Couverture

Histoire-Géographie 1re

Feuilleter la version papier





























Chargement de l'audio en cours
Cacher

Cacher la barre d'outils

Plus

Plus


Étude de cas 2


Lagos : la métropole derrière la mégapole ?




Quelles sont les mutations urbaines en cours à Lagos ?

A
Une mégapole à la croissance mal maîtrisée


5
La congestion urbaine

embouteillage Lagos
Les Nigérians parlent de « go slow ». Des vendeurs ambulants viennent apporter nourriture et boisson aux automobilistes.

4
Les deux visages de Lagos

Lagos présente deux visages, fort contrastés. D’un côté, « Lagos la mégalo », le poumon économique du plus gros PIB d’Afrique, la métropole de la croissance où tout est possible, celle de la classe moyenne en plein essor, de l’énergie créative où une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs formée à l’étranger entend bien contribuer au dynamisme et à l’essor économique du pays. En 2013, Lagos comptait près de 10 000 millionnaires. D’un autre côté, Lagos et ses slums sous et mal équipés, construits pour la plupart sur des marécages, rassemblant plus de 12 millions d’habitants. Ces zones humides représentent 78 % de la surface de l’État de Lagos. Bien que souvent inconstructibles, elles sont très densément peuplées, comptant en général plus de 1 200 habitants à l’hectare. La première des priorités est la mise en place d’un système efficace de drainage, sans lequel aucun développement n’est possible. Celui-ci est rendu d’autant plus difficile par l’absence d’espaces disponibles.

Les risques – sociaux, politiques, économiques et environnementaux – inhérents à l’expansion incontrôlée de ces quartiers précaires sont majeurs et les autorités fédérales, nationales et locales s’accordent désormais sur l’urgence d’intervenir par des investissements publics massifs. Cependant, la démesure de la tâche paralyse et les modalités d’intervention sur ces quartiers divisent toujours.


Guillaume Josse et Margaux Salmon, « Quel avenir pour les quartiers précaires de Lagos ? », Métropolitiques, 2 mars 2016

3
Une métropole marquée par de fortes inégalités

Lagos Une métropole marquée par de fortes inégalités

2
Une métropole des Suds

Le 27 mai 1967, il y a tout juste cinquante ans, le Nigeria, colonie britannique depuis 1914, devient un État fédéral. […] À cette époque, la « ville des lacs » est une capitale tranquille, au bord d'une grande lagune verdoyante, où vivent un petit million d'habitants. […] Aujourd'hui, la mégalopole de quelque 20 millions d'habitants s̕étale à l'infini. […]

« Chaque année, c'est l'équivalent de deux fois la métropole de Toulouse qui arrive à Lagos », explique Guillaume Josse cité par l'AFP, géographe. […] Il y a quinze ans à peine, Lekki n̕était qu'un vaste marécage infesté de moustiques. Aujourd'hui, il absorbe une urbanisation galopante, une des plus rapides au monde. Un cabinet de conseil d'architecture estime que 72 000 habitants, quasiment tous de la classe supérieure, arrivent chaque année sur ce bras de mer humide.

Les Lagosiens font preuve d'une ingéniosité à toute épreuve pour pallier les défaillances d'un État souvent absent […]. Plus de terrains constructibles ? Les plus riches construisent des digues, assèchent les marécages ou ensablent l'océan pour construire le « Dubaï de l'Afrique ». Les plus pauvres se construisent des parcelles de terre sur la lagune avec des tonnes de déchets mélangés à du sable.


Viviane Forson, « Lagos, une métropole africaine cinquantenaire », Le Point, 3 juin 2017

1
Une intense croissance urbaine sur un territoire de lagunes

fond de carte
fond de carte
urbanisation en 1900
urbanisation en 1960
urbanisaiton en 2016
étalement urbain
gentrification
port et aéroport
quartier d'affaires
quartiers informels
fond de carte texte

Questions

1. Dans quelles directions la croissance urbaine s’effectue‑t‑elle ? Comment l’expliquer ? (Doc. 1)

2. Caractérisez le type d’habitats et de niveau de vie visibles sur les trois plans de cette photographie. (Doc. 3)

3. Expliquez le décalage qui existe entre le développement de la ville et le développement des infrastructures nécessaires à son fonctionnement. (Doc. 1 à  5)

Changer d'échelle

4. Du local au mondial. Citez deux autres mégapoles dans le monde.


Capitale économique du Nigeria, l’un des États les plus dynamiques d’Afrique, Lagos symbolise les dérives d’une urbanisation non maîtrisée. 70 % de la population de la ville vit dans des bidonvilles. Dans la compétition que se livrent les grandes villes du monde, ces dysfonctionnements apparaissent comme autant de handicaps qui entachent l’image et les performances de Lagos, qui se pose pourtant en métropole d’un continent en devenir.

B
Une métropole en mutation


9
Un nouveau port en eaux profondes

Ce port situé à 60 km au Sud‑est de Lagos, dans une zone franche urbaine, sera le plus grand port en eaux profondes d’Afrique
La majeure partie des importations du pays transite par le port de Lagos. La construction du port de Lekki a débuté en 2018. Ce port situé à 60 km au Sud‑est de Lagos, dans une zone franche urbaine, sera le plus grand port en eaux profondes d’Afrique. Le chantier a été confié à la China Harbour Engineering Company.

