Histoire-Géographie-EMC 2de Bac Pro

Rejoignez la communauté !
Co-construisez les ressources dont vous avez besoin et partagez votre expertise pédagogique.
Histoire
Th. 1
L'expansion du monde connu (XVᵉ-XVIIIᵉ siècle)
Th. 2
L'Amérique et l'Europe en révolution (des années 1760 à 1804)
Th. 3
Métiers, compagnons, compagnonnage et chef-d’œuvre au XIXᵉ siècle
Géographie
Th. 1
Des réseaux de production et d’échanges mondialisés
EMC
Th. 1
La Liberté, nos libertés, ma liberté
Th. 2
La laïcité
Annexes
Atlas, biographie, lexique
Géographie - Thème 2
Dossier 2 - Mission

Raconter une migration

17 professeurs ont participé à cette page
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Introduction

De nombreux flux migratoires ont lieu aujourd'hui dans le monde. Ces migrations sont parfois contraintes et subies.
Problématique
Comment raconter une migration internationale vécue ?
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Comment réussir ma mission ?

Vous êtes journaliste. Pour votre prochain article, vous devez raconter une migration internationale à partir du parcours d'un migrant.

Consigne : À partir des documents et des étapes suivantes, rédigez un article d'une dizaine de lignes pour raconter la migration.


Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Étape 1
Choisir un parcours

  • Choisissez la personne (Maria, Asad ou Ludmilla) dont vous souhaitez raconter le parcours puis, à l'aide du document dédié, relevez les informations suivantes :
    - nom de la personne ;
    - lieux de départ et d'arrivée ;
    - lieux de transit s'il y en a eu.
    Si votre choix le permet, calculez le nombre de kilomètres parcourus via .

  • Déterminez la motivation de sa migration. Quel est le type de cette migration (migration économique, réfugié, etc.) ?
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Étape 2
Enquêter

Faites une recherche pour comprendre le contexte politique ou économique qui peut expliquer cette migration.

Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Étape 3
Rédiger

Rédigez votre article pour raconter le parcours de Maria, d'Asad ou de Ludmilla. Cherchez un visuel pour illustrer votre article et n'oubliez pas de lui donner un titre !

Appuyez-vous sur cette et sur cette .
Afficher la correction
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 1
Le parcours de Maria, une migrante économique vénézuélienne

Maria est arrivée en Colombie il y a une quinzaine de jours. « Ma famille ne sait pas ce que je fais pour gagner de l'argent. Ils n'en reviendraient pas », dit-elle en ouvrant un sac plein de détritus. Ces canettes et ces bouteilles de soda vides, ces bouts de carton et de plastique, Maria les collecte dans la rue puis les vend pour le recyclage. « Avant, on pensait que ce genre de travail était pour les mendiants. C'est désagréable, mais c'est ce qui nous donne notre pain quotidien », poursuit-elle.

L'époque où Maria n'avait pas à se préoccuper des rentrées d'argent semble loin. Elle habitait avec son mari à 3 heures de Caracas mais ils ont été obligés de quitter le pays car, selon elle, sa plus jeune fille âgée de 2 ans était « sur le point de mourir de malnutrition ». Ils sont aujourd'hui à la rue et dorment sous la corniche d'une maison, mais la petite fille va mieux.
« “Soit je pars, soit mon enfant va mourir ici dans mes bras”, récits de Vénézuéliens réfugiés en Colombie », Médecins sans frontières, 11 février 2020.
Placeholder pour Le parcours de Maria, une migrante économique vénézuélienneLe parcours de Maria, une migrante économique vénézuélienne
Le zoom est accessible dans la version Premium.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 2
Le parcours d'Asad, un migrant somalien

J'ai contacté des personnes que je connaissais pour qu'ils me fassent passer au Yémen à l'aide d'un petit bateau. Je suis resté 70 jours dans ce pays. Ensuite je suis passé par l'Arabie saoudite pour finalement rejoindre le Soudan, en prenant de nouveau un bateau. Je ne voulais rester ni au Soudan, ni au Yémen, car ces deux pays sont en guerre.

