Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Entrer dans l'œuvre


« Trois poignées de terre » et des points de suspension





Texte B

Cet article commente la première mise en scène de la pièce, par Patrick Kerbrat.

 Trois poignées de terre jetées sur un rectangle de lumière crue figurant une tombe à peine refermée. Agenouillé, un homme […] enrage et pleure la mort de son père.
 « Écoute-moi papa. Tu es obligé de m’écouter, t’as les narines pleines de terre, tu peux pas gueuler. Maintenant, c’est moi qui gueule tout seul… », dit Alex, orphelin. Il n’a pas eu le temps de comprendre son père ni de se faire comprendre par lui. Désormais, il va lui falloir vivre malgré tout, avec ce regret, ce fardeau lourd comme l’absence.
 Il partagera sa peine avec sa sœur, Édith, et son frère aîné, Nathan. Édith ressemble beaucoup à Alex, par ses emportements, cette difficulté d’être et d’aimer. Mais, parce qu’elle est femme, il lui est peut-être plus facile de se livrer et ainsi de mieux supporter sa blessure. Nathan, lui, quadragénaire un peu rond, semble s’être fait une philosophie d’une vie tranquille et plus polissée. […]
 Pierre est un sexagénaire débonnaire, viveur, qui a traîné ses basques aux quatre coins du monde et en est revenu avec pour seul bagage les vers de Baudelaire. Truculent, drôle, il ne regrette rien même s’il aimerait qu’on ne profite pas de son apparente bonne humeur pour le ravaler un peu vite au rang des rigolos. D’autant que pour adoucir ses vieux jours, il a choisi d’épouser une sorte de bombe sur le retour, Julienne, simple comme bonjour, souvent sossotte au point d’être parfois ridicule.


« Conversations après un enterrement de Yasmina Reza — À la mort, à la vie », Le Monde, 23 janvier 1987.

Conversations après un enterrement, mise en scène de Gabriel Garran, avec Mireille Perrier, Serge Hazanavicius, Jean-Michel Dupuis et Margot Abascal, Théâtre Antoine, Paris, 2006.

Conversations après un enterrement, mise en scène de Gabriel Garran, avec Mireille Perrier, Serge Hazanavicius, Jean-Michel Dupuis et Margot Abascal, Théâtre Antoine, Paris, 2006.

Doc. 1
Conversations après un enterrement, mise en scène de Gabriel Garran, avec Mireille Perrier, Serge Hazanavicius, Jean-Michel Dupuis et Margot Abascal, Théâtre Antoine, Paris, 2006.
Voir les réponses

1
Texte A
Synthétisez dans un schéma les informations fournies par la liste des personnages.


2
Texte A
Pourquoi, selon vous, Yasmina Reza désire-t-elle que les « “noirs” […] soient le plus brefs possible » ?


3
Doc. 1
a. Pourquoi l’un des personnages se tient-il en retrait ? De qui peut-il s’agir ?

b. Essayez d’identifier les autres personnages et justifiez vos choix.


4
Texte A et doc. 1
En quoi la mise en scène semble-telle respecter la didascalie initiale ?


Yasmina Reza, portrait

Yasmina Reza

(née en 1959)


◗ Yasmina Reza naît à Paris d’un père iranien et d’une mère hongroise. D’abord comédienne, elle se tourne à 27 ans vers l’écriture. Sa première pièce, Conversations après un enterrement, lui vaut le Molière du meilleur auteur. Quelques années plus tard, elle obtient à nouveau cette récompense pour sa pièce « Art », grand succès critique et public. Son œuvre théâtrale est traduite dans plus de trente langues et jouée dans le monde entier.

◗ Dès 1997, elle diversifie sa pratique littéraire en publiant un recueil de récits autobiographiques (Hammerklavier) puis plusieurs romans, dont Babylone (2016), couronné par le Prix Renaudot. L’Aube, le soir et la nuit, œuvre proche de l’essai, dresse le portrait de Nicolas Sarkozy qu’elle a suivi lors de sa campagne présidentielle en 2007.

◗ Yasmina Reza s’illustre également au cinéma : outre les scénarios qu’elle a signés, elle a adapté sa pièce Le Dieu du carnage avec Roman Polanski et a réalisé un premier film, Chicas, en 2010.



Sur allociné, retrouvez les bandes-annonces de Carnage (l'adaptation cinématographique de Le Dieu du carnage) et de Chicas



Conversations après un enterrement, mise en scène de Danil Chashchin, avec Yevgeny Miller, Olga Krasko et Ivan Shibanov, Théâtre Tabakov, Moscou, 2018.
Doc. 2
Conversations après un enterrement, mise en scène de Danil Chashchin, avec Yevgeny Miller, Olga Krasko et Ivan Shibanov, Théâtre Tabakov, Moscou, 2018.
Voir les réponses

5
Texte B
a. Quel serait le personnage central d’après l’article ?

b. Comment cette impression nous est-elle donnée ?



6
Texte B
Quels rapprochements et quelles oppositions pouvez-vous établir entre les personnages, d’après cet article ?



7
Texte B
En quoi cette présentation suggère-t-elle que la pièce oscille entre légèreté et gravité ?



8
Doc. 2
a. Qu’ont en commun les deux comédiens au premier plan ? Qu’est-ce que cela peut révéler sur les personnages qu’ils interprètent ?

b. Que comprenez-vous alors du lien qu’entretiennent les trois personnages ? Justifiez votre réponse après avoir observé leur place, leurs gestes, leur expression.

c. À votre avis, qui sont ces trois personnages ?
Référez-vous au texte A si besoin.



9
Doc. 2
Qu’est-ce que le costume du comédien au second plan révèle de sa personnalité ?



10

Après avoir étudié les documents de cette page, imaginez ce qui va se passer dans la pièce.



Texte A
PERSONNAGES

NATHAN, quarante-huit ans.
ÉDITH, quarante-cinq ans.
ALEX, quarante-trois ans. Frère de Nathan et Édith.
PIERRE, soixante-cinq ans. Leur oncle, frère de la mère.
JULIENNE, cinquante-quatre ans, sa femme.
ÉLISA, trente-cinq ans. Ex-maîtresse d’Alex.


LIEU

Une propriété de famille dans le Loiret.
Pas de réalisme.
Un espace ouvert et unique.
Sont seulement suggérés, par des éléments successifs, le bois, la clairière et la maison.
De sorte que les « noirs », progressifs ou non, soient le plus brefs possible.


Yasmina Reza, Conversations après un enterrement, didascalie initiale, 1987, Éditions Albin Michel.
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?