Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Théâtre - Fiche 5 : Les tonalités au théâtre
P.506-507

OUTILS D'ANALYSE
THÉÂTRE


FICHE 5

Les tonalités au théâtre




OBSERVER

Voir les réponses

1
★☆☆ Comparez les deux extraits ci‑dessous. Quels sont leurs points communs et leurs différences ?


Après une absence de quelques jours, Arnolphe demande à sa servante s’il a manqué à Agnès.

GEORGETTE


Elle vous croyait voir de retour à toute heure ;
Et nous n’oyions1 jamais passer devant chez nous
Cheval, âne, ou mulet, qu’elle ne prît pour vous.


Molière, L’École des Femmes, I, 2, 1663.


1. Entendions.

Thésée est heureux de retrouver sa femme après une longue absence.

PHÈDRE


          Arrêtez, Thésée,
Et ne profanez point des transports1 si charmants :
Je ne mérite plus ces doux empressements
Vous êtes offensé. La fortune jalouse
N’a pas en votre absence épargné votre épouse.


Jean Racine, Phèdre, III, 4, 1677.


1. Manifestations d’une grande affection.

RETENIR

Au théâtre, les tonalités ont des modalités particulières, puisque le texte est dit et joué devant un public.

Dans les comédie  : la tonalité comique pour faire rire le spectateur

Le comique de caractère

Le tempérament d’un personnage le rend ridicule.
Un trait de caractère est exagéré, caricaturé.

→ Un personnage est très avare, très égoïste, très peureux.

Le comique de mots

Les mots prononcés ont un effet comique.

→ Jeux de mots, utilisation d’un mot familier dans un discours soutenu, etc.

Le comique de situation

La situation des personnages provoque le comique.
Le quiproquo est un malentendu, une incompréhension entre les personnages.

→ Un personnage en espionne un autre, ou prend un autre personnage pour ce qu’il n’est pas.

Le comique de gestes

Les gestes, mimiques et déplacements scéniques produisent le comique.

→ Une course‑poursuite, des coups de bâton, etc.

Quand ces effets sont répétés, on parle de comique de répétition.

Dans les tragédies : des tonalités pour provoquer la catharsis chez le spectateur

La catharsis est un concept inventé par Aristote et repris par les auteurs classiques : en s’identifiant aux personnages qu’il admire, le spectateur ressent terreur et pitié, ce qui le débarrasse de ses émotions extrêmes. Il sort du spectacle apaisé.

capture d'écran de la Fiche 5 Outils Théâtre de Français 2de

VÉRIFIER

Voir les réponses

2
★☆☆ Quel est le type de comique mis en œuvre dans chacune des situations suivantes (extraites des Fourberies de Scapin, de Molière) ?

1. Le valet Scapin veut se venger de Géronte : il le met dans un sac en lui faisant croire qu’un spadassin (un tueur à gages) veut sa peau.


2. Géronte, terrifié, se précipite dans ce sac.


3. Scapin imite alors l’accent d’un spadassin étranger.


4. Il se met à frapper le sac de coups de bâton.
Voir les réponses

3
★☆☆ Ces répliques sont‑elles plutôt tragiques, pathétiques ou épiques ?

1. Vivre avec ce tourment, c’est mourir à toute heure !
Tirez‑moi de ce trouble, ou souffrez que je meure.

Pierre Corneille, Rodogune, V, 4, 1647.



2. Approche, entraîne-moi dans les demeures sombres ;
J’irai de mon supplice épouvanter les ombres.

Voltaire, Œdipe, V, 6, 1730.



3. Je reconnus Vénus et ses feux redoutables,
D’un sang qu’elle poursuit tourments inévitables !

Jean Racine, Phèdre, I, 2, 1677.



4. Contre tout le monde, je me défendrai ! Je suis le dernier homme, je le resterai jusqu’au bout ! Je ne capitule pas !

Eugène Ionesco, Rhinocéros, acte III, scène finale, 1959.

S'EXERCER

Voir les réponses

4
★★☆
a. Quel est le dilemme auquel Rodrigue est confronté ? Pourquoi ce dilemme est‑il tragique ?


b. Relevez tous les passages exprimant ce choix impossible et identifiez quelques figures de style.


c. Relevez le lexique pathétique de cet extrait.
Voir les réponses

5
★★☆
a. Quels sont les types de comique présents dans l’extrait suivant ? Expliquez.


b. Poursuivez le dialogue en utilisant les mêmes personnages et les mêmes procédés comiques.
Voir les réponses


 ► Vers le bac 


6
★★★
a. Qu’est‑ce qui, dans la situation d’Agamemnon, est tragique, pathétique et épique ?


b. Vous écrirez en prose et en une vingtaine de lignes le monologue d’Agamemnon confronté à ce dilemme : sacrifier ou non sa fille.
Vous utiliserez les tonalités tragique, pathétique et épique.



L’histoire d’Iphigénie est issue de l’Antiquité. Son père, Agamemnon, doit partir avec sa flotte combattre les Troyens. Mais les dieux ont décidé de déclencher les vents qui pousseront les navires à condition qu’Agamemnon sacrifie sa propre fille, Iphigénie.
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.