Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Comment les comprtements alimentaires influencent-ils la santé ?
P.336-337

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Activité enquête


Comment les comportements alimentaires influencent-ils la santé ?




Compétence

Interpréter des documents et en tirer des conclusions.

La carence en fer dans le monde.

Doc. 1
Des origines possibles des carences en fer.

La carence en fer touche 600 à 700 millions de personnes dans le monde. 8 % des femmes sont touchées et 10 à 20 % des jeunes filles. En Europe, elle est le résultat d’un apport en fer insuffisant dans notre alimentation au cours des repas de la journée.
En effet, le fer est un oligo-élément qui doit être apporté par notre alimentation. Le premier signe d’une carence en fer est la fatigue, puis notamment une baisse d’efficacité. Elle peut être traitée facilement avant que les symptômes ne s’aggravent en adaptant son alimentation. Certains chercheurs suggèrent que l’alimentation agit sur les bactéries intestinales qui auraient une action sur l’absorption de fer.

Votre mission

En stage à Santé publique France, vous participez à l’élaboration d’une campagne d’information sur l’alimentation et le rôle de la flore intestinale ou microbiote.

Réalisez un dépliant d’information sur le rôle des microorganismes et de l’alimentation pour être en bonne santé.

L'alimentation et la biodiversité microbienne du tube digestif


Doc. 2
La diversité du microbiote le long du tube digestif.

<stamp theme='svt-green1'>Doc. 2</stamp> La diversité du microbiote le long du tube digestif.


Doc. 3
Une comparaison des bactéries du tube digestif d’enfants en fonction de leur alimentation générale.

<stamp theme='svt-green1'>Doc. 3</stamp> Une comparaison des bactéries du tube digestif d’enfants en fonction de leur alimentation générale.

Des liens entre microbiote et santé


Doc. 4
Des expériences de transferts de microbiote chez des souris.

<stamp theme='svt-green1'>Doc. 4</stamp> Des expériences de transferts de microbiote chez des souris.

Doc. 5
Quelques études cliniques sur l’obésité.

Diverses études sur l’être humain ont mis en évidence que 80 % des personnes avec une diversité bactérienne moins importante sont obèses, elles ont plus de risques de développer des maladies cardiovasculaires ou un diabète et ont tendance à prendre plus de poids que les autres.
Un régime alimentaire faible en calories donné aux personnes obèses améliore leur état de santé global, et leur diversité bactérienne augmente si elle était faible.

Doc. 6
Les conséquences de quelques comportements alimentaires.

Comportement alimentaire manger vite manger peu de fibres boire peu d’eau consommer de l’alcool prendre régulièrement des antibiotiques consommation élevée de viandes (tous les jours) consommation élevée de produits sucrés  
Conséquence sur le microbiote du tube digestif  diminution du nombre de microorganismes multiplication de certaines bactéries, réduction de la diversité de la flore bactérienne
Conséquences sur la santé infections plus fréquentes risque de carences digestion moins efficace  allergies infections plus fréquentes 

Doc. 7
Quelques rôles du microbiote digestif.

Les bactéries présentes dans l’intestin permettent la digestion de certains aliments, facilitent une absorption des nutriments essentiels et participent notamment à la synthèse des vitamines B (notamment la B12 qui réduit la diminution des globules rouges) et de la vitamine K (nécessaire pour la coagulation sanguine).

La microbiote intestinale


J’ai réussi cette enquête si j’ai :

  • Identifié le rôle des microorganismes dans la nutrition humaine.
  • Relié un régime alimentaire à un type de microbiote.
  • Expliqué le lien entre alimentation, microbiote et certaines maladies ou carences.

Vocabulaire

Le microbiote : ensemble des microorganismes vivant à la surface ou sur les muqueuses d’un être vivant.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.