Texte 6


Vincent Voiture, « Toi qu’une étoile favorable » (1641‑1648)





portrait Vincent Voiture
Vincent Voiture, « Toi qu’une étoile favorable » (1641‑1648)

Vincent Voiture est un poète de la préciosité (voir Éclairage et p. 33). Il anime les salons des précieuses et écrit des poèmes sans jamais les publier. Il y excelle particulièrement auprès de la marquise de Rambouillet.

Toi qu’une étoile favorable
Retient au gré de ses désirs,
Dans cette ville désirable
Où demeurent tous les plaisirs ;
Chasse la tristesse importune,
Prends le temps pendant qu’il est tien,
Jouis de ta bonne fortune,
Mange mon loup, mange mon chien1.

Les plaisirs sont suivis de peines,
Et qui peut s’assurer qu’un jour
Il n’ira pas dans les Ardennes,
Ou dans le fond de Luxembourg ?
C’est la loi de notre naissance
De sentir le mal et le bien,
Tandis qu’il est en ta puissance,
Mange mon loup, mange mon chien.

Le temps qui toute chose efface,
Par qui tout est enseveli,
Semble user de la même audace
Du Maître de Corbinelli2,
Aux Rois, aux Reines, aux Princesses,
Il dit d’un sévère maintien,
Use vite de tes richesses,
Mange mon loup, mange mon chien.

Beauté juste, sage et sévère,
Dont les yeux peuvent tout charmer,
Marquise3 que chacun révère
Et qu’aucun n’oserait aimer,
Digne d’avoir sous ton Empire
Cent mille cœurs comme le mien,
Permets que je te puisse dire
Mange mon loup, mange mon chien.

Je voudrais bien, prodigue4 d’ambre5
Qui coûte ici beaucoup d’argent,
T’en remplir toute cette chambre,
Où l’on voit un Triton6 nageant ;
Mais une raison convaincante
Ne veut pas que j’en fasse rien ;
Prends donc ces Turrons7 d’Alicante8,
Mange mon loup, mange mon chien.

Pour moi, qui, comme Prométhée9
Me sens déchirer nuit et jour,
Et vois mon âme becquetée
D’un insatiable vautour,
Je dis à cet oiseau funeste,
À qui mon cœur sert d’entretien,
Achève tôt ce qui me reste,
Mange mon loup, mange mon chien.

Je n’ai pu m’empêcher d’écrire ;
Mais si par un mauvais succès,
De ceci, qui n’est que pour rire,
L’on vient à vous10 faire un procès ;
Interrogez sur ces Affaires,
Riez comme Saint Adrien11,
Et dites à vos Commissaires,
Mange mon loup, mange mon chien.


Vincent Voiture, « Toi qu’une étoile favorable », Poésies, ballade CIII, entre 1641 et 1648, édition critique de Henri Lafay, 1971, M. Didier.


1. Expression utilisée sans cesse par le Président de Chevry, président à la Chambre des comptes de Paris. Voiture immortalise ce tic de langage dont le sens, vraisemblablement obscène à l’origine, renvoie à l’idée de profiter de ce qui s’offre à soi.
2. Raphaël Corbinelli, commis du président de Chevry.
3. La marquise de Rambouillet.
4. Généreux, qui donne sans compter.
5. Résine fossilisée qui peut être taillée pour confectionner des bijoux.
6. Divinité des mers à corps d’homme et queue de poisson, motif d’ornement dans les peintures murales ou les tentures.
7. Sorte de nougat espagnol.
8. Ville d’Espagne.
9. Titan qui a volé le feu de l’Olympe pour le donner aux êtres humains, condamné par Zeus à voir son foie perpétuellement dévoré par un aigle, ici le « vautour ».
10. Les différents interlocuteurs du poète ou les lecteurs auxquels il s’adresse.
11. Adrien de Nicomédie et son épouse Nathalie ressentirent de la joie à être martyrisés.
Voir les réponses

L'image

1
Quels éléments de la toile vont dans le sens d’une forme d’épicurisme ?


2
Quels autres vont dans le sens d’une rupture avec le quotidien ? avec les contraintes ?
Voir les réponses

Entrer dans le texte

1

a. À qui le locuteur s’adresse‑t‑il ?


b. Montrez comment le texte se construit dans ces changements d’interlocuteurs.


Une leçon de vie

2
Malgré les références précises au contexte d’écriture, comment l’action universelle du temps sur les êtres humains est-elle mise en évidence ?


3
Quel rôle le refrain joue‑t‑il dans cette visée didactique ?


Le mélange du rire et des larmes

4
Comment le poète s’y prend‑il pour provoquer la pitié chez le lecteur ?


5

a. En quoi ce poème est‑il aussi comique ?

b. Pourquoi le poète propose‑t‑il ce contrepoint ?


6
Expliquez l’envoi (la dernière strophe) de la ballade.


Vers le commentaire

7
Par quels procédés Voiture met-il en évidence à la fois les adversités auxquelles l’être humain est confronté et la nécessité de les mettre à distance ?


ORAL
Rédigez une strophe supplémentaire, pathétique ou comique, et lisez‑la à vos camarades.
Enregistreur audio

Alfred de Dreux, Carlin dans un fauteuil, 1857, huile sur toile, 58 × 40 cm, musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie.
Alfred de Dreux, Carlin dans un fauteuil, 1857, huile sur toile, 58 × 40 cm, musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie.

Éclairage

L’un des enjeux de la préciosité est celle de l’expression littéraire dans les milieux mondains. Les propos se tiennent dans le cadre domestique dit « de la ruelle », cet espace à côté du lit, et dans les salons. On s’entraîne là à écrire pour briller en société et divertir ses semblables. Les membres de la préciosité sont des aristocrates. L’amour est certainement le sujet le plus abordé par les précieux et précieuses, mais il ne s’agit pas toujours d’un amour idéalisé ; le ton adopté peut parfois être satirique.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Se connecter