Pronote
Connectez-vous pour ajouter des favoris

Pour pouvoir ajouter ou retrouver des favoris, nous devons les lier à votre compte.Et c’est gratuit !

Histoire des arts

Le Palais idéal du facteur Cheval


Introduction

Haut de 12 mètres et long de 26 mètres, le Palais idéal est l’oeuvre d’un seul homme : le facteur Ferdinand Cheval. Pour construire cette oeuvre monumentale, l’artiste a notamment utilisé des pierres, des galets, et du ciment.
En quoi le Palais idéal reflète-t-il une vision poétique et personnelle du monde ?
Façade Est
1

Façade Est

1. Ferdinand Cheval, Le Palais idéal, 1879-1912, Hauterives (Rhône-Alpes, France).

Façade Nord
2

Façade Nord

1. Ferdinand Cheval, Le Palais idéal, 1879-1912, Hauterives (Rhône-Alpes, France).

Façade Ouest
3

Façade Ouest

1. Ferdinand Cheval, Le Palais idéal, 1879-1912, Hauterives (Rhône-Alpes, France).

Façade Est (détail) : les géants
4

Façade Est (détail) : les géants

1. Ferdinand Cheval, Le Palais idéal, 1879-1912, Hauterives (Rhône-Alpes, France).

Galerie intérieure (détail)
5

Galerie intérieure (détail)

1. Ferdinand Cheval, Le Palais idéal, 1879-1912, Hauterives (Rhône-Alpes, France).

Éclairage
Commencé en 1879, le Palais idéal n’est achevé qu’en 1912. Pour le créer, Ferdinand Cheval s’est inspiré des cartes postales et des calendriers des postes représentant les colonies françaises, qu’il distribuait en tant que facteur. N’ayant aucune formation en art et en architecture, il construit son Palais sans respecter les règles académiques. C’est pourquoi on peut considérer que ce palais relève de l’art brut, terme qui désigne les oeuvres d’art créées par des artistes non professionnels qui ne respectent pas les règles et suivent leur intuition.
Je retiens les dates importantes
Ci-dessous quelques contenus proches qui peuvent vous intéresser :