Chargement de l'audio en cours
Plus

Plus

Théâtre - Fiche 4 : Les différents types de pièces
P.502-505

OUTILS D'ANALYSE
THÉÂTRE


FICHE 4

Les différents types de pièces




RETENIR


Les différents types de théâtre

VÉRIFIER

Voir les réponses

1
Choisissez la bonne réponse.

1. Dans une tragédie classique, il est impossible de trouver un effet comique :
Vrai Faux

2. Une tragicomédie finit toujours mal :
Vrai Faux

3. Dans un drame romantique, sérieux et comique se mêlent :
Vrai Faux

4. Les dramaturges actuels doivent respecter un type de pièce précis :
Vrai Faux

S'EXERCER

Voir les réponses

2
★☆☆ Indiquez, pour chaque extrait, s’il provient d’une comédie classique ou d’une tragédie classique. Justifiez.

1.
PHÈDRE

J’ai pris, j’ai fait couler dans mes brûlantes veines
Un poison que Médée apporta dans Athènes.

Racine, Phèdre, V, 7, 1677.



2.
MARTINE

Mon Dieu, je n’avons pas étugué comme vous,
Et je parlons tout droit comme on parle cheux nous.

PHILAMINTE

Ah ! peut-on y tenir ?

BÉLISE

Quel solécisme1 horrible  !


Molière, Les Femmes savantes, II, 5, 1672.



1. Faute de syntaxe.
Voir les réponses

3
★★☆
a. Laquelle de ces didascalies initiales appartient à une tragédie ? à une comédie ?


b. Émettez des hypothèses sur le nœud de chacune des intrigues et leur dénouement.

1.
DANDIN, juge.

LÉANDRE, fils de Dandin.

CHICANEAU, bourgeois.

ISABELLE, fille de Chicaneau.

LA COMTESSE.

PETIT-JEAN.

L’INTIMÉ, secrétaire.

LE SOUFFLEUR.

La scène est dans une ville de basse Normandie.

Jean Racine, Les Plaideurs, 1668.



2.
TITUS, empereur de Rome.

BÉRÉNICE, reine de Palestine.

ANTIOCHUS, roi de Comagène.

PAULIN, confident de Titus.

ARSACE, confident d’Antiochus.

PHÉNICE, confidente de Bérénice.

RUTILE, Romain.

suite de TITUS.

La scène est à Rome, dans un cabinet qui est entre l’appartement de Titus et celui de Bérénice.

Jean Racine, Bérénice, 1671

Voir les réponses

4
★★☆
a. Quels effets comiques pouvez‑vous relever dans l’extrait suivant ?


b. Quels sont les liens entre les différents personnages ? Comment les apprend‑on ?
Voir les réponses

5
★★☆
a. Montrez que l’extrait suivant relève de la tragédie classique.


b. Réécrivez cette situation en prose, sous forme de comédie : Hermione se déclare à Pyrrhus qui fait semblant de ne pas comprendre.
Voir les réponses

6
★★★
a. Relevez le champ lexical de la condition sociale.


b. Quelles sont les répliques qui trahissent la condition sociale des personnages ?


c. Selon vous, à quel type de pièce cet extrait appartient‑il ?
Voir les réponses

7
★★☆
a. Quelle est la tonalité dominante dans chacun des deux extraits proposés ci‑dessous ? Aidez‑vous de la fiche suivante si nécessaire.


b. Pourquoi ces deux scènes qui se suivent sont‑elles représentatives du drame romantique ?


c. Montrez qu’elles illustrent les propos de l’auteur.


1. Don Salluste déguise le valet Ruy Blas en noble et le fait passer pour son cousin, Don César. Ruy Blas, amoureux de la reine, vient de découvrir que la machination de Don Salluste vise à se venger de la reine.

RUY BLAS, seul


Que faire ? – elle d’abord ! Elle avant tout ! – rien qu’elle !
Dût-on voir sur un mur rejaillir ma cervelle,
Dût le gibet me prendre ou l’enfer me saisir !
Il faut que je la sauve ! – Oui ! Mais y réussir ? Comment faire ? Donner mon sang, mon cœur, mon âme,
Ce n’est rien, c’est aisé. Mais rompre cette trame !
Deviner... – deviner ! Car il faut deviner ! –
Ce que cet homme a pu construire et combiner !
[...] Le sort trouble nos têtes
Dans la rapidité des choses sitôt faites.

