Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Texte et image

Rêve et cauchemar

DYS

Tout est bien qui finit bien

Dans le conte des frères Grimm, la Belle au Bois Dormant a été maudite par une mauvaise fée à sa naissance. Devenue jeune fille, elle se pique à un fuseau et tombe comme morte pour de longues années…
1
A
utour du château, une haie d’aubépines commença à croître qui chaque année devenait de plus en plus haute et qui enfin entoura tout le château si bien que l’on ne pouvait plus rien en voir pas même la flamme qui flottait sur le toit.
  Alors il courut dans le pays la légende de la Belle au Bois Dormant car c’est ainsi que fut nommée la fille du roi, si bien que tous les fils de roi se rendaient dans le royaume et voulaient fendre la haie vive1. Mais c’était impossible car les épines avaient comme des bras qui se tenaient fortement ensemble, les jouvenceaux2 y restaient accrochés sans pouvoir s’en défaire pour mourir d’une fin atroce. [...]
  Bien des années plus tard vint un fils de roi qui entendit un vieil homme raconter l’histoire de la haie d’aubépine derrière laquelle se trouvait un château. [...] Alors le jouvenceau déclara : « Je ne crains rien, et je veux voir la Belle au Bois Dormant. » Le vieil homme voulut l’en dissuader mais le jeune homme ne voulut rien écouter.
  Cependant les cent années s’étaient écoulées et le jour était venu où la Belle au Bois Dormant devait se réveiller. Alors que le fils du roi s’approchait de la haie d’épines, il y avait de hautes et belles fleurs qui s’écartèrent pour le laisser passer sans le blesser et qui se refermaient de nouveau en haie vive. Dans la cour du château, il vit les chevaux et les chiens de chasse à la robe tachetée, allongés et endormis, sur le toit, les colombes étaient perchées la tête enfouie sous leur aile. Lorsqu’il pénétra dans la bâtisse, les mouches dormaient collées au mur, le cuisinier tendait encore le bras pour se saisir de l’apprenti et la servante était assise devant la poule noire qu’elle devait plumer. Puis il alla dans la grande salle où toute la cour était allongée et était endormie et en haut sur le trône reposaient le roi et la reine. Il poursuivit son chemin, tout était si calme qu’il entendait sa respiration et enfin il entra dans la tour et ouvrit la porte de la petite pièce dans laquelle sommeillait la Belle au Bois Dormant…
  Elle gisait là si belle qu’il ne pouvait en détourner les yeux, il se pencha et lui donna un baiser. Alors qu’il l’effleurait de ses lèvres, la Belle au Bois Dormant, battit des paupières, se réveilla et le regarda avec affection3. Puis ils descendirent ensemble, le roi se réveilla, la reine et toute la cour avec et ils se regardèrent en ouvrant de grands yeux.
  Et les chevaux dans la cour se levèrent et ruèrent ; les chiens de chasse sautèrent et remuèrent la queue ; les colombes sur le toit sortirent la tête de dessous leur aile regardèrent ça et là puis s’envolèrent vers les champs ; les mouches sur le mur bourdonnèrent à nouveau ; le feu dans l’âtre4 crépita et reprit sa cuisson ; le rôti reprit sa brunissure ; le cuisinier envoya une taloche à l’apprenti qui se mit à crier ; et la servante finit de plumer la poule.
  Enfin les noces du prince avec la Belle au Bois Dormant purent être données avec faste et ils vécurent heureux jusqu’à leurs derniers jours.
Les textes principaux
  • 1887
    . Un étrange dénouement
    Guy de Maupassant
    2 questions associées
  • . Tout est bien qui finit bien
    Jacob et Wilhelm Grimm
    7 questions associées
Les images
  • 1790-1791
    . Le cauchemar
    Johann Heinrich Füssli
    3 questions associées
  • 1899
    . La Belle au Bois Dormant
    Henry Meynell Rheam
    3 questions associées
Le merveilleux et le fantastique
Dans une nouvelle fantastique, le phénomène surnaturel fait le plus souvent irruption la nuit dans un lieu réaliste mais inquiétant. Ce lieu devient alors un passage entre le monde des morts et celui des vivants.
Devant l’irruption du surnaturel, le personnage est alors saisi par la peur et le doute. Nous ne savons jamais s’il s’agit d’une hallucination, d’un rêve, ou de la réalité.
Au contraire, dans un conte merveilleux, l’apparition du surnaturel et de la magie n’entraine aucun questionnement, aucune mise en doute, comme si cela était naturel.
CACHER LES INFORMATIONS

Tout est bien qui finit bien

Jacob et Wilhelm Grimm, « La Belle au bois dormant », traduction de René Bories, 1697.

