Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Sujet brevet 6
P.230-231

Brevet


Sujet brevet 6




« L’ordre marchand »

Dans cette œuvre, l’auteure revient sur soixante ans d’histoire, des années 1940 aux années 2000. Elle étudie les mœurs de ses contemporains, notamment en matière de consommation.

  L’ordre marchand se resserrait, imposait son rythme haletant. Les achats munis d’un code-barres passaient avec une célérité1 accrue du plateau roulant au chariot dans un bip discret escamotant2 le coût de la transaction en une seconde. Les articles de la rentrée scolaire surgissaient dans les rayons avant que les enfants ne soient encore en vacances, les jouets de Noël le lendemain de la Toussaint et les maillots de bain en février. Le temps des choses nous aspirait et nous obligeait à vivre sans arrêt avec deux mois d’avance. Les gens accouraient aux « ouvertures exceptionnelles » du dimanche, les soirs jusqu’à onze heures, le premier jour des soldes constituait un événement couvert par les médias. « Faire des affaires », « profiter des promotions » était un principe indiscuté, une obligation. [...]
  Pour les adolescents – surtout ceux qui ne pouvaient compter sur aucun autre moyen de distinction sociale – la valeur personnelle était conférée par les marques vestimentaires, L’Oréal parce que je le vaux bien. Et nous, contempteurs sourcilleux3 de la société de consommation, on cédait au désir d’une paire de bottes qui, comme jadis la première paire de lunettes solaires, plus tard une minijupe, des pattes d’ef, donnait l’illusion brève d’un être neuf. Plus que la possession, c’était cela, cette sensation que les gens poursuivaient dans les gondoles de Zara et de H&M et que leur procurait immédiatement, sans effort, l’acquisition des choses : un supplément d’être.[...]
  L’imagination commerciale était sans bornes. Elle annexait à son profit tous les langages, écologique, psychologique, se parait4 d’humanisme et de justice sociale, nous enjoignait5 de « lutter tous ensemble contre la vie chère », prescrivait : « faites-vous plaisir », « faites des affaires ». Elle ordonnait la célébration des fêtes traditionnelles, Noël et la Saint-Valentin, accompagnait le ramadan. Elle était une morale, une philosophie, la forme incontestée de nos existences. La vie. La vraie. Auchan.
  C’était une dictature douce et heureuse contre laquelle on ne s’insurgeait pas, il fallait seulement se protéger de ses excès, éduquer le consommateur, définition première de l’individu. Pour tout le monde, y compris les immigrants clandestins entassés sur une barque vers la côte espagnole, la liberté avait pour visage un centre commercial, des hypermarchés croulant sous l’abondance.


ANNIE ERNAUX, Les Années, © Éditions Gallimard, 2008.

1. Rapidité.
2. Faisant disparaitre.
3. Nous qui méprisions.
4. S’ornait.
5. Ordonnait.

Le jour de l’épreuve, vous pourrez parfois vous aider du corpus d’histoire-géographie pour comprendre le contexte de l’extrait. Retrouvez dans votre manuel d’histoire-géographie les « Trente Glorieuses » vues par Charles de Gaulle en sujet de brevet (chapitre 11).

Poubelle de Jim Dine

Poubelle de Jim Dine


Supermarket Shopper

Supermarket Shopper

1ᵉ partie : compréhension, analyse et interprétation (1 h)

Voir les réponses

100% numérique

Questions (20 points)

1
Les trois premiers paragraphes décrivent trois facettes de la société de consommation. Pour chacun, écrivez une courte phrase qui résume chaque aspect décrit. (1,5 point)



2
a) Dans le 1ᵉ paragraphe, relevez le champ lexical du temps. b) Quelle image cela donne-t-il de la société de consommation ? (1,5 point)



3
Pourquoi certaines phrases sont-elles écrites en italique ? Expliquez leur rôle dans le texte. (1,5 point)



4
a) Dans l’expression « un supplément d’être » (l. 20), quelle est la classe grammaticale et la fonction de « d’être » ? b) Que signifie cette expression ? (1,5 point)



5
a) Dans le 3ᵉ paragraphe (l. 21-27), relevez deux propositions au présent de l’impératif. b) Que signifie le verbe « prescrivait » (l. 23-24) ? c) Relevez deux synonymes de ce verbe dans le même paragraphe. d) Comment apparait la société commerciale ? (3 points)