Victor Hugo, Ruy Blas, IV, 1, 1838.


2. Le vrai Don César, que Don Salluste a fait enlever, parvient à s’échapper et se réfugie par hasard chez Ruy Blas.

DON CÉSAR


Effaré, essoufflé, décoiffé, étourdi, avec une expression joyeuse et inquiète en même temps.
Tant pis ! C’est moi !

Il se relève en se frottant la jambe sur laquelle il est tombé, et s’avance dans la chambre avec force révérences et chapeau bas.
Vous parliez entre vous. Continuez, de grâce.
J’entre un peu brusquement, messieurs, j’en suis fâché !
Il s’arrête au milieu de la chambre et s’aperçoit qu’il est seul.
– Personne ! – Sur le toit tout à l’heure perché,
J’ai cru pourtant ouïr un bruit de voix. – personne !

Victor Hugo, Ruy Blas, IV, 2, 1838.


3. Le sublime sur le sublime produit malaisément un contraste, et l’on a besoin de se reposer de tout, même du beau. Il semble au contraire que le grotesque soit un temps d’arrêt, un terme de comparaison, un point de départ d’où l’on s’élève vers le beau avec une perception plus fraîche et plus excitée.

Victor Hugo, Préface de Cromwell, octobre 1827.
Voir les réponses

8
★★☆
a. De quel type de pièce s’agit‑il ? Justifiez.


b. En respectant le ton et les personnages, écrivez la suite de cette scène : Maxime demande des conseils à Victoire pour déclarer sa flamme à une jeune fille dont il est amoureux.
Voir les réponses

9
★★☆
a. Cette pièce reprend une tragédie antique. Néanmoins, qu’est-ce qui rend les personnages proches de nous ?


b. Quels sont les effets comiques utilisés ?


c. Voici la suite : le fantôme de Laïus tente d’avertir Jocaste d’un terrible danger mais elle ne l’entend pas. Vous écrirez cette scène qui mêlera tragique et comique.
Voir les réponses

10
★★☆
a. Qu’est-ce qui relève du théâtre de l’absurde dans cet extrait ?


b. En quoi peut‑il illustrer les propos de Ionesco dans Notes et contre-notes (1958), « le comique est tragique, et la tragédie de l’homme, dérisoire » ?
Voir les réponses


 ► Vers le bac 


11
★★★
a. Associez chacune de ces photographies à la légende ci‑dessous qui lui correspond.

1. L’Hôtel du Libre‑Échange, mise en scène d’I. Nanty, 2017.

2. Phèdre, mise en scène de J.-L. Martinelli, 2012.

3. Tartuffe, mise en scène de G. Stoev, 2014.

4. En attendant Godot, mise en scène de J.-P. Vincent, 2015.

5. Ruy Blas, mise en scène de C. Schiaretti, 2011.

b. Identifiez le type de chacune des pièces puis donnez leur date d'écriture.

c. En vous aidant des exercices précédents, rappelez le nom des dramaturges pour chacune des pièces.

Phèdre, mise en scène de J.-L. Martinelli, 2012.

Légende :
Type de pièce :
Date d'écriture :
Nom du dramaturge :

En attendant Godot, mise en scène de J.-P. Vincent, 2015.

Légende :
Type de pièce :
Date d'écriture :
Nom du dramaturge :

L’Hôtel du Libre-Échange, mise en scène d’I. Nanty, 2017.

Légende :
Type de pièce :
Date d'écriture :
Nom du dramaturge :

Ruy Blas, mise en scène de C. Schiaretti, 2011.

Légende :
Type de pièce :
Date d'écriture :
Nom du dramaturge :

Tartuffe, mise en scène de G. Stoev, 2014.

Légende :
Type de pièce :
Date d'écriture :
Nom du dramaturge :
Utilisation des cookies
En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies permettant le bon fonctionnement du service.
Pour plus d’informations, cliquez ici.