Texte 5


Jean-Claude Heudin, « L’intelligence artificielle, bientôt candidate à l’Élysée ? » (2017)




Ressource complémentaire

Collectif Obvious, Portrait d'Edmond de Belamy, 2018, impression sur toile, 70 x 70 cm.


Ce tableau, vendu aux enchères en 2018, a été entièrement réalisé par une intelligence artificielle.
Collectif ObviousPortrait d'Edmond de Belamy, 2018, impression sur toile, 70 x 70 cm.
Voir les réponses

Entrer dans le texte

1
Que retenez-vous de la lecture de ce texte ? Faites une mise en commun avec vos camarades.


Un article méthodique

2

a. Quelle visée du texte est soulignée par la formule « Pour simplifier » ?

b. Quels autres indices de cette visée pouvez-vous relever ?


3
GRAMMAIRE
Dans la phrase « Pour simplifier […] ses choix », identifiez les compléments circonstanciels et précisez quelle circonstance exprime chacun d’eux.


4

a. Quel est le rôle de l’anecdote initiale ?

b. Qu’apporte la référence littéraire finale ?


5
De quelle manière l’intelligence artificielle et l’intelligence humaine se différencient-elles selon l’auteur ?


Une visée argumentative ?

6
Que sous-entend l’auteur dans le deuxième paragraphe ?


7

a. Serait-il favorable à ce qu’une IA remplace l’être humain pour diriger un pays ?

b. Quelle serait selon lui la meilleure solution ?


8
Texte écho
a. Contre quoi Gérard Berry met-il en garde ?

b. D’après les deux extraits de cette page, si Gérard Berry et Jean-Claude Heudin discutaient de l’IA, leurs points de vue seraient-ils plutôt convergents ou divergents ?


Vers le commentaire

9
Dans quelle mesure cet article sur l’intelligence artificielle est-il explicatif ?


ORAL
Une IA se présente aux élections présidentielles. Débattez de cette situation sous la forme d’une table ronde animée par un(e) journaliste.
Enregistreur audio

Éclairage

• L’écrivain Isaac Asimov a imaginé dans les années 1940 les « lois de la robotique », qui visent à empêcher que les robots ne nuisent aux humains.
• Les développements récents de l’intelligence artificielle ont soulevé de nouvelles questions philosophiques (quelle est la spécificité de l’humain si ce n’est plus l’intelligence ?), juridiques (un robot peut-il avoir des droits ? être jugé ? être citoyen d’un pays ?) ou éthiques (est-il acceptable de faire souffrir un robot ?).

Photographie Jean-Claude Heudin
Jean-Claude Heudin, « L’intelligence artificielle, bientôt candidate à l’Élysée ? » (2017)


Jean-Claude Heudin est un scientifique, professeur à l’Université Paris-Sud, spécialiste de l’intelligence artificielle (IA).

  Dans un sondage mené en février 2017 par Opentext auprès de 2 000 Français, près d’un tiers d’entre eux pensait qu’une technologie intelligente prendrait de meilleures décisions que le gouvernement. Il n’y aurait donc pas que certaines catégories de métiers, comme les chauffeurs de taxi ou les radiologues, touchés par l’essor de la robotisation et de l’IA : les ministres et même le président de la République pourraient perdre leur travail ! [...]
  On peut sourire à cette idée, mais le sujet est en fait plus sérieux qu’il n’y paraît. Car le monde actuel est devenu si complexe qu’il est difficile d’analyser globalement une situation et le