6
D’après l’auteure, pourquoi les consommateurs multiplient-ils leurs achats ? Vous vous appuierez précisément sur le texte pour répondre. (2,5 points)



7
Dans la phrase, « C’était une dictature douce et heureuse » (l. 28), quelle figure de style l’auteure utilise-t-elle ? (0.5 point)









8
Pourquoi peut-on dire que cette figure de style contribue à l’ironie du passage ? (1 point)



9
a) « Pour tout le monde, [...] la liberté avait pour visage un centre commercial, des hypermarchés croulant sous l’abondance. » (l. 30-32) À qui renvoie le groupe nominal « tout le monde » ? b) L’auteure semble-t-elle d’accord avec cette vision de la liberté ? Développez et justifiez votre réponse en vous appuyant sur les questions précédentes et sur des citations précises du texte. (3,5 points).



10
Après avoir répondu à ces questions, quel titre donneriez-vous à ce texte ? Expliquez votre choix. (1 point)



11
À propos de l’image. a) Décrivez les œuvres d’Arman et Duane Hanson. b) Quels arguments peuvent-elles ajouter au propos d’Annie Ernaux ? Justifiez votre réponse. (2,5 points)



Zoom sur la 2ᵉ partie de l'épreuve

Voir les réponses

Dictée et réécriture (10 points)

1
Dictée : GEORGES PEREC, Les Choses, 1965.

L’économique parfois les dévorait tout entiers. Ils ne cessaient pas d’y penser. Leur vie affective même, dans une large mesure, en dépendait étroitement. Tout donnait à penser que, quand ils étaient un peu riches, quand ils avaient un peu d’avance, leur bonheur commun était indestructible ; nulle contrainte ne semblait limiter leur amour. Leurs gouts, leur fantaisie, leur invention, leurs appétits se confondaient dans une liberté identique. Mais ces moments étaient privilégiés : il leur fallait plus souvent lutter ; aux premiers signes de déficit, il n’était pas rare qu’ils se dressent l’un contre l’autre. Ils s’affrontaient pour un rien, pour cent francs gaspillés, pour une paire de bas, pour une vaisselle pas faite.

G. Perec, Les Choses, 1965.



2
Réécrivez le début du texte d’A. Ernaux (jusqu’à « deux mois d’avance », l. 7) en conjuguant les verbes au futur simple.



Voir les réponses

TRAVAIL D’ÉCRITURE (20 POINTS)

Vous traiterez au choix l’un des deux sujets suivants. Votre texte aura une longueur minimale de deux pages.

Sujet de réflexion

1
Pensez-vous que la consommation mène au bonheur ? Vous répondrez à cette question en veillant à respecter l’emploi de la première personne et l’organisation de votre texte, la pertinence de l’argumentation et la correction de la langue.



Sujet d'invention

2
Racontez le premier jour des soldes. Vous utiliserez l’imparfait et certains procédés du texte d’Annie Ernaux pour renforcer l’idée de bousculade et d’excès. Votre récit débouchera sur une interrogation sur le monde contemporain. Vous respecterez les code du récit (chronologie, système des temps) et vous conclurez sur une réflexion.



Méthode pour le travail d'écriture


  • Analysez le sujet, reformulez-le.
  • Commencez par ce qui se rapporte au contenu :
    • De quel sujet devez-vous parler ?
    • Qui parle à qui ?
  • Regardez ensuite ce qui se rapporte à la forme attendue :
    • Vous demande-t-on de présenter vos arguments sous une forme spécifique (lettre, discours) ? Notez sur un brouillon les codes de présentation de la forme attendue.
    • Vous propose-t-on un plan à suivre ? Un nombre d’arguments, un type d’exemples ?
  • Au brouillon, notez toutes vos idées comme elles vous viennent. Organisez-les ensuite de façon logique, de la moins importante à la plus percutante, en les numérotant par exemple. Associez à chacune au moins un exemple et un connecteur logique (tout d’abord, de plus, enfin...). Utilisez un code couleur si cela vous aide.
  • Ne rédigez pas tout au brouillon : préparez seulement la première et la dernière phrase.
  • Pendant la rédaction, allez à la ligne après l’introduction, après chaque argument et pour votre conclusion. Évitez les phrases trop longues.
  • Relisez-vous : vérifiez que vos phrases ont un sens, surveillez l’orthographe ( voir Fiche méthode 6 p.380) et assurez-vous que vous avez bien répondu à la question posée dans le sujet !
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.