Histoire-Géographie-EMC 2de Bac Pro

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Histoire
Th. 1
L'expansion du monde connu (XVᵉ-XVIIIᵉ siècle)
Th. 3
Métiers, compagnons, compagnonnage et chef-d’œuvre au XIXᵉ siècle
Géographie
Th. 1
Des réseaux de production et d’échanges mondialisés
Th. 2
Une circulation croissante et diverse des personnes à l’échelle mondiale
EMC
Th. 1
La Liberté, nos libertés, ma liberté
Th. 2
La laïcité
Annexes
Atlas, biographie, lexique
Histoire - Thème 2
Dossier 1 - Enquête

De nouvelles idées en circulation

16 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Introduction

Depuis le milieu du XVIIe siècle, des philosophes et des scientifiques portent un regard de plus en plus critique sur la société d'ordres, sur la place de la religion et sur la monarchie absolue. Ces idées circulent en Europe et aux Amériques, et jouent un rôle majeur dans le déclenchement des révolutions du XVIIIe siècle.
Problématique
Quelles sont les principales idées des Lumières et comment se diffusent-elles ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Comment réussir mon enquête ?

Vous êtes un espion du roi (« une mouche » à l'époque). Votre officier supérieur vous a chargé de rédiger un rapport sur les dangers des nouvelles idées qui circulent dans la société française des années 1780.

Consigne : À partir de ces documents et de recherches en ligne, préparez un rapport d'une dizaine de lignes pour répondre à sa demande. Il devra notamment préciser quels philosophes participent à la rédaction de l'Encyclopédie, les aspects essentiels qu'ils remettent en cause et comment les idées présentées dans cet ouvrage circulent dans la société. .
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
Des idées nouvelles et radicales

Rédigée par des dizaines de philosophes et de scientifiques, l'Encyclopédie (1751-1772) veut rassembler toutes les connaissances humaines. Les auteurs l'utilisent également pour diffuser les idées politiques et sociales des Lumières.

[L']égalité naturelle [...] est le principe et le fondement de la liberté. [...] Tous les hommes [...] naissent, croissent, subsistent, et meurent de la même manière. [...] Il est clair que, selon le droit naturel, chacun doit estimer et traiter les autres comme autant d'êtres qui lui sont naturellement égaux [...]. De ce principe de l'égalité naturelle des hommes, il résulte plusieurs conséquences. Je parcourrai les principales.

1° Il résulte de ce principe que tous les hommes sont naturellement libres [...].

2° Que malgré toutes les inégalités produites par la différence des conditions, par la noblesse, la puissance, les richesses, etc., ceux qui sont les plus élevés au-dessus des autres, doivent traiter leurs inférieurs comme leur étant naturellement égaux.
Chevalier de Jaucourt,
Article « Égalité naturelle », Encyclopédie, 1755.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Une critique de la société

Placeholder pour Caricature sur les trois ordres en femmes : le tiers état portant sur
son dos le clergé et la noblesse, 1789, estampe coloriée, musée
Carnavalet, Paris.Caricature sur les trois ordres en femmes : le tiers état portant sur
son dos le clergé et la noblesse, 1789, estampe coloriée, musée
Carnavalet, Paris.
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Caricature sur les trois ordres en femmes : le tiers état portant sur son dos le clergé et la noblesse, 1789, estampe coloriée, musée Carnavalet, Paris.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
Des idées très diffusées

Placeholder pour Le Colporteur genevois, vignette d'une caricature politique,
1782, eau‑forte aquarellée, bibliothèque centrale de Zurich.>Le Colporteur genevois, vignette d'une caricature politique,
1782, eau‑forte aquarellée, bibliothèque centrale de Zurich.>
Le zoom est accessible dans la version Premium.

Le Colporteur genevois, vignette d'une caricature politique, 1782, eau‑forte aquarellée, bibliothèque centrale de Zurich.

Depuis le XVIe siècle et l'invention de l'imprimerie, l'usage de l'écrit s'est généralisé. Les textes politiques sont de plus en plus diffusés et lus en Europe et aux Amériques.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 4
Des salons pour échanger

Au XVIIIe siècle, les salons littéraires jouent un rôle important dans la diffusion des arts et des idées nouvelles. Le salon de Madame Geoffrin est réputé dans l'Europe entière pour rassembler les plus célèbres esprits littéraires et scientifiques. Jean-François Marmontel, auteur et encyclopédiste reconnu, l'évoque dans ses mémoires.

Madame Geoffrin avait fondé chez elle deux dîners, l'un (le lundi), pour les artistes ; l'autre (le mercredi), pour les gens de lettres. [...] Nulle part la conversation n'était plus vive, ni plus brillante, ni mieux réglée que chez elle. [...] Son talent de jeter en avant la pensée et de la donner à débattre à des hommes de cette classe ; son talent de la discuter elle-même et, comme eux, avec précision, quelquefois avec éloquence ; son talent d'amener de nouvelles idées et de varier l'entretien, toujours avec l'aisance et la facilité d'une fée qui, d'un coup de baguette, change à son gré la chaîne des enchantements ; ce talent, dis-je, n'était pas celui d'une femme vulgaire.
Jean-François Marmontel,
Mémoires, 1804 (publication posthume).
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 5
De nouveaux lieux de débat

Placeholder pour D'après G. M. Woodward, Un club de gentlemen
anglais fumant et lisant les journaux, v. 1784,
gravure à l'eau-forte colorée.D'après G. M. Woodward, Un club de gentlemen
anglais fumant et lisant les journaux, v. 1784,
gravure à l'eau-forte colorée.
Le zoom est accessible dans la version Premium.

D'après G. M. Woodward, Un club de gentlemen anglais fumant et lisant les journaux, v. 1784, gravure à l'eau-forte colorée.

Dès la fin du XVIIe siècle, un nouveau lieu apparaît en Angleterre : le café, un lieu public où se retrouvent hommes d'affaires, journalistes, négociants, etc. On y lit des journaux et des pamphlets, et on y parle des affaires politiques. Les cafés se diffusent dans toute l'Europe et contribuent à la naissance d'une opinion publique éclairée.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Activité numérique

Pour tout savoir sur la société du XVIIIe siècle, et complétez la grille de mots‑croisés.

Vertical
1. Capitale du royaume de France.
2. Membres de l'Église.
3. Régime politique de la France avant la Révolution.
5. Ordre privilégié.
6. Grand idéal des Lumières.
7. Célèbre philosophe des Lumières

Horizontal
4. Membres riches et infl uents du tiers état.
8. Troisième ordre.
9. Contrôle et interdiction des textes par l'État.
Cette fonctionnalité est accessible dans la version Premium.
Afficher la correction

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.