Tout est bien qui finit bien
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

INFORMATIONS SUR LE DOCUMENT
}
DYS

Tout est bien qui finit bien

Dans le conte des frères Grimm, la Belle au Bois Dormant a été maudite par une mauvaise fée à sa naissance. Devenue jeune fille, elle se pique à un fuseau et tombe comme morte pour de longues années…
1
A
utour du château, une haie d’aubépines commença à croître qui chaque année devenait de plus en plus haute et qui enfin entoura tout le château si bien que l’on ne pouvait plus rien en voir pas même la flamme qui flottait sur le toit.
  Alors il courut dans le pays la légende de la Belle au Bois Dormant car c’est ainsi que fut nommée la fille du roi, si bien que tous les fils de roi se rendaient dans le royaume et voulaient fendre la haie vive1. Mais c’était impossible car les épines avaient comme des bras qui se tenaient fortement ensemble, les jouvenceaux2 y restaient accrochés sans pouvoir s’en défaire pour mourir d’une fin atroce. [...]
  Bien des années plus tard vint un fils de roi qui entendit un vieil homme raconter l’histoire de la haie d’aubépine derrière laquelle se trouvait un château. [...] Alors le jouvenceau déclara : « Je ne crains rien, et je veux voir la Belle au Bois Dormant. » Le vieil homme voulut l’en dissuader mais le jeune homme ne voulut rien écouter.
  Cependant les cent années s’étaient écoulées et le jour était venu où la Belle au Bois Dormant devait se réveiller. Alors que le fils du roi s’approchait de la haie d’épines, il y avait de hautes et belles fleurs qui s’écartèrent pour le laisser passer sans le blesser et qui se refermaient de nouveau en haie vive. Dans la cour du château, il vit les chevaux et les chiens de chasse à la robe tachetée, allongés et endormis, sur le toit, les colombes étaient perchées la tête enfouie sous leur aile. Lorsqu’il pénétra dans la bâtisse, les mouches dormaient collées au mur, le cuisinier tendait encore le bras pour se saisir de l’apprenti et la servante était assise devant la poule noire qu’elle devait plumer. Puis il alla dans la grande salle où toute la cour était allongée et était endormie et en haut sur le trône reposaient le roi et la reine. Il poursuivit son chemin, tout était si calme qu’il entendait sa respiration et enfin il entra dans la tour et ouvrit la porte de la petite pièce dans laquelle sommeillait la Belle au Bois Dormant…
  Elle gisait là si belle qu’il ne pouvait en détourner les yeux, il se pencha et lui donna un baiser. Alors qu’il l’effleurait de ses lèvres, la Belle au Bois Dormant, battit des paupières, se réveilla et le regarda avec affection3. Puis ils descendirent ensemble, le roi se réveilla, la reine et toute la cour avec et ils se regardèrent en ouvrant de grands yeux.
  Et les chevaux dans la cour se levèrent et ruèrent ; les chiens de chasse sautèrent et remuèrent la queue ; les colombes sur le toit sortirent la tête de dessous leur aile regardèrent ça et là puis s’envolèrent vers les champs ; les mouches sur le mur bourdonnèrent à nouveau ; le feu dans l’âtre4 crépita et reprit sa cuisson ; le rôti reprit sa brunissure ; le cuisinier envoya une taloche à l’apprenti qui se mit à crier ; et la servante finit de plumer la poule.
  Enfin les noces du prince avec la Belle au Bois Dormant purent être données avec faste et ils vécurent heureux jusqu’à leurs derniers jours.
Livre du professeur

Pour pouvoir consulter le livre du professeur, vous devez être connecté avec un compte professeur et avoir validé votre adresse email académique.

Votre avis nous intéresse !
Recommanderiez-vous notre site web à un(e) collègue ?

Peu probable
Très probable

Cliquez sur le score que vous voulez donner.

Dites-nous qui vous êtes !

Pour assurer la meilleure qualité de service, nous avons besoin de vous connaître !
Cliquez sur l'un des choix ci-dessus qui vous correspond le mieux.

Nous envoyer un message




Nous contacter?