Chapitres bientôt disponibles

Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


MÉTHODE
ÊTRE AUTONOME


FICHE 10

Se relire pour l’orthographe




RETENIR


Gardez toujours dix minutes à la fin de l’évaluation pour relire votre copie.
La relecture doit être méthodique. Concentrez‑vous sur certains points, selon le parcours de relecture suivant :

Fiche Méthode Être Autonome de Français, plan de travail

S'EXERCER

Chacun des textes des exercices suivants contient dix erreurs. À vous de les corriger.
Chaque erreur corrigée vous rapporte un point, mais chaque erreur ajoutée vous enlève un point. Il faut donc se montrer très attentif.
Voir les réponses

2
★☆☆ Les erreurs portent sur l’accord des adjectifs.


  Laurent, étonné, trouva sa maîtresse bel. Thérèse, souple et fortes, le serrait, renversant la tête en arrière, et, sur son visage, couraient des lumières ardente, des sourires passionnées. Cette face d’amante s’était comme transfigurée ; elle avait un air fous et caressant ; les yeux luisant, elle rayonnait. La jeune femme, tordu et ondoyante, était belle d’une beauté étranges, toute d’emportement. On eût dit que des flammes s’échappaient de sa chair. Et, autour d’elle, son sang qui brûlait, ses nerfs qui se tendaient, jetaient ainsi des effluves chaude, un air pénétrant et âcres.

d’après Émile Zola, Thérèse Raquin, 1867.

Voir les réponses

4
★★☆ Les erreurs portent sur les accords des groupes verbaux et des groupes nominaux.


  Quand la nuit fut descendu, des chiens à poil jaunes, de ces bêtes immondes qui suivait les armées, arrivèrent tout doucement au milieu des Barbares. D’abord ils léchèrent les caillots de sang sur les moignons encore tiède ; et bientôt ils se mires à dévorer les cadavres, en les entamant par le ventre.
  Les fugitifs reparaissaient un à un, comme des ombres ; les femmes aussi se hasardèrent à revenir, car il en restaient encore, chez les Libyens surtout, malgré le massacre effroyable que les Numides en avaient faits.
  Quelques‑uns prirent des bout de corde qu’ils allumèrent pour servir de flambeaux. D’autres tenaient des piques entrecroisés. On plaçait dessus les cadavres et on les transportaient à l’écart.

d’après Gustave Flaubert, Salammbô, 1862.

Voir les réponses

8
★★☆ Les erreurs portent sur l’ensemble du parcours d’auto‑relecture.


  Le lendemain, à midi et demi, lord Henry Wotton se dirigait de Curzon Street vers Albany pour aller voir son oncle, lord Fermor, un vieux garçon bon vivant, quoique de rude manières, qualifié d’égoïste par les étrangers qui n’en pouvaient rien tirer, mais considéré comme généreux par la Société, car il nourrissait ce qui savaient l’amuser. Son père avait été notre ambassadeur à Madrid, au temps ou la reine Isabelle était jeune et Prim inconnu. Mais il avait quitté la diplomatie par un caprice, dans un moment de contrariéter venu de ce qu’on ne lui offri point l’ambassade de Paris, poste pour lequelle il se considérais comme particulièrement désigné en raison de ça naissance, de son indolence, du bon anglais de ces dépêches et de sa passion peu ordinaire pour le plaisir.

d’après Oscar Wilde, Le Portrait de Dorian Gray, 1890.

Voir les réponses

3
★★☆ Les erreurs portent sur les terminaisons des verbes.


  La proie étaient à sa portée. Il jouet de nouveau pour lui seul. Ouroz sourie de son rictus de loup. Jehol était l’arme la meilleure. Pour s’en servir il n’eût pas à penser. L’instinct le fis à sa place. Du côté droit – celui où il voyait Maksoud – , il libérat sa jambe, puis vidat la selle, puis tenu par un seul étrier et collé contre le flanc gauche de Jehol, il poussas dans l’oreille de l’étalon le cri le plus strident, le plus dément qu’il put arracher à sa gorge. Un bond énorme enlevât Jehol. Ouroz hululait, hululait sans répit. En même temps, il orienté cette charge de façon à prendre le cheval de Maksoud en biais.

d’après Joseph Kessel, Les Cavaliers, 1967.

Voir les réponses

7
★★☆ Les erreurs portent sur l’ensemble du parcours d’auto‑relecture.