J'ai décidé d'aller en Libye par la route afin de rejoindre l'Europe. Là-bas, j'ai dû payer des trafiquants pour continuer mon voyage. Mais je suis resté bloqué dans une maison puis j'ai été arrêté et jeté en prison. J'ai réussi à m'échapper au bout de deux mois et j'ai ensuite travaillé pour payer mon passage en Italie. C'est en Libye que je me suis fait voler mon sac avec toutes mes affaires. Dedans, il y avait mes papiers d'identité.

J'ai finalement pu embarquer pour l'Italie sur un zodiac1 et heureusement, nous avons été sauvés par un plus gros bateau [de recherche et de sauvetage] car notre zodiac coulait. Après plusieurs jours, nous sommes arrivés à Palerme. J'ai voulu demander l'asile mais on m'a dit « Tu n'as rien à faire ici ». Encore une fois, je n'ai pas eu d'autre choix que de partir.
« Témoignage : Asad, 20 ans et 7 000 km parcourus entre la Somalie et l'Europe », Médecins sans frontières, 6 février 2019.

1. Bateau pneumatique à moteur.
Cliquez sur un élément de légende ou un titre pour l'afficher ou le masquer
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Doc. 3
Le parcours de Ludmilla, une réfugiée ukrainienne

Ludmilla, 28 ans, maman de Nastia et Konstantin, jumeaux de 5 ans, et de Victoria, 3 mois, sont enveloppés dans d'épaisses vestes d'hiver. [...] C'est un dimanche qu'elle et ses enfants ont quitté la ville portuaire d'Odessa, au sud de l'Ukraine. Alors que les soldats russes marchent dans la ville, le temps presse. La famille embarque dans un train direction Lviv, dans l'ouest, chez des ami‑e‑s. « Chaque jour, je suivais les actualités. J'avais peur de devoir attendre à la frontière avec mes enfants dehors, la nuit, alors qu'il faisait très froid. » Malgré tout, jeudi, elle décide de tenter sa chance. Une connaissance les conduit à la frontière et la famille monte dans un bus pour la Pologne, laissant leur ancienne vie derrière eux. L'essence étant devenue rare, le véhicule n'est pas chauffé alors tout le monde se serre les un‑e‑s contre les autres. Elle arrive au centre de transit de Przemyśl, où des volontaires de Caritas1 Pologne permettent à celles et ceux qui arrivent – un millier de personnes par jour – de se nourrir et se reposer. Nastia, Konstantin et Victoria sont gelé‑e‑s et affamé‑e‑s. Le personnel de Caritas leur trouve un hébergement pour la nuit dans une école voisine. Le lendemain, elle grimpe dans un mini bus, navette organisée par les volontaires de Caritas pour emmener les personnes en exil vers d'autres régions de Pologne ou vers un pays voisin.
« Femmes ukrainiennes réfugiées en Pologne : témoignages », CaritasInternational.be, 27 mars 2022.

1. Fondation catholique dédiée à la lutte contre la pauvreté et l'exclusion.
Ressource affichée de l'autre côté.
Faites défiler pour voir la suite.

Supplément numérique

Découvrez d'autres portraits de réfugiés ukrainiens arrivés en France sur .

Une erreur sur la page ? Une idée à proposer ?

Nos manuels sont collaboratifs, n'hésitez pas à nous en faire part.

Oups, une coquille

j'ai une idée !

Nous préparons votre pageNous vous offrons 5 essais
collaborateur

collaborateurYolène
collaborateurÉmilie
collaborateurJean-Paul
collaborateurFatima
collaborateurSarah
Utilisation des cookies
Lors de votre navigation sur ce site, des cookies nécessaires au bon fonctionnement et exemptés de consentement sont déposés.