était juré qu’il  (ne pas avoir peur) et qu’il  (se battre) comme un tigre en fureur. Mais Jussac  (pratiquer) beaucoup la lame : il porta un coup terrible, pensant qu’ainsi il  (fendre) son adversaire.


D’après A. Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4 : Grammaire

Je connais les déterminants

Consigne
Relevez les déterminants et donnez leurs classes grammaticales précises.

Sur une colline s’élevait, sous le règne de Louis XIII, une de ces gentilhommières que les villageois nomment château. Des tours rondes flanquaient les angles d’un bâtiment et donnaient au manoir un aspect féodal, avec leurs girouettes. Une nappe de lierre tranchait heureusement par son vert sombre sur le ton gris de la pierre déjà vieille à cette époque.


D’après T. Gautier, Le Capitaine Fracasse, 1863.


Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5 : Orthographe

J’accorde le participe passé

Consigne
Conjuguez le verbe entre parenthèses au plus-que-parfait : identifiez l'auxiliaire et pensez à accorder le participe.

Le fer (croiser) le fer. Malgré son arrogance, M. de Pappenheim (reconnaitre) que ses adversaires (devenir) redoutables. Alors il (serrer) son jeu, et tout à coup, sa rapière (tomber) de tout son poids sur le bras d’Armand‑Louis. L’épée de M. de la Guerche (échapper) de ses mains et (rouler) sur le parquet.
Voir les réponses

Exercice 6 : Orthographe

Je retiens l’orthographe de quelques mots courants

Consigne
Dictée de mots

Chacun, chaque – intéressant – quelquefois, parfois – beaucoup – toujours – jamais – vraiment – depuis – longtemps – les gens.

Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.