Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Qu'est-ce qu'un séisme et comment s'en prémunir ?
P.40-41

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Activité documentaire


Qu'est-ce qu'un séisme et comment s'en prémunir ?




Compétence

Communiquer et argumenter dans un langage scientifique.

Problématique

À quoi sont dus les séismes ? Peut-on limiter les dégâts ?

Le Japon, une zone à risques.


<stamp theme='svt-green1'>Doc. 1</stamp> Le seisme de Honshu du 11 mars 2011.

Doc. 1
Le seisme de Honshu du 11 mars 2011.


Le Japon subit très régulièrement des séismes.

« Le 11 mars 2011, la Terre tremblait à l’est du Japon. Baptisé «séisme de Tohoku» (ou « de Honshu»), ce tremblement de terre de magnitude 9 est le plus important que le pays ait jamais connu. Le tsunami qu’il a provoqué, une vague d’environ 15 mètres, a dévasté la côte est de l’île de Honshu et particulièrement la province de Fukushima, menant à la pire catastrophe nucléaire de tous les temps, après Tchernobyl. Si les dégâts matériels et humains de ce tremblement de terre et ses conséquences sont exceptionnels, le contexte géologique l’est tout autant.»

Il y a un an, le séisme de Tohoku secouait le Japon », www.futura-sciences.com, mars 2012.

Des conditions géologiques exceptionnelles

Doc. 2
Des conditions géologiques exceptionnelles.


L’échelle de Richter mesure la magnitude d’un séisme. Un séisme de magnitude 9 dégage trente fois plus d’énergie qu’un séisme de magnitude 8. On n’en mesure pas plus de un à cinq par siècle.
«Le séisme de Honshu a été suivi par de nombreuses répliques dont les plus fortes ont atteint 7 sur l’échelle de Richter.
Le foyer est situé à seulement 30km de profondeur en mer et à 450km au nord-est de Tokyo, qui a violemment ressenti la secousse. « Un séisme d’une telle magnitude correspond à un glissement d’au moins 500km de long, le long d’une faille », explique Clément Narteau, sismologue à l’Institut de physique du globe de Paris (IPG). « La zone où s’est produite cette rupture est connue comme dangereuse par les Japonais » poursuit le sismologue.
« Il précise: Le séisme du 11 mars aura forcément un effet sur les autres failles de la région [...]. La déformation absorbée au cours de ce séisme aura des répercussions au niveau de Tokyo mais on n’en sait pas plus sur le risque pour la capitale. En revanche, on peut dire que la région touchée aujourd’hui est tranquille pour plusieurs années.»»

« Japon: le plus fort séisme connu de l’archipel », www.sciencesetavenir.fr, mars 2011.

Doc. 3
Une photo de la faille de Nojima, au Japon.

<stamp theme='svt-green1'>Doc. 3</stamp> Une photo de la faille de Nojima, au Japon.

Cette faille préservée a été à l’origine du séisme de Kobé en 1995. Ce séisme de magnitude 7,2 a dégagé une énergie équivalente à celle libérée par trente bombes comme celle d’Hiroshima.

L'origine et la surveillance des ondes sismiques


Doc. 4
Le schéma d’un séisme.

<stamp theme='svt-green1'>Doc. 4</stamp> Le schéma d’un séisme.

Le déplacement brutal des blocs de roche commence au foyer (ou hypocentre). Les ondes sismiques créées par ce déplacement se propagent dans toutes les directions et causent des dégâts. L’épicentre est situé en surface, à la verticale du foyer.


Doc. 5
Des sismogrammes du séisme de Honshu de 4 stations sismiques du réseau de surveillance Geoscope.



<stamp theme='svt-green1'>Doc. 5</stamp> Des sismogrammes du séisme de Honshu de 4 stations sismiques du réseau de surveillance Geoscope.

La prévention contre des dommages liés aux séismes


Doc. 6
Les dégâts causés par le séisme de Honshu.

<stamp theme='svt-green1'>Doc. 6</stamp> Les dégâts causés par le séisme de Honshu.

Doc. 7
La prévention du risque sismique au Japon.

Le séisme de Honshu a fait des ravages : 23 000 morts et disparus, arrêt d’une quinzaine de réacteurs nucléaires, 147 milliards d’euros de dégâts.

Compte tenu des risques, la population fait régulièrement des exercices d’évacuation et un système de communication d’urgence avec haut-parleurs est utilisé. Les bâtiments modernes sont conçus selon des normes parasismiques pour résister à des séismes de magnitude 7 sans dommages et de magnitude 8 sans s’écrouler. D’autres pays exposés à des séismes réguliers, comme le Népal, n’ont pas mis en place ces mesures par manque de moyens financiers.

Ressource numérique


Dégâts dus au tsunami et au séisme du 11 mars 2011.

Dégâts dus au tsunami et au séisme du 11 mars 2011.

Vocabulaire

Une faille : cassure le long de laquelle deux blocs de roches se déplacent l’un par rapport à l’autre.
La magnitude : énergie libérée par le séisme.
Voir les réponses

Pistes d'exploitation

1
Expliquez l’origine d’un séisme.



2
Qu’enregistrent les sismogrammes?



3
Résumez dans un tableau les mesures qui peuvent être prises pour protéger les populations du risque sismique.



Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.