Histoire-Géographie-EMC 2de Bac Pro

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Histoire
Th. 2
L'Amérique et l'Europe en révolution (des années 1760 à 1804)
Th. 3
Métiers, compagnons, compagnonnage et chef-d’œuvre au XIXᵉ siècle
Géographie
Th. 1
Des réseaux de production et d’échanges mondialisés
Th. 2
Une circulation croissante et diverse des personnes à l’échelle mondiale
EMC
Th. 1
La Liberté, nos libertés, ma liberté
Th. 2
La laïcité
Annexes
Atlas, biographie, lexique
Histoire - Thème 1
Dossier 6

Entre botanique et espionnage : sur les traces de la cochenille

Capacité : Décrire le circuit d'un ou de plusieurs produits.
17 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Introduction

Avant les colorants de synthèse, il est nécessaire d'utiliser des produits naturels, animaux ou végétaux, pour créer les couleurs. Ces produits font, pour certains, partie des riches cargaisons venant d'Amérique, comme la cochenille, qui sert à teindre en rouge.
Problématique
Comment la cochenille s'est-elle retrouvée au centre d'une activité d'espionnage internationale ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Documents

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
Un produit longtemps mystérieux

Cochenille : drogue1 qui sert à teindre en rouge, et qu'on emploie surtout dans les cramoisis, et les écarlates. Cette drogue vient des Indes occidentales ; mais les auteurs ne sont pas bien d'accord entre eux sur sa nature ; les uns estimant que c'est une espèce de vers, et les autres, que c'est simplement la graine d'un arbre. [...] La cochenille arrive ordinairement à Cadix en Espagne sur les galions2 qui y apportent les trésors du Mexique et du Pérou ; et de là elle est transportée en Hollande, en Angleterre et à Marseille, d'où les marchands épicier et droguiste de France la tirent.
Jacques Savary des Bruslons,
Dictionnaire universel de commerce, 1726-1732, s. v. Cochenille.

1. Ici, terme désignant les matières premières utilisées pour les médicaments ou la teinture.
2. Type de navire.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Image interactive
La récolte de l'insecte

Placeholder pour José Antonio de Alzate y Ramírez, Memoria sobre la naturaleza, cultivo et beneficio de la grana, 1777José Antonio de Alzate y Ramírez, Memoria sobre la naturaleza, cultivo et beneficio de la grana, 1777
1
2
3
4

José Antonio de Alzate y Ramírez, Memoria sobre la naturaleza, cultivo et beneficio de la grana, 1777, illustration des Archives générales de la nation, Mexico.

1 : Indien qui récolte la cochenille avec une queue de cerf.
2 : queue de cerf.
3 : récipient dans lequel sont recueillies les cochenilles.
4 : feuilles de nopal sur lesquelles vivent les cochenilles.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
Une marchandise secrète, un commerce protégé

Parmi les fabuleuses cargaisons du Nouveau Monde figuraient non seulement métaux précieux (l'or et en particulier l'argent), cacao, sucre, cuirs, café, bois de campêche1 et indigo, mais aussi la cochenille. Au vrai, la cochenille mexicaine ou grana était alors une matière première tinctoriale rare et chère, destinée aux rouges de luxe. Dans l'échelle des valeurs des marchandises acheminées par les flottes et galions espagnols, elle se situait, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, juste après les métaux précieux. Aussi les Espagnols en ont-ils immédiatement verrouillé son marché : production limitée essentiellement à une province mexicaine, exportation par deux ports américains, débarquement contrôlé à Séville, puis Cadix, où s'approvisionnaient des négociants européens qui la redistribuaient sur les grandes places marchandes et manufacturières.

Pour conserver ce monopole et afin d'en contrôler le marché, les Espagnols ont entretenu, à toutes ces étapes, le secret sur la nature de la grana, que d'aucuns ont naturellement essayé de percer.
Gilbert Buti et Danielle Trichaud-Buti,
« Le rapt de la cochenille mexicaine », Pour la science, n° 524, juin 2021.

1. Bois utilisé pour les teintures.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 4
Carte interactive
Le circuit de la cochenille : entre commerce et espionnage

Cliquez sur un élément de légende ou un titre pour l'afficher ou le masquer

D'après Nicolas Joseph Thiéry de Menonville, Traité de la culture du nopal et de l'éducation de la cochenille dans les colonies françaises de l'Amérique, 1787, et Jacques Savary des Bruslons, Dictionnaire universel de commerce, 1726-1732.

En 1776, le botaniste français Thiéry de Menonville cherche à acclimater la cochenille dans les colonies françaises pour contourner le monopole de Cadix et faire baisser les prix. Débute alors une expédition sur la trace de l'insecte convoité, malgré les interdits du pouvoir espagnol.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Questions

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Parcours 1

1. Doc. 1 À quoi sert la cochenille ? Où la trouve‑t-on ?
2. Doc. 2 Comment la cochenille se récolte‑t‑elle ? Décrivez l'illustration pour répondre à la question.
3. Doc. 1, doc. 3 et doc. 4 Comment la cochenille arrive-t-elle en Europe au XVIIIe siècle ?
4. Pourquoi, selon vous, l'Espagne cherche-t-elle à maintenir un monopole sur ce produit ? Quel est l'effet sur les autres pays européens ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Parcours 2

Imaginez la lettre que Thiéry de Menonville adresse au roi à son retour à Saint-Domingue : vous présenterez son expédition, mais aussi sa précieuse cargaison de cochenille et les avantages qui pourront être tirés d'une acclimatation de l'insecte à Saint‑Domingue.
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Activité numérique

À partir de la et de recherches complémentaires, expliquez l'importance des végétaux dans les grandes expéditions commerciales. Vous porterez notamment une attention particulière au sucre, au thé et aux épices.
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.