Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Les défis posés à la communauté internationale
P.196-197

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Lecture de docs


Les défis posés à la communauté internationale




Compétence

J'explique un document et je perçois son point de vue (image, texte, carte)

Doc. 1
La guerre du Golfe et le renouveau de l’ONU

Le 2 aout 1990, l’Irak, dirigé par le dictateur Saddam Hussein, envahit le Koweït, petit pays riche en pétrole. L’ONU réagit après avoir été paralysée de 1951 à 1989 par les droits de veto des États-Unis et de l’URSS.

L’agression dans le golfe Persique constitue une menace non seulement pour la sécurité de toute une région, mais aussi pour la vision mondiale de notre avenir. Elle menace de transformer le rêve d’un nouvel ordre international en un cauchemar où règne l’anarchie et où la loi de la jungle remplace le droit international. C’est la raison pour laquelle les Nations unies ont réagi avec une telle unité et une telle détermination [...]. Désormais l’ONU accomplit sa destinée de parlement mondial de la paix.


George W. Bush (président américain, 1989-1993), discours devant l’Assemblée générale de l’ONU, 1er octobre 1990.

Doc. 2
Les États-Unis en guerre contre le terrorisme

Le 11 septembre 2001, des terroristes d’Al-Qaida détournent quatre avions et les font s’écraser sur des monuments symboliques des états-Unis, faisant 3 000 morts. Les tours du World Trade Center, à New York, et le Pentagone à Washington sont frappés.

En quatre mois à peine, notre pays a réconforté les victimes, commencé à reconstruire New York et le Pentagone, formé une grande coalition, capturé, arrêté et mis hors d’état de nuire des milliers de terroristes [...], et libéré un pays d’une oppression brutale [...]. Notre objectif consiste à empêcher les gouvernements qui parrainent le terrorisme de menacer les États-Unis et leurs amis au moyen d’armes de destruction massive [...]. La Corée du Nord a un gouvernement qui s’équipe de missiles et d’armes de destruction massive tout en affamant sa population […]. L’Iran s’emploie activement à fabriquer de telles armes et exporte le terrorisme tandis qu’une minorité non élue étouffe l’espoir de liberté du peuple iranien […]. L’Irak continue à afficher son hostilité envers les États-Unis et à soutenir le terrorisme [...]. De tels États constituent, avec leurs alliés terroristes, un axe maléfique et s’arment pour menacer la paix mondiale.


George W. Bush, discours sur l’état de l’Union, janvier 2002.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp>


Doc. 3
L’arc des crises

800h38c3

Doc. 4
Les attentats terroristes à Paris

Des terroristes ont perpétré des attaques en France, en janvier 2015 contre la rédaction du journal Charlie Hebdo et le magasin Hyper cacher de Vincennes (17 morts), puis le 13 novembre 2015 avec six attaques dans Paris (130 morts).

La France est en guerre. Les actes commis vendredi soir à Paris et près du Stade de France, sont des actes de guerre [...]. Ils constituent une agression contre notre pays, contre ses valeurs, contre sa jeunesse, contre son mode de vie. Ils sont le fait d’une armée djihadiste, le groupe Daech, qui nous combat parce que la France est un pays de liberté, parce que nous sommes la patrie des Droits de l’homme [...]. Nous faisons face à une organisation, Daech, disposant d’une assise territoriale, de ressources financières et de capacités militaires. Depuis le début de l’année, l’armée terroriste de Daech a notamment frappé à Paris, au Danemark, en Tunisie, en Égypte, au Liban, au Koweït, en Arabie Saoudite, en Turquie, en Libye. Elle massacre chaque jour et opprime des populations. C’est la raison pour laquelle la nécessité de détruire Daech constitue un sujet qui concerne toute la communauté internationale [...]. Nous éradiquerons le terrorisme parce que nous sommes attachés à la liberté et au rayonnement de la France dans le monde. Nous éradiquerons le terrorisme pour que la circulation des personnes, le brassage des cultures demeurent possibles et que la civilisation humaine s’en trouve enrichie.


Discours de François Hollande (président de la République), 14 novembre 2015.

<stamp theme='his-green2'>Doc. 3</stamp>


<stamp theme='his-green2'>Doc. 2</stamp>
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.