Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

7 - La francophonie
P.22-23

Mode édition
Ajouter

Ajouter

Terminer

Terminer

Exercices


7 - La francophonie




Voir les réponses

Exercice 1

Ai-je bien compris la leçon ?

1
La francophonie est l’ensemble des personnes utilisant la langue française.






2
C’est parce que le Français Jacques Cartier a découvert le Canada, que les Québécois parlent français aujourd’hui.






3
Il existe plusieurs variantes du français dans le monde.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 2

1
Expliquez le sens de ces expressions québécoises entre italique en vous aidant du contexte.

1. Il roule beaucoup trop vite, il chauffe mal !


2. Je me suis pris une débarque en vélo, je me suis ouvert le genou.


3. Je voulais envoyer ma candidature mais j’ai manqué le bateau.


4. Nous l’avions pourtant prévenue de nombreuses fois, mais c’est passé dans le beurre.


5. Avoir plein de bidous, pour moi, ce n’est pas ce qu’il y a de plus important dans la vie. L’argent ne fait pas le bonheur, comme on dit.


6. Aujourd’hui il s’est habillé comme la chienne à Jacques


7. As-tu barré la porte avant de monter dormir ?


8. On dirait que tu t’es pris une bonne débarque. Es-tu correct ?


9. C’était buffet à volonté et on s’est bien bourré la fraise


10. Ça fait une demi-heure que j’essaie de parquer la voiture, je suis tanné.
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 3

1
Imaginez le sens des expressions d’Afrique de l’Est, en gras dans le texte, en vous aidant du contexte.


Ambe est un sacré caïmanteur, il motamote ses leçons tous les soirs. Mais depuis qu’il s’est amouré de Bezia, il ne fait plus rien. Il voudrait lui déclarer sa flamme mais ne sait pas quoi lui cadonner pour la Saint-Valentin. Sa mère lui suggère d’aller au magasin de chaussures pour lui acheter une paire de sans-confiance, pratique pour ne pas camembérer quand il fait chaud. Ambe ne trouve pas ce cadeau très romantique, d’autant qu’il faut vite la conquérir, il y a son rival Djal, un vrai s’en-fout-la- peur, qui a une grande bouche et sait parler aux filles. Sa mère le rassure et lui dit que l’amour c’est caillou, il est préférable d’aller au pas de caméléon pour ne pas mordre le carreau.



caïmanteur :


motamote :


s’est amouré :


cadonner :


sans-confiance :


camembérer :


s’en-fout-la- peur :


a une grande bouche :


c’est caillou :


aller au pas de caméléon :


mordre le carreau :
Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 4

1
Repérez dans cet extrait tout ce qui vous permet de situer la scène hors de la France métropolitaine.


De son bureau [...] le brigadier-chef, Philémon Bouaffesse avait perçu une rumeur de marché-aux-poissons-vers-midi-moins-le-quart. [...] Il se passait tout un ouélélé dans le hall ! S’il avait été un fruit c’eût été le piment naturel attiré par toutes les sauces. [...] À la vue du bankoulélé autour de Doudou-Ménar, il ne manifesta sa surprise que par une de ses expressions favorites, celle qui, rebelle à toute traduction, associe vertigineusement les sommets et les abîmes philosophiques :
– Andjèt sa pito !


P. Chamoiseau, Solibo le Magnifique, 1988.



Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 5

1
Regardez la vidéo suivante sur l'histoire du français au Québec. Reformulez ce que vous avez retenu.

Voir les réponses
Voir les réponses

Exercice 6

1
Comprenez-vous les proverbes créoles suivants ? Allez vérifier leur signification en faisant des recherches.

1. Ce n’est pas pour des punaises que je vais jeter ma paillasse.


2. Ce n’est pas celui qui se plaint le plus qui souffre le plus.


3. Acheter du vent pour vendre de l’air.


4. L’arc-en-ciel n’est pas un ruban.


5. Si le bœuf est beau, c’est que le pré est gras.


6. Il faut balayer devant sa porte avant de voir que celle des autres est sale.


7. Le bateau à vapeur hennit, il n’est pas un âne pour autant.
Voir les réponses
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.