  Jean Valjean était d’un caractère pensif sans être triste, ce qui est le propre des natures affectueuse. Sommes toute, pourtant, c’était quelque chose d’assez endormit et d’assez insignifiant, en apparence du moins, que Jean Valjean. Il avait perdut en très bas âge son père et sa mère. Sa mère était morte d’une fièvre de lait mal soigné. Son père, émondeur comme lui, s’était tuer en tombant d’un arbre. Il n’était resté à Jean Valjean qu’une soeur plus âgé que lui, veuve, avec sept enfant, filles et garçons. Cette soeur avait élevée Jean Valjean, et tant qu’elle eut son mari elle logeat et nourrit son jeune frère.

d’après Victor Hugo, Les Misérables, 1862.

Voir les réponses


 ► Vers le bac 


9
★★☆ Le texte suivant est tiré d’une copie d’élève. Corrigez‑en les dix erreurs.


  Harpagon crie en employant des modalité interrogative et exclamatives. Il hurle ainsi « Au voleur ! » et enchaîne plusieur questions : « Où est-il ? Où se cache-t-il ? ». L’acumulation de ces modalités traduit son état que l’on peut qualifié de panique. Pour lui, le vol dont il est victime est comparable a un meurtre puisqu’il crit « À l’assassin ». Cela reflette de façon comique son avarice : on le tue en le volant. L’argent est une question de vie ou de mort. Il croix trouver et même arrêté le coupable mais en fait « il se prend lui‑même le bras ». Le comique de geste s’ajoute au comique de caractère.
Voir les réponses

6
★★☆ Les erreurs portent sur l’orthographe lexicale.


  Écoutez. « Un point vivant… Non, je me trompe. Rien d’abort, puis un point vivant… À ce point vivant il s’en appliq un autre, encore un autre ; et par ces aplications succesives il résulte un être un, car je suis bien un, je n’en saurais douter… (En disant cela, il se tâtait partout.) Mais comment cette unitée s’est-elle faite ? (Eh ! mon ami, lui ai‑je dit, quesque cela vous fait ? dormez… Il s’est tu. Après un moment de silence, il a repris comme s’il s’addressait à quelqu’un.) Tenez, philosophe, je vois bien un agrégat, un tissus de petits etres sensibles, mais un animal !… un tout ! un systeme un, lui, ayant la conscience de son unité ! Je ne le vois pas, non, je ne le vois pas… » Docteur, y entendez‑vous quelque chose ?

d’après Denis Diderot, Le Rêve de d’Alembert, 1769

Voir les réponses

1
★☆☆ Les erreurs portent sur les sons « é » / « è ».


  « Monsieur le cardinal,
  Grâce à vos bons conseils, et surtout grâce à votre fermetée, j’ai su vaincre et dompté une faiblesse indigne d’un roi. Vous avez trop habilement arranger ma destinée pour que la reconnaissance ne m’arrête pas au moment de détruire votre ouvrage. J’ai compris que j’avais tort de vouloir faire dévié ma vie de la route que vous lui aviez tracé. Certes, il eût été malheureux pour la France, et malheureux pour ma famille, que la mésintelligence éclatât entre moi et mon ministre.
  C’est pourtant ce qui fût certainement arriver si j’avais fait ma femme de votre nièce. Je le comprends parfaitement, et désormais n’opposerais rien à l’accomplissement de ma destinée. Je suis donc prêt à épousé l’infante Marie-Thérèse. Vous pouvez fixé dès cet instant l’ouverture des conférences.
  « Votre affectionnée,
  « Louis. »

d’après Alexandre Dumas, Le Vicomte de Bragelonne, 1847.

Voir les réponses

5
★★☆ Les erreurs portent sur l’orthographe lexicale.


  Malgrès l’apparente logique, le texte est absurde. Parmis les arguments que Montesquieu propose, il y a des arguments culturels, politics et économics. Cependant, hormi l’exagération, rien n’indique explicitement que l’auteur utilise des antiphrases. C’est par l’énormitée des propos racistes que le lecteur comprend la critique de l’esclavage. Par conséquant, si le lecteur ne perçoit pas l’ironie, il peut prendre Montesquieu pour un auteur faisent l’apologie de l’esclavage. Le procédé réthorique est donc dangereu car l’implicite peut mener au contresens.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?