7
Le marché aux ordinateurs d'Ikeja

Le marché aux ordinateurs d'Ikeja à Lagos
Au Nord de Lagos, près de l’aéroport, la ville d’Ikeja abrite le plus grand marché d’ordinateurs et de téléphonie mobile du continent. Les autorités urbaines veulent relocaliser ce marché dans le cadre d’un grand projet d’aménagement urbain.

10
Une rénovation urbaine qui accroît la fragmentation

« L’État de Lagos réalise son rêve : faire de cette cité une ville‑monde en exterminant tous ceux qui n’ont pas les moyens d’en faire partie », déplore M. Akinrolabu. […] En 2007, le Chagoury Group, piloté par une riche famille d’origine libanaise, s’est lancé dans un projet fou : construire une ville privée dans la ville, « le Dubaï de l’Afrique ». Avec le soutien du gouvernement local, la société veut créer une île artificielle à l’aide de millions de mètres cubes de sable ponctionné dans l’océan. Un gigantesque projet immobilier comprenant des logements pour 250 000 Lagotiens fortunés, et des bureaux […].

Onze ans plus tard, Eko Atlantic est toujours en chantier, retardé par la crise. Mais d’ici peu, le quartier sera doté de centres commerciaux, d’une marina de luxe, d’écoles privées, de cliniques, d’immeubles flambant neufs qui gratteront le ciel et même de verdure, loin du chaos de Lagos. […]

Avant Eko Atlantic, des gens vivaient là, dans quelques centaines de bicoques installées au bord de la mer. Abigail en était. « Les autorités sont venues, elles ont tout brûlé », raconte la vieille dame […]. Les habitants n’ont pas été relogés.

manifestation rénovation urbaine Lagos


Ghalia Kadiri, « Nigeria : à Lagos, “c’est un crime d’être pauvre !” », Le Monde, 12 février 2019

Numérique

Explorez le nouveau quartier Eko Atlantic et la façon dont il est mis en scène.

Questions

5. Quel est l’objectif de cette campagne ? (Doc. 6)

6. Quels acteurs cherchent à transformer la ville ? (Tous les documents)

7. Localisez le nouveau quartier Eko Atlantic. À qui se destine‑t‑il ? (Doc. 10)

8. En quoi la rénovation urbaine peut-elle aggraver les inégalités sociales ? (Doc. 7 et 10)

9. Sous la forme de votre choix, présentez les enjeux des mutations urbaines en cours à Lagos. (Tous les documents)

Changer d'échelle

10. Du local au mondial. Citez deux autres métropoles mondiales incomplètes qui cherchent à s’affirmer.

6
#TaxDidIt, une campagne des pouvoirs publics

affiche #TaxDidIt Lagos
#TaxDidIt est une campagne lancée par les pouvoirs publics, qui tentent d’intégrer l’économie informelle à la métropole pour la transformer. La ville de Lagos tire désormais 80 % de son budget des taxes.

8
Des entrepreneurs pour transformer la ville ?

Olawale Adebiyi, le patron de Wecyclers, la première entreprise de recyclage de déchets au Nigeria, court de rendez‑vous en rendez‑vous, au rythme fou de cette ville de vingt millions d’habitants. Dans cette métropole tentaculaire, qui génère un tiers du produit intérieur brut national, où les loyers sont parfois plus chers qu’à Paris, il n’y a toujours pas d’égouts, et les montagnes d’ordures s’étendent sur des centaines de mètres. « On a décidé de ne plus attendre que le gouvernement se bouge. On fait les choses nous-mêmes », lance le trentenaire […]. À Lagos, l’accès à l’électricité est un luxe, et la collecte des ordures l’apanage des zones aisées. « Le gouvernement a privatisé une grande partie de la gestion des déchets, et les entreprises opèrent dans les quartiers riches. Dans le reste de la métropole, personne ne les ramasse », explique Olawale Adebiyi. En l’espace de plusieurs années, les autorités fédérales ont en effet privatisé nombre de services publics […].

À Lagos, où émergent chaque jour des aventures entrepreneuriales, de jeunes développeurs ont justement choisi de surfer sur les failles du système public pour faire des affaires. En 2012, Bilikiss Abiola, la soeur d’Olawale Adebiyi, a lancé un concept innovant : utiliser une flotte de vélos cargos pour transporter les détritus vers des centres de recyclage et encourager les citoyens à récupérer euxmêmes les déchets en les rétribuant grâce à un système de points échangeables contre des objets électroniques ou de l’argent. […] « Le bénéfice est double : les gens gagnent de l’argent, et les rues sont plus propres… Sans parler de l’impact environnemental », poursuit M. Adebiyi dans l’un des entrepôts de Wecyclers, à Lagos Island, où des travailleurs en gilet fluo trient et découpent du plastique pour fabriquer des matelas vendus en Inde. […] « Ici, les besoins sont assez primaires. Les start-up qui marchent sont celles qui remplissent le vide laissé par l’État », analyse Olufunbi Falayi, à la tête de Passion Incubator. Installé à Yaba, un quartier de Lagos surnommé « Yabacon Valley », l’incubateur investit dans les jeunes pousses spécialisées dans l’agritech, la fintech, l’e‑commerce et les solutions innovantes dans le domaine de la santé.


Ghalia Kadiri, Le Monde, 13 février 2019

Lagos

carte Nigeria
  • Superficie : 1 171 km2
  • Population : entre 17 et 22 millions d’hab.
  • PIB/hab : 6 500 $
  • IDH (Nigeria) : 0,532 (Rang : 157